Quel est votre nom, voyageur ?
L'aventure n'attend que vous !
   

Pages : (9) [1] 2 3 ... Dernière » Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Chapitre IV : Faits comme des rats, Sahadeva, Vieltal, Hermine
  Écrit le : Lundi 25 Mars 2019 à 17h11 par Atlas
Quote Post
 
Maître des Exilés
Chambre 4
3 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

user posted image

Le Sourire du Kraken, Chapitre IV : Faits comme des rats
13ème jour de Chess, 1373


Quatre aventuriers d’une troupe beaucoup plus conséquente avait repris le chemin d’Eauprofonde.
Les arrivées et les départs avaient été nombreux et au moins aussi enrichissants depuis qu’ils s’étaient mis en tête de résoudre le mystère de la cargaison de l’Opale –ou d’aider un autre à y parvenir.

Deux cents kilomètres les attendaient en retour, d’une route qu’ils étaient en droit d’espérer plus clémente au niveau du climat au moins, chanceux qu’ils avaient été par le peu de mauvaises rencontres auxquelles ils avaient dû faire face.
Très vite, ils repassèrent par la bâtisse qui les avait accueilli avant de rejoindre le Fort et y prirent un repas frugale.
Les marchands étaient repartis -sans leur chariot- à la chasse aux Orcs sous l’impulsion de la moniale, depuis rien de notable ne s’était passé. La pluie s’était calmée de manière durable et si le froid était toujours bien mordant, les caravaniers de passage étaient plus détendus –et beaucoup plus nombreux à vouloir rejoindre les festivités qui drainaient bien plus de commerce qu’à l’habitude. Chacun était d’accord de souligner l’événement comme une opportunité attendue de ‘sortir la tête de l’eau’, c’était l’occasion de le dire.

Ce trafic à sens unique les accompagna tout du long. Ils étaient plus rapides mais par deux fois, ils n’eurent plus aucune place dans les auberges et furent bien contents d’avoir l’équipement nécessaire à passer ces nuits à la belle étoile aux abords immédiats.

A l’approche de la cité, ils furent survolés par trois créatures craintes comme s’il s’agissait de dragons par les voyageurs qu’ils accompagnaient sur quelques lieues. Très vite, les mercenaires en charge de leur protection les rassurèrent en riant. Ce qu’ils prenaient pour des dragons étaient des Griffons. Ils avaient la chance de voir survoler la route par trois cavaliers griffons, l’élite parmi l’élite de la Garde, en charge du contrôle des airs. Les rumeurs de Grands Verres aperçus dans tous les Royaumes douchèrent en quelques heures les moqueries des guerriers, après tout, ils ne contrôlaient pas les airs pour rien...

Alors que la cité apparaissait loin à l’horizon, Aimeric demanda aux aventuriers de faire une pause, se justifiant par une crampe soudaine dont personne ne fut dupe mais qui les isola de la caravane qui poursuivait sa route.


- Nous aurons atteint Eauprofonde avant la nuit, il est temps de vous décider.

Plusieurs options leurs étaient ouvertes, tenter leur chance par les égouts dont Aimeric connaissait un accès à l’extérieur des murailles, rencontrer les Tritons, Sirènes ou Elfes des Mers –la différence restait difficile à faire entre les races aquatiques en se dirigeant directement vers la plage ou espérer trouver le Chevalier Chuchoteur au Danseur de Jade.

Pour Vieltal, une autre envie se faisait pressante. Sa quête de Savoir Occulte l’invitait à se rendre à la Nouvelle Olamn, présentée par l’autre Barde comme le meilleur endroit de la Côte pour s’informer sur absolument tout. S’il s’était abstenu de se perdre à nouveau dans son livre, il ne tiendrait plus longtemps, sa curiosité frisait l’insupportable.




" Par delà les brumes "
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 27 Mars 2019 à 16h08 par Hermine
Quote Post
 
 

n fin de compte, Hermine était ravie de continuer l'aventure avec ses compagnons. Elle qui n'était à priori que pour une expédition dans les marais, avait découvert par delà le bayou un noirceur terrible : un aboleth, un monstre des profondeurs. Au fond de son cœur, elle n'avait pas été surprise par ce défi : après tout, il lui avait été anoncé il y a des mois de cela, au cours d'une mystérieuse rencontre au creux d'une vallée de l'Épine dorsale du monde. Une fois cette menace éliminée, elle avait un moment caressé l'idée de reprendre une vie paisible au Gué de la Dague. Mais elle avait abandonné cette option pour plusieurs raisons, la principale étant ce doute qui lui étreignait le cœur, ce pressentiment que des événements encore pires pouvaient, non allaient arriver. Et que ceux-ci menaçaient directement Vieltal et Sahadeva. Sa meute.

Malgré son pressentiment funeste, elle se montrait intéressée et curieuse de reparcourir en sens inverse ce chemin que les trois hommes qui l'accompagnaient avaient arpenté quelques jours plus tôt. Ils lui avaient conté leur périple, aussi découvrit-elle cette cabane qui avait marqué leur première rencontre avec Braz’ah As’Hyars, ou cette portion de route anonyme sur laquelle ils faillirent affronter une escouade d'orcs adorateurs d'Ilneval. Le souvenir de ces événements était rendu encore plus vivants par le fait d'être dépeints par la langue d'argent des deux bardes qui l'entouraient, Vieltal et Aimeric.

En chemin, elle-même profita de chaque halte pour partir explorer les alentours de leur campement, à la recherche de certaines ressources qui pouvaient les aider dans un proche avenir. Au bout d'un moment, son entêtement porta ses fruits, et elle parvint à mettre la main sur une petite brassée de fleurs d'aconit. Assise sur une souche, elle mit à profit ses connaissances de guérisseuse et d'alchimiste pour en préserver soigneusement les feuilles. Elle espérait ainsi réduire la toxicité de la plante, tout en préservant sa fraîcheur. Ainsi, peut-être pourrait-elle aider ses compagnons à mieux combattre l'infection maudite que représentait la lycanthropie, si d'aventure le pire devait leur arriver. En effet, dans leur quête de dénouer les fils de la conspiration qui mettait en danger toute la Côte des Épées, ils devaient entre autres remonter la piste de rats-garous aquafondais, et un combat contre ces êtres n'était pas à exclure ...

À la question d'Aimeric, il fut aisé pour elle de prendre une décision : à court terme, leur pire ennemi était l'inconnu dans lequel ils évoluaient. En effet, dans leur quête, les aventuriers ne savaient même pas qui étaient leur vrais ennemis : Meritid Archneie, le haut prêtre d'Umberlie ? Les Rats ou les égoutiers d'Eauprofonde ? Quoi qu'il en fut, cette conspiration semblait être en lien avec ceux qui avaient agité la ville quelques années auparavant. Or, elle estimait que si quelqu'un disposait de renseignements de première mains sur cette guerre de Serôs et Iakhovas, le requin garou géant qui avait mené cette offensive, c'étaient les peuples aquatiques. Et, coïncidence, un groupe de sirènes semblait résider près d'une plage, non loin de là. Pour l'aventurière, il était donc temps de combler certaines de leurs lacunes ...


¤ ... Car l'ignorance nous tuera bien plus vite qu'un carreau d'arbalète ... ¤

Une fois sur la plage, elle scruta les lieux et les vagues pour trouver une trace de celles qu'elle cherchait. Se mordillant la lèvre, elle se demandait : peut-être devait-elle s'emparer d'un gros coquillage, et souffler dedans ? Peut-être que cela ferait émerger une belle chevelure de l'écume, à qui elle pourrait adresser un signe amical ... ?



Fiches d'Hermine et de Biscotte
Chronologie RP: 0 1 2 | 3 | 4 | 5 6 7 8 | 9 | 10 11 12 | 13 14
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Vendredi 29 Mars 2019 à 17h37 par Ahuizotl
Quote Post
 
 

Comme il l'avait indiqué à ses compagnons, Sahadeva ne s'intéressait pas particulièrement à la prime : c'était la menace qui pesait sur la région qui le préoccupait, ainsi que le fait de ne pas pouvoir placer de visage sur leur ennemi. Il aurait aimé aller voir rapidement le chevalier chuchoteur pour en apprendre davantage sur les factions présentes à Eauprofonde et sur les implications des informations qu'ils avaient glanées dans les marécages. Néanmoins, les sirènes se trouvaient sur leur route et il aurait été idiot de devoir rebrousser chemin après avoir gagné la métropole aquafondaise, aussi Sahadedeva se laissa-t-il convaincre d'aller les trouver en premier lieu.

¤ A ce stade, toute information est bonne à prendre...¤

Le Maquar connaissait mal le monde la mer et jugeait que ses compagnons étaient plus aptes que lui pour établir une communication avec des interlocuteurs dont il ignorait presque tout. Il se contenta de faire montre d'une attitude pacifique, en conservant ses armes au fourreau, et d'observer les alentours, en quête de tout signe de danger.



Fiche de Sahadeva

« Lutte contre ce qui est contraire à l’Adama »

PNJ : Ahuizotl,Galahad de Montléri
Autres PJ : Metzli Arnesen, Circé, Reïlo

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 03 Avril 2019 à 16h03 par Hermine
Quote Post
 
 

orsqu'Hermine aperçut une sirène, elle tenta d'attirer son attention avec force appels et signes de la main souriants. Si c'était nécessaire, elle se montra capable de souffler dans une conque pour attirer l'attention de la mystérieuse humanoïde aquatique. Elle déposa ses sacs au sol, ôta ses bottes en fourrure ainsi que ses bas de laine, et releva sa jupe de fourrure aussi haut que la décence lui permettait, pour s'enfoncer dans la mer jusqu'à mi-cuisse.

L'eau était très froide et l'humaine se mit très vite à claquer des dents, mais elle se frotta les bras pour se réchauffer et se donner du courage, et continua à progresser en serrant les dents. Une rencontre unique et la possibilité de récolter de précieuses informations étaient à ce prix. De plus, elle voulait vraiment montrer sa bonne volonté : attendre sur une plage ou une jetée aurait impliqué une relation de supériorité ou de mépris de la part de l'humain qui reste tranquillement dans son milieu et attend d'autrui qu'il se déplace vers lui. Mais la rencontre avec les hommes-lézards des Griffes Blanches avaient contribué à relativiser la place des humains au centre de ceux qu'ils appelaient "humanoïdes" ou "monstres" aux yeux d'Hermine, et la jeune femme
tenait presque aujourd'hui à souffrir froid et inconfort pour tendre la main vers la sirène.

- Heuяeuse яencontяe, noble dame ! Je me nomme Heяmine. Navяée de vous déяangeя, mais mes amis et moi (avec un sourire frigorifié, elle désigna du bras Vieltal et Sahadeva) sommes aventuяieяs et nous essayons de voiя ce que nous pouvons faiяe, à notяe niveau, contяe les attaques de monstяes maяins, et aussi la яécente vague de suicides en ville.

Ses paroles étaient hachées et sa voix tremblottante. La Nordique marqua une pause pour reprendre son souffle, cesser ses dents de claquer et contenir les tremblements de son corps. Elle n'y parvint que partiellement. Heureusement, le froid l'incitait à faire preuve concision, et elle réussit à faire brièvement mais sincèrement part de son empathie envers le peuple de son interlocuteur, qui était très probablement touché plus que d'autres par tous les événements funestes qui secouaient la Côte des Épées : en effet, attaques de monstres marins et raz-de-marée altéraient grandement la géographie et provoquaient des déplacement de populations, provoquant parfois un effet domino, comme ils avaient pu le constater lors de leur récente aventure dans le marais des lézards.

- De quelle manièяe tout cela vous affecte-t'il ?, demanda Hermine à brûle pourpoint, inquiète. « Et pensez vous que ça soit lié à Celui qui nage avec Sekolah, ou aux Gueяяes de Séяos ? »

Tout en écoutant la sirène, elle se dandinait les bras croisés d'une jambe sur l'autre, pour se réchauffer. De temps en temps, le vent la forçait à replacer une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, et elle gardait la tête penchée, attentive. À l'écoute.

Quoique distraite, peut-être la guerrière penserait-elle à demander aussi si son interlocutrice avait une hypothèse sur ce qu'il advenait des pièces maudites, qu'avait laissé échapper la
Conque d'Opale avant de s'échouer, une fois offertes -avec leur propriétaire- en offrande à Umberlie. Peut-être étaient-elles récupérées par quelqu'un, ou toutes emportées par les courants vers le même endroit ? Elle désirait aussi savoir s'il était possible d'entrer subrepticement par les égoûts via le front de mer, car cela servirait plus tard. Mais la politesse, le froid et l'excitation lui feraient peut-être oublier de tout aborder ...



Fiches d'Hermine et de Biscotte
Chronologie RP: 0 1 2 | 3 | 4 | 5 6 7 8 | 9 | 10 11 12 | 13 14
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Vendredi 05 Avril 2019 à 15h30 par Atlas
Quote Post
 
Maître des Exilés
Chambre 4
3 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

user posted image

S’agissait-il d’une Sirène, d’une Elfe des Mers ou d’une autre créature marine, Hermine fut bien inspirée de ne parler que de ‘dame’ parce qu’elle aurait été bien à mal de faire la différence. Même les Aquafondais qui, tous, avaient déjà pu voir l’un et l’autre dans les eaux d’Eauprofonde pouvait fort bien se tromper –si tant fut qu’ils s’en soient souciés vraiment. Les peuples de la mer et ceux de la terre vivaient dans des mondes différents. Les jonctions, de service ou commerciales, ne se faisaient que par l’intermédiaire d’une poignée d’individus.

La créature qui répondit à la demande d’Hermine, était couverte, pour ce qui dépassait de la surface de la mer, d’une épaisse chevelure bleue. Elle portait une tiare de perles et de coquillage par coquetterie plutôt que comme signe de richesse qui brillait de carmin et de nacre. A la suspicion succéda la curiosité et même si elle gardait une distance de circonstance –la guerrière ne pourrait jamais la rattraper à la nage, c’était une évidence- elle était assez proche pour que chacun puisse la voir et entendre ses réponses. Elle plissait les yeux, essayant de comprendre ce qui pouvait motivé une humaine à choisir le froid et l’eau.


Elfe des Mers
- Heureuse rencontre ‘Aventuriers’. Si vous pouvez remonter le temps ou combattre dans les profondeurs, vous pouvez nous aider, il y aura toujours trop de Sahuaguins, plus d’aide de la surface aurait sauvé la vie de nombre des miens... as-tu une idée du nombre des miens tombés pour que les monstres n’envahissent pas ta ville ?

Elle plongea en arrière, projetant des éclats d’écume et agrandissant les remous autour des cuisses de la guerrière.

- Ce ne sont pas des suicides, ce sont des meurtres, la magie les pousse à se jeter à l’eau, il n’y a rien de volontaire là-dedans. Je ne crois pas qu’il y ait un lien avec nos guerres et nos batailles, elles sont finies depuis longtemps même s’il faudra dix fois avant que les traces n’en disparaissent. Mais que connais-tu de Iakhovas ? Le borgne a mené l’attaque et autour de lui même les Sahuagins se faisaient courageux. C’était il y a quatre de vos années mais ses morts sont bien plus anciennes ... des milliers d’oeufs de Shalarin n’ont jamais éclos, brisés par ses armées immondes, il a rasé Akhanmyr alors que les pères des pères de tes pères étaient loin d’être nés, il y a autant de récit de ses batailles que les requins ont de dents. Mais c’est un des tiens, un homme, qui la tué et pour ça, nous restons reconnaissants : Jherek, fils de Falkane, fut-il aidé de son dieu de l’astre du jour.


--------------------
Au large d'Eauprofonde, perçant l'onde...


Aimeric hocha la tête :
Aimeric Huecòr
- « J’ai entendu parlé de ce Jherek, un jeune paladin de Lathandre de dix-neuf ans seulement, il l’aurait vaincu au plus fort de la bataille, ça a marqué le tournant qui a permis à Eauprofonde de survivre à l’assaut. »


--------------------
.


Elfe des Mers
- Mais je ne comprends rien aux autres liens que tu dessines, ta peau bleuit, tu ressembleras bientôt à une des nôtres ! La montée des eaux est surtout pour nous son refroidissement. La glace fond loin au Nord, des courants glacés sillonnent nos eaux, chassent les poissons et tuent les algues. Quel rapport pourrait-il y avoir avec une magie forçant les hommes à la noyade ? Une vengeance pour s’être défendu ou avoir tué le Requin ? Tout ça n’a aucun sens. Aussi peu que la présence de cette douzaine d’Aboleths lors de la dernière bataille quand on sait que Sekolah les exècre. Quand l’élève ne suit pas le maitre ...


--------------------
Au large d'Eauprofonde, perçant l'onde...


L’Elfe des mers était prolixe, la curiosité l’emportant pour de bon. Elle voulait comprendre les aventuriers et leurs motivations, Sahadeva comprit que d’une certaine manière, sa curiosité protégeait autant les siens, par son analyse et des formulations adéquates, elle prenait la mesure de la menace qu’ils représentaient pour elle et les siens.

Elfe des Mers
- Les dons à la Reine Garce disparaissent dans la Faille, nous grandissons avec la peur qu’un jour les Esprits ne s’échappent du phare sous-marin qui la tient close. Et pour répondre à ta dernière question, oui, il existe plusieurs accès à la ville par les égouts. Mais les rats y sont nombreux, je vous le déconseille. Eauprofonde laisse tout le monde franchir ses portes pour l’instant, vous ne devriez pas prendre ces risques.


--------------------
Au large d'Eauprofonde, perçant l'onde...




" Par delà les brumes "
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Dimanche 07 Avril 2019 à 06h22 par Hermine
Quote Post
 
 

lors qu'elle écoutait attentivement ce que dévoilait la sirène, Hermine tentait d'ignorer l'eau glacée qui s'agitait entre ses jambes et menaçait de les engourdir totalement. Son interlocutrice leur décrivait tout un monde aquatique inconnu et, même si les événements dépeints étaient d'une violence tragique, une partie de l'humaine ne pouvait s'empêcher de rêver à ce monde merveilleux, ou les arbres sont de corail, le ciel d'onde et les nuages d'écume ...

Les aboleths ... Si une race était capable de plans se déroulant sur des siècles, et pouvait tirer parti d'une augmentation généralisée du niveau des eaux ainsi que du refroidissement de leur température, c'étaient eux. Ils avaient aidé le suppôt d'un dieu qui ne les aimait pas, peut-être simplement parce que celui-ci avait à cœur la suprématie du monde aquatique sur celui de la surface. Plus proche d'ici, au moins l'un d'entre eux semblait avoir provoqué le naufrage de
La Conque d'Opale. Le nombre de signes qui pointaient du doigt leur implication dans la conspiration commençait à se multiplier !

L'aventurière se prit à frissonner. De froid ? De peur à l'idée de rencontrer un autre de ces monstres dans les égoûts d'Eauprofonde ? Ou d'excitation à l'idée que les pièces de puzzle commençaient à s'assembler, tout en laissant entrevoir le motif d'un monde aquatique aux merveilles insoupçonnées ?


- Noble dame, je vous яemeяcie. Tentant de maîtriser les tremblements de son corps, Hermine fit une révérence en signe de gratitude. « Votяe aide est pяécieuse et contяibue à nous éclaiяeя dans notяe quête d'amélioяeя, je l'espèяe, l'existence de nos deux peuples. Et, bien que le bleu vous aille à яaviя, je vais pouя ma paяt écouteя votяe aveяtissement et яegagneя la teяяe feяme ... »

Elle se détourna et fit deux pas maladroits dans l'écume pour prendre congé, mais se stoppa soudain, comme si elle avait finalement trouvé en elle le courage de dire ce qu'elle avait sur le cœur :

- ... du moins, pouя l'instant. Je ne peux яemonteя le temps. Mais je peux combattяe. Quand notяe quête actuelle seяa achevée, si je tяouve un moyen de pouvoiя à nouveau яespiяeя sous l'eau et de suppoяteя sa tempéяatuяe glaciale, vous dites que je pouяяais vous aideя ? Elle se retourna vers la sirène, et plongea ses yeux dans les siens. On pouvait y lire un timide espoir habitué à être déçu, mais malgré tout empreint d'une naïveté résolue : « Pouяяais-je aloяs espéяeя vous яevoiя, belle dame ? Et peut-êtяe découvяiя votяe pays sous les vagues, en votяe compagnie ? »



Fiches d'Hermine et de Biscotte
Chronologie RP: 0 1 2 | 3 | 4 | 5 6 7 8 | 9 | 10 11 12 | 13 14
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 10 Avril 2019 à 13h38 par Ahuizotl
Quote Post
 
 

Sahadeva avait suivi du regard Hermine alors qu'elle s'enfonçait dans les flots afin d'y rencontrer la créature marine. Lui-même avait fait le choix de rester en arrière, sur la plage, de manière à couvrir leurs arrières en cas de pépins : après tout, tout pouvait arriver et se rapprocher d'Eauprofonde signifiait aussi se rapprocher de leurs ennemis.

Tout en scrutant l'horizon à la recherche de la moindre menace, le Maquar entendit, au milieu du bruit des vagues, quelques bribes de la conversation qui se tenait un peu plus loin. Un mot capta son attention : "aboleth".

Le guerrier d'Estagund avait bien envie de questionner la créature aquatique à ce sujet mais il craignait que sa conversation ne soit interceptée. Il scruta à nouveau les alentours et, n'y apercevant rien de suspect, il se risqua à crier en direction de leur interlocutrice :


- Merci pour votre aide! Pourriez-vous nous en dire plus sur les aboleths? Notre route vient juste de croiser l'un d'entre eux et nous aimerions en savoir davantage à leur sujet. Sont-ils répandus dans la région? Avez-vous entendu quelque chose à propos de ce qu'ils peuvent actuellement préparer?



Fiche de Sahadeva

« Lutte contre ce qui est contraire à l’Adama »

PNJ : Ahuizotl,Galahad de Montléri
Autres PJ : Metzli Arnesen, Circé, Reïlo

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 10 Avril 2019 à 20h38 par Vieltal 'Vuurdan
Quote Post
 
 

Le barde suivit le groupe, l'air frais lui faisait du bien. Son désir de rejoindre le collège des bardes était tenace. Toutefois, la quête prendrait tout son sens à Eauprofonde et ils devaient élucider le mystère avant que ''le temple ne s'effondre''. Le chaos dans la Cité des Splendeurs ne lui donnerait plus le loisir de se renseigner à sa guise sur sa nouvelle lubie.

Hermine avait insisté pour rencontrer les Sirènes. Bien que Sahadeva et lui préférerait rendre visite au Chevalier Chuchoteur, un détour de plus ou de moins par la mer ne les retarderait pas beaucoup.

Écoutant d'une oreille distante la créature confuse quant aux liens que les aventuriers faisaient sur deux événements distants, le barde traçait des formes dans le sable avec ses pieds jusqu'à ce qu'un mot retienne son attention...

Sur les talons de Sahadeva, le barde hochait vigoureusement la tête alors que celui-ci faisait mention des aboleths. Il était bien content que ce soit lui qui pose la question... Ses compagnons avaient surement remarquer sa fascination pour le sujet et d'en rajouter ici les auraient surement fait froncer les sourcils

. La créature avait parlé d'une douzaine de spécimens présent lors de la dernière bataille... Est-ce que celui qu'ils avaient terrassé était un de ceux-là? Ils ne pouvaient être là en vain. Tout le monde l'avait bien compris, d'ou la question du Maquar. Si la créature marine ne faisait pas de liens avec les événements, la présence d'aboleth dans les deux circonstances sonnait la puce à l'oreille des aventuriers.

Toujours sur le rivage, le barde s'approcha des flots pour entendre la réponse de la 'dame' bleue. Elle qui vivait beaucoup plus près des abysses ou se terrent les abominations.



La vie est tout comme un scintillant diamant... De cette façon dont il brille lorsqu'on le polit bien.
Vieltal 'Vuurdan
user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Vendredi 12 Avril 2019 à 13h33 par Atlas
Quote Post
 
Maître des Exilés
Chambre 4
3 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

user posted image

Les trois comparses avaient saisi l’essentiel de la discussion d’Hermine... et ces informations qu’ils auraient pu obtenir nombre de jours au pare avant s’ils avaient poussé plus avant leurs investigations au cœur de l’intrigue. N’était-il question d’eau ? De navire échoué, de noyades, d’inondations et d’Umberlee ? Qui mieux que les peuples sous-marins auraient pu les aider à cerner le contexte dans lequel ils évoluaient ?
Elfe des Mers
- Bien sûr Humaine aux reflets bleus ! Nous nous reverrons si tes dieux le veulent !
Elle rit et dans un plongeon gracieux, disparut dans les vagues pour réapparaitre cinq mètres plus loin vers la Cité.


--------------------
Au large d'Eauprofonde, perçant l'onde...


Bien sûr, ils avaient été poussés dans le dos par une maladroite tentative de meurtre et par une récompense conséquente s’ils respectaient des délais. La récompense avait-elle guidé les aventuriers dans leur précipitation ? A leur perte ? Remettant les événements dans l’ordre, ils avaient, depuis, rencontré l’Aboleth et pris la mesure du genre de puissance qu’ils risquaient d’affronter s’ils creusaient plus profond. Les dix morts n’avaient aucun rapport avec ce que ces créatures étaient capables de faire si on les laissait faire –et Eauprofonde n’avait pas l’habitude de se laisser faire, en terme de Puissances, ils y trouveraient du répondant.

Alors que ses compagnons étaient simplement satisfaits d’en apprendre plus et qu’Hermine se promettait de retrouver l’Elfe des Mers quand leur propre quête serait terminée, Vieltal avala de travers. Un vœux aussi honteux que secret venait peut-être de prendre corps dans les dernières paroles de l’échange. Une douzaine d’Aboleths. Une douzaine de monstruosités venues d’ailleurs, ourdissant un plan machiavélique, certainement, mais détentrices du Savoir de tous ceux de leur race, un puit sans fond de connaissances sans aucune barrière du raisonnable ou sain.

Il était parvenu à cadenasser sa curiosité aux lectures impies, conscient que sa mission était d’une importance vitale, mais elle venait de lui offrir la perspective de répondre différemment à une telle créature. Peut-être avait-elle raison et n’y avait-il aucun lien entre un événement d’il y avait quatre longues années ? Ou au contraire existait-il un lien direct et la nécessité absolue de suivre cette piste avant tout autre ?

L’intervention de Sahadeva était providentielle pour le barde et força l’Elfe à revenir vers eux.

Elfe des Mers
- Je ne sais pas grand-chose de ces créatures venues d’ailleurs, je n’en ai moi-même jamais rencontré. Je sais qu’elles sont très puissantes, qu’elles peuvent suggérer des illusions incroyablement réalistes et qu’elles font de leurs victimes des esclaves dociles plutôt que de les tuer.
[i]Elle secoua ses cheveux bleus, projetant des éclaboussures à la ronde, soulignant par la grâce de son mouvement, une beauté qui n’avait rien d’humain. Ce n’était pas une sirène, elle n’en était pas moins terriblement attirante.
- Je pense qu’elles ont profité de l’attaque, ce serait plus logique. Pourquoi attaqueraient-elles Eauprofonde ? Quelles seraient leur motivation ? Je préfère ne pas penser qu’elles pourraient être toujours là. Et non, je n’ai pas la moindre idée de ce qu’elles pourraient préparer.


--------------------
Au large d'Eauprofonde, perçant l'onde...


Cette dernière question restait ouverte. Dérangeante pour ceux qui étaient parvenus à se débarrasser d’une seule, immobilisée, écrasée par un navire brisé. Et si, cette fois, tout ceci les dépassait de tant qu’il était inconcevable de poursuivre ? Ils n’avaient aucune certitude, les douzes créatures auraient pu être détruite pendant la bataille et celle qu’ils avaient achevé être la dernière. Chaque réponse laissait place à une nouvelle question...

Au nombre de leurs découvertes il fallait ajouter que la montée des eaux avait été provoquée par la fonte d’un glacier loin au Nord, c’était parfaitement cohérent. Aucun n’avait l’idée de qui aurait pu l’entreprendre ni dans quel but mais il était logique cette fois de garder cette information de côté puisque le seul lien qu’ils auraient pu tracer était que la montée des eaux avaient précipité la perte de la Conque d’Opale par une transformation des côtes. Cet événement ne pouvait trouver de place logique dans la volonté que les pièces enchantées arrivent à bon port.

user posted image

Laissant finalement l’Elfe s’écarter, ils poursuivirent leur route. De la plage, ils purent voir clairement les accès par les égouts de la ville mais se dirigèrent par la porte pour ne pas se laisser surprendre par la nuit. Personne ne les questionna sur leur raison d’entrer dans la cité, la nuit était presque là, les portes ne tarderaient pas à fermer.

Rapidement, Aimeric s’occupa de leur mule, la laissant aux bons soins du Voyageur Fatigué d’où elle venait. Comme à leur départ de la cité, le personnel se montra bienveillant et prévenant et proposa volontiers de garder en sécurité tout ce que l’animal portait de leur équipement qu’ils ne souhaitaient avoir à transporter.

Quand vint enfin le choix du meilleur endroit ou passer la nuit, la Sirène Bleue fut assez rapidement mise de côté, la taverne du quartier des Docks n’offrait pas de chambres et les compagnons avaient besoin d’une nuit calme et reposante plutôt que d’un coin de table dans la salle commune –pour peu qu’on leur offre d’y dormir. Aimeric leur proposa le « Danseur de Jade », lieu prisé par tous les bardes où il était possible de se reposer dans un confort enviable. A défaut d’autre idée précise et éreintés par la dernière partie de leur voyage, les aventuriers retrouvèrent rapidement l’établissement. Un groupe de musiciens était sur scène, et offrait aux visiteurs une ambiance calme et détendue.
Dès leur arrivée, un homme et une femme habillés de blanc les invitèrent à l’écart, leur proposant, pour leur confort évidemment, de faire un brin de toilette afin de profiter au mieux des lieux.



" Par delà les brumes "
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Vendredi 12 Avril 2019 à 16h54 par Hermine
Quote Post
 
 

'Illuskane quitta la plage lentement derrière ses compagnons, se retournant plusieurs fois pour aperçevoir vers les vagues dans lesquels leur interlocutrice avait disparu. À travers les rues d'Eauprofonde, elle resta derrière ses amis, vaguement maussade et, alors qu'elle avait depuis quelques jours hâte d'arriver en ville et de redécouvrir ses merveilles, elle se contenta de cheminer en trainant les pieds, lâchant de temps à autre, un soupir mélancolique. Son esprit était en partie ailleurs, lui aussi empoisonné par des visions d'abysses, de tentacules, d'obscurité, de corruption. Mais là où, peut-être, celui de Vieltal éprouvait une certaine fascination pour l'inconnu, celui d'Hermine n'était qu'angoissé à l'idée de ce qu'ils allaient devoir affronter, et qui risquait de l'empêcher de mener à bien les projets qu'elle avait encore, comme par exemple celui de simplement profiter de la vie ...

Heureusement, ce passage à vide n'était que passager et, arrivé à la Sirène Dansante, la jeune femme avait un peu repris du poil de la bête. Peut-être étaient-ce les lumières et la musique de l'établissement qui la requinquèrent, mais après avoir fait quelques pas à l'intérieur, elle avait repris son flegme habituel. Après tout, c'était son lot d'aventurière -ou tout simplement de mortelle- que de pouvoir mourrir à n'importe quel moment ; mais pour l'instant, elle était encore en vie, réfléchie et alerte, et elle se devait d'en profiter. Elle ne pouvait pas non plus abandonner Vieltal et Sahadeva à leur sort en s'abandonnant à son inquiétude : après tout, ils étaient sa meute. Elle le leur devait aussi.

La proposition du personnel de faire un brin de toilette et de profiter d'une chambre confortable l'interessaient. Outre son propre confort, elle pensait que ses compagnons et elle-même détonneraient moins dans cette assemblée après s'être débarbouillés -ce dont elle fit part à voix basse à ses deux amis. Puis à voix tout aussi basse :


- Et sinon les gaяs, vous le voyez, votяe chevalieя maяmonneuя ?

En posant sa question, elle scrutait l'assemblée des clients et des convives à la recherche d'un homme en armure avec une guitare, avant de s'apercevoir qu'elle n'avait aucune idée précise de ce à quoi ressemblait le contact dont lui avaient parlé ses compagnons.

- Bah, on finiяa bien paя le tяouveя, lâcha-t'elle en haussant les épaules. « En attendant, je vais nous яéseяveя des chambяes voisines, et sécuяiseя un peu le péяimètяe pouя la nuit ... »

Les mains dans les poches, mais attentive à son environnement, elle se laissa guider apparemment placidement par un des membres du personnel vêtus de blanc. Ses demandes, sans être mirobolantes, seraient néanmoins un luxe pour le trio après leur quête dans les marais : un bain chaud, un lit moelleux, un bon repas ... Ne sachant ni leur goûts ni leur emploi du temps pour la soirée, elle ne commanda pas davantage, mais mit tout cela sur leur note. Après tout, ils auraient bientôt une rentrée d'argent conséquente, s'ils ne l'avaient pas déjà récupérée au Voyageur Fatigué.

- Et toi, mon amie, demanda-t'elle tendrement à Biscotte, qui se tenait discrètement dans son giron, alors qu'elle montait l'escalier vers les chambres, « de quoi as-tu envie ? »

Une fois dans sa chambre, et en attendant que son bain soit préparé, elle prit quelques minutes pour mettre en place sa routine de sécurisation des chambres : examen des endroits ou un aggresseur pourrait se cacher (rideaux, armoires, coffres, lit, ...), estimation de la solidité des issues, évaluation de la difficulté d'entrer par la porte, les fenêtres ou le toit, analyse des itinéraires de fuite, et ainsi de suite ...
Ensuite, elle redescendrait pour avoir une meilleure idée du personnel et des clients eux-mêmes, et estimer le niveau de menace de chacun.


hrp.gif
Hermine papote avec la personne qui s'occupe d'elle pour apprendre mine de rien toute information intéressante sur le Danseur de Jade, son personnel ou ses mesures de sécurité.
Une fois les chambres louées, Hermine utilise Détection et Recherche des pièges.
Mince, je ne connais pas alarme, ç'aurait été bien utile ... rolleyes.gif



Fiches d'Hermine et de Biscotte
Chronologie RP: 0 1 2 | 3 | 4 | 5 6 7 8 | 9 | 10 11 12 | 13 14
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (9) [1] 2 3 ... Dernière » Reply to this topicStart new topicStart Poll