Quel est votre nom, voyageur ?
Sillonnez les couloirs de la Taverne !
   

Pages : (20) « Première ... 18 19 [20]  Closed TopicStart new topicStart Poll

> Intrazil, chap I, Temple de Kiaranzalée, Ombreterre
écrit le : Lundi 28 Juillet 2008 à 19h45 par Naskyrien
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

asky était satisfait de cette réponse de Hermine.

Pour ma motivation, mon but est de rejoindre, ou plutot d'arriver avant, un groupe d'amis obligé de faire une quête pour les Thayens. Je tiens à les libérer. Pour cela, Sisi doit m'amener là où ils doivent se rendre.

Nasky approcha sa bouche et baissa encore la voix

Quand à cette armée de morts vivants... ce que je sais c'est qu'elle est en guerre contre une autre ... religion ... drow... son ennemie est, à n'en pas douter , plus chez les drows que chez nous. Sans compter que cette religion là est réputée pour vouloir faire beaucoup de mal aux autres...

En disant cette derniére phrase, il regarda à nouvau les motifs des vêtements d'Ibealia. Puis, retournant la tête vers Hermine..

Donc, au moins, toi et moi on repart de suite ? J'ai désormais une vrai hache pour nous défendre. Ca rigole plus... Pas vrai, Dorik ? Dis, tu y retournes toi aussi ? Qui vient ? J'ai idée qu'il na faudrait pas tarder





"Héros héros petit nous tapons. Héros héros petit partageons" (berceuse troll)
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Lundi 28 Juillet 2008 à 23h57 par Hannibal
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Il fallut un petit temps au nain pour s'habituer à la clarté du jour, il avait l'habitude de passer des jours sous la terre lorsqu'il était encore mineur sans jamais mettre le nez dehors aussi n'était-il pas trop éblouie par cette soudaine lueur agressive... un peu comme le soleil se réverbérant sur le grand glacier dont il était originaire. Néanmoins comme à chaque fois, il dut plisser des yeux une bonne minute avant qu'ils ne s'accoutument à la lumière du soleil. Ils finirent par arriver à un village nain... ou plutôt une petite colonie minière. Le nain polaire eut de nombreux souvenirs ravivés par toute l'agitation, l'organisation et l'entassement des outils qui lui rappelaient le temps qu'il avait lui même passé à la mine avec ses compagnons... mais tout cela était bel et bien finis, il ne risquait plus de creuser avant un bon bout de temps... ou alors ce serait sa propre tombe.

La méfiance qu'éprouvaient les nains locaux à leur égard et même à lui, frère de race et fils de Moradin, donnait tout son sens à ce qu'il avait pensé en bas dans le temple lorsque Naskyrien et Ibealia s'était... "disputé". Il n'était décidément pas aisé de trouver sa place. Dorîk eut comme une sorte de regret et de profonde mélancolie maintenant qu'il y repensait, les paroles du rashémi avaient été dures pour la jeune demie-elfe et le nain ne pouvait s'empêcher de trouver le barbare de plus en plus distant à mesure qu'il passait du temps avec sa drow. Et il sentait au fond de lui le besoin de s'excuser auprès d'Hermine et d'Ibealia quant aux parole de son compagnon blond... il trouverait sûrement une meilleure occasion plus tard car malgré leur remontée à la surface, le groupe semblait encore à cran et déjà les plans futurs s'échafaudaient autour des tables.

Le nain s'était assis en compagnie des trois autres et avaient commandé quelques chopines de bières, histoire de se revigorer après tout ces combats. D'abord des gobelins puis maintenant des morts-vivants et apparemment il y aurait des drows au menu... et beh, en voilà quelques chopes rudement bien gagnées se dit-il. Mais son humeur joyeuse laissa bien vite place à une mine maussade lorsque les trois autres vinrent le rejoindre et parler de la suite des évènements. A peine avait-il eut le temps de trouver de quoi se détendre que déjà les combats et les petites tracas l'avaient rattrapés. Il ferma les yeux longuement et inspira avant de boire sa première bière d'un air absent tout en essayant en de la savourer du mieux qu'il put. Apparemment l'envie première de Naskyrien était d'y redescendre... ou plutôt de retrouver sa belle. Tandis qu'Hermine voulait descendre pour tendre un piège à leurs poursuivants qui, selon le nain, étaient déjà à l'intérieur du temple au vu des quelques pièges déjà déclenchés. Mais Dorîk était surtout fatigué... pas moralement mais physiquement. Il se souvint encore de ses blessures acquises récemment et se dit qu'un peu de repos serait le bienvenue. Surtout qu'il n'était pas le seul dans cette situation, le grand blond avec son oeil crevé, mais aussi Hermine et Ibealia surtout qui n'avait pas récupéré son son combat précédent avec les zombies des alcôves. Il était vraiment temps que la troupe de bras cassés qu'ils étaient prennent du repos. Le nain vida sa chope d'un trait et la claqua violemment sur la table pour montrer qu'il désirait l'attention de son auditoire. Il sortit sa pipe qu'il bourra généreusement avant de l'allumer et d'en tirer une longue bouffée... qui sait quand il pourrait à nouveau en profiter. Il commença sur un ton qu'il voulait sévère.


"Mmmmh... vous voulez vraiment redescendre aussi vite... dans l'état dans lequel nous sommes nous ne serions même pas fichu de tendre un piège à un grobi unijambiste et borgne. Si on y redescend c'est le massacre assuré. Vous, il désigna Ibealia du bout de sa pipe, si je me souviens bien vous tenez à peine sur vos deux pattes depuis votre rencontre avec un cadavre ambulant... et vous, cette fois il désigna Hermine, vos côtes vont elles mieux depuis qu'elles ont rencontrées le poing d'un zombie. Et même toi mon garçon, le rashémi était désigné, tu crois que tu vas balader avec ton oeil pourri encore longtemps... tu sais qu'il risque de tomber ou bien de pourrir et qu'il sera alors impossible de le soigner correctement. Même moi, le nain remit la pipe dans sa bouche, j'ai des plaies prêtes à s'ouvrir si je fais un mauvais sprint ou si je pousse trop avec ma pioche sur un mauvais caillou. Alors vous croyez vraiment qu'on soit en mesure de tenir tête à une bande d'assassins elfes noirs aguerries dans l'art du meurtre. Tout ce qu'on va y gagner... c'est la mort, préparés ou pas. Un peu de repos ne ferait de mal à personne et il pourrait en faire à nos ennemis. Selon moi, les plus "endommagés" d'entre nous devraient rester ici et prendre les premiers soins tandis que les autres devront, les mieux portant, descendre en premier et préparer le terrain... pièges, mots de passe, terrain favorable... bref trouvez ce que vous voulez mais pourvu que ça ne nous blesse pas sans que ça n'éveille des soupçons chez l'ennemi mais il est hors de question d'envoyer des blessés au massacres, ça ne ferait que gêner les autres. Et aussi..., le nain saisit l'oreille du barbare qu'il tordit légèrement comme un père le ferait avec sa canaille de fils, si tu dois retourner en bas j'espère que tu cogiteras plus avec ta tête qu'avec ton bas-ventre!


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mardi 29 Juillet 2008 à 04h02 par Naskyrien
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

ais je VAIS retourner là bas... blessé ou pas... avec une hache, le bas ventre et aussi la tête... Tout... un bon Rashémi bien complet...

Imitant Sinafaye ayant pris une décision, il fit un air "rien ne me fera changer d'avis" qui était un tant soit peu enfantin, voire ridicule chez notre gros blond qui n'avait pas vraiment une gueule de Hobbit et encore moins de Sinafaye.

Et je descends avec... les pas blessés, c'est à dire ? Toi et Arés ? ... Rindel et Elinor ??

A un moment, le visage de Nask se tourna vers Ignus et il se dit que cette sale tête aurait bien fait l'affaire pour ouvrir la marche et déclencher les pièges. Curieusement, le "bon" barbare se dit même que , parfois, être drow et ne pas avoir de scrupules devait être bien pratique... De plus, il n'aimait pas du tout laisser cet olibrius trainer libre derrière eux. Il est bien le genre de bonhomme qui allait le trahir et le vendre à l'ennemi dés la première occasion. Ne sachant quoi faire à son sujet il oublia...

Bon, puisque vous avez l'air de tous bien insister lourdement, je veux bien admettre, en effet, que j'ai quelques attirances pour la môme....
... mais, franchement, il faut dire que c'est quand même rare de trouver une perle pareille... Enfin, de toutes façons, c'est réellement... aussi... parce que j'ai des amis à retrouver et que elle seule peut, même si vous ne me croyez pas, m'aider à le faire...

Nasky se mît à réfléchir l'espace d'un instant... pourquoi voulait il vraiment rejoindre Sinafaye ? Etait il réellement motivé par la perspective de retrouvr et libérer Omsaht, Gunlan, Baltanin et le méchant Karth ... ou était il seulement amoureux de Sinafaye.... ?
Pour le premier point, notre barbare se dit que, effectivement, tel était son but... retrouver Omsaht... et même trouver un moyen de la libérer de son sortilège faisait bien partie d'une motivation primordiale.
Le barbare était fidèle envers ses amis.
Et puis il aimait la prêtresse avec qui il avait passé un long voyage. Il aimait les deux nains avec qui il avait tant rigolé il y a encore deux ou trois jours, dans les rues peu sûres d'Eltabar.

Pour les libérer de Karth, leur tortionnaire Thayen, Nask avait son idée derrière la tête . La mère de Sinafaye, qui avait l'air puissante et sans doutes pleine de magie, pourrait sans doutes les retrouver ... et même la libérer... Le Rashémi avait quand même sauvé sa fille préférée (parait il) , de l'exclavage... et puis il détenait peut être des informations sur les Thayens qui intéresseraient les drows... mais était il possible de faire confiance aux drows ? Ils étaient mauvais mais semblaient avoir de l'honneur... Sinafaye était un exemple de ce sentiment ... et puis elle était certes dure mais rien ne prouvait qu'elle était mauvaise.
Nasky sentait que l'affaire avec cette famille pouvait être certes bien compliquée , mais cette aide qu'il désirait était concevable... il fallait essayer...

Puis Nasky se confronta à la seconde question ... était il amoureux et ne faisait il pas tout cela pour suivre Sinafaye ?
Nasky ne réussît pas à se répondre totalement...
Oui... il était amoureux... mais NON, il n'avait pas perdu sa liberté et avait réellement envie de sauver ses amis. Et puis il pensait bien en lui qu'un tel amour ne pourrait pas avoir de futur, ce sont il ne rêvait pas spécialement. A vrai dire, il se contenterait déja bien d'un présent avec Sinafaye. De toutes façons, il n'avait pas envie de rester dans ce trou perdu, chaud, et puant, loin , trés loin de tout pays connu... ce qui allait arriver s'il perdait Sina et ses possibilités de déplacements magiques. Or, justement, Sina était en danger...

Nasky ne savait pas quoi faire... Il ne pouvait PAS se reposer... En réalité, il avait certes peur qu'il arrive des problèmes à Sina, mais il avait aussi envie de... la protéger... de lui montrer qu'il était là... sentiment et désir incontrôlable... noeud dans la gorge...


Bon, quand est ce que tu pars, Dorik ? Mais pour moi, outre que je ne veux pas la laisser partir sans moi et que je ne veux pas louper son ... passage... de toutes façons, à quoi cela servirait que je reste quelques heures de plus ici ? personne ne peut me soigner. L'infirmière barbue a fait ce qu'il fallait faire pour mon oeil et seul quelques jours de repos me donneraient plus de force... Je ne peux pas me les permettre. Cela ne sert à rien que je retarde mon départ ...
Vous autres, Hermine et les copines, reposez vous... moi, Dorik et ... qui voudra ... on descend ... qu'avez vous à dire ? qu'en dis tu ? Qu'en dites vous ?



"Héros héros petit nous tapons. Héros héros petit partageons" (berceuse troll)
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mercredi 06 Août 2008 à 15h09 par Rindelboum
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

L’excitation de Rindelboum était palpable. Dans son esprit, le chemin du retour sonnait comme le tintement d’une petite clochette. Ce son si caractéristique toujours accompagné de deux petits mots et résonnant telle la parole divine : « A tabaaaable ! ». Pour le gnome, c’était un peu comme une croisière sur les Mer occidentales qui ferai escale à Eternelle rencontre. L’occasion de visiter de grandes cités, de se frotter à de nouvelles cultures et de repartir avec plein de souvenirs et de spécialisées locale. C’est donc le pas serein qu’il effectua le chemin leur permettant de rejoindre la surface, Capucine toujours tranquillement blottit dans sa poche.

A peine avaient-ils atteint la surface que sa tête fit rapidement des tours et des détours sur elle-même, il essayait d’observer au mieux tout ce qui l’entourait. Car aujourd’hui, Rindelboum avait frôlé la mort. Les choses qui l’entouraient étaient désormais regardées avec un œil nouveau et c’était avec un manque certain, mais conscient, d’expérience qu’il observa cette petite bourgade naine qu’était Rochedor, comme s’il y mettait les pieds pour la première fois. Il s’empressa d’accompagner les autres jusqu’au dispensaire et profita que Golek soit bien installé sur un brancard pour récupérer sa cape d’aventurier qu’il avait utilisé pour recouvrir le corps inerte de l’infortuné. Une fois sa cape replacé sur ses épaules, c’est avec empressement que Rindelboum s’adressa à Hermine et lui fit comprendre qu’ils pourraient le retrouver à la taverne. Puis il leur avait faussé compagnie pour se mettre en quête de quelques échoppes marchandes lui permettant d’acquérir de nouveaux onguents de soin et, pourquoi pas, de l’herbe à songe, l’une des meilleurs herbes Calshite. Il avait découvert l’herbe à songe lors de ses récents voyages, un Calshite du nom de Malig lui avait fais gouter aux plaisirs de cette herbes, aussi fabuleuse qu’illégale.

Plus tard dans la soirée, lorsqu’Hermine et les autres arrivèrent à l’auberge du Sanglier d’Or, Rindelboum était déjà la. Il avait une choppe de bière à la main et était en compagnie de quelques nains hilare, occupés à boire et à écouter ses blagues. Il parlait fort en levant sa choppe de bière et avait le visage un poil rougit, ce qui ne laissait aucun doute sur l’état d’ébriété dans lequel se trouvait le gnome.


- Et vous savez comment on reconnait qu’un gnome s’apprête à dire quelque chose d’intelligent ? Sa phrase commence par « Mon ami Gimili m’a dit que… ».

Et l’assemblé pouffait de rire... Cela dura encore quelques minutes, jusqu’à ce que Rindelboum ne remarque la présence de ses compagnons. De toute évidence ils ne l’avaient pas remarqué, ou alors ils n’avaient pas voulu le déranger. Il prit alors congé et tenta de rejoindre la table d’Hermine et des autres. Sa démarche était un tantinet haletante mais il parvint facilement aux coté de la guerrière et posa sa main sur son épaule pour ne pas perdre l'équilibre.

- Vous voila enfin ! Je me suis payé quelques chopines en vous attendant, héhé… D’ailleurs, qu’est ce que vous faites encore la ? Vous n’allez tout de même pas redescendre comme ça ? Allez-vous reposer au moins une heure où deux, vos corps sont à bout de forces, surtout toi l’blondinet. Quand à moi je peux me charger de venir vous réveiller si vous le souhaité, j’avais justement prévu d’aller me chercher une autre chopine…

Puis le gnome sourit.


 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
écrit le : Jeudi 07 Août 2008 à 06h07 par Naskyrien
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

écidément, et inhabituellement, Naskyrien n'était pas de la fête...
L'apparition , pourtant sympathique, du gnome, aprés les sages paroles du nain, n'était que faible poids devant le danger dans lequel Naskyrien craignait avoir laissé Sinafaye... qu'il n'aurait jamais du laisser..

Le barbare était pourtant un bon vivant, mais il n'arrivait pas à se laisser aller, sur ce coup, sans savoir la môme en sécurité ... ou alors certain de l'avoir perdu.. qu'elle l'aie abandonné et se soit enfuie... ou tout bonnement tuée et enlévée ... le barbare ne saurait alors jamais ce qu'elle est devenue... morte ?? .. enfuie ?? Horreur!!
L'air de rien, lui aussi, avait un peu bu, et ces dernières pensées le soulevèrent de sa chaise...

Mais bon sang, il faut qu'on y aille..

Heureusement, l'instinct du danger lui fit réaliser qu'il risquait de dire des bêtises à des oreilles qui en profiteraient mal... Du coup, il se rappela à nouveau de Ignus et Riark...

¤ Pourquoi le prêtre ne les avait pas rejoins ? S'est il acoquiné avec le Thayen ?
Ce serait un comble... une épreuve de foi ... Si un serviteur de Lurue négocie avec un thayen prêtre de Kossuth, il y a là quelque chose de ps naturel... plutôt accepter des déesses de morts vivants drows... des ... "nécromantiques"... et puis, ces deux là, et trop de gens, d'ailleurs, sont susceptibles de balancer la présence de Sinafaye aux .. aux yeux dorées... ah, ces yeux... mais bon sang, pourquoi l'aie je quitté .¤

Debout et angoissé tel un Halfling peureux de se faire voler son précieux et unique trésor, le Rashémi regarda la salle, repéra tout un chacun, puis se pencha à nouveau aux oreilles de la tablée...

- Vous avez bien entendu ce qu'a dit Hermine ? Elle a dit ... " Pas envie que ni les nains ni les elfes noiяs n'aient Intяazil."

Là, Naskyrien fit une mine particulièrement étonnante. En effet, pour la première fois, il avait réussi à prononcer les "r" comme l'illuskane. Cela le surprit et lui donna un certain contentement passager.
Aprés quelques secondes d'arrêt, alors que le repas était déposé, toujours à voix basse, il continua :


" Et puis, Hermine, tu as dit aussi : Dès que j'ai le llepas à empollter , je яedescends me cacher. "


Il fronça un sourcil de contrariété avant de rajouter, en lorgnant les assiettes :

"Euh... donc, on bouffe et on y va..."

Sur ce, il se jeta, mort de faim, sur le plat unique et conséquent qui servait à plusieurs repas et autour duquel la serveuse légèrement barbue avait pris soin de déposer des cuilléres en bois.
Ce n'était pas la premiére fois que Nasky rencontrait ce genre de coutumes alimentaires "à plat unique et commun"
Auparavant, il avait pris soin de se commander un repas, voyant que tout le groupe, particulièrement l'Illuskan, avait sur ce point, en quelques sortes fait bande à part, mais la maitresse des lieux avaient ainsi pourvu aux besoins en servant, s'il ne s'agissait là que de trois rations, d'une patée alimentaire conséquente.
Il fallait dire que les aliments semblaient simples et peu couteux. Une espéce de ragout avec une viande maigre que le Rashémi supposa être du rat, ou un trés petit lapin...

Peu de temps auparavant, Naskyrien ignorait que Vieltal s'était commandé une assiette de pain et de jambon fulé, mais pour une somme assez importante, ce qui n'aurait pas arrangé notre Rashémi à qui il ne restait en poches que quelques pièces d'or, deux cent piéces de platine venant de passer dans l'acquisition de "Au plaisir de Lurue", sa nouvelle hache.

Nask avait compris que Hermine, dans son isolement, voire son désintérêt pour le reste du groupe, avait néanmoins - et curieusement - commandée une ration pour Sinafaye...

¤ étonnamment mais certainement pas naïvement ¤ pensa d'ailleurs le barbare qui, également, s'était ainsi vu enlever le privilége de nourrir lui même sa belle. Bien sûr, cela ne l'empêcha pas de se goinfrer sans aucun souci.


¤ Les nordiques ne sont pas pareils en Orient qu'en Illuskan, on dirait ... ¤

Le repas n'était pas vraiment fameux, mais il était typique et nourrissant.
Le Rashémi y trouva du plaisir , observant en même temps le mouvement d'une auberge naine dans laquelle son voyage avait eu le privilège de l'amener.
Certes, cette auberge avait beaucoup de points communs avec n'importe quelle auberge, mais , néanmoins, l'ambiance, la taille de la piéce, des murs et plafonds... du mobilier , de ses habitants assoiffés, parlant et braillant un dialecte incompréhensible... bref, tout cela amusait bien notre Rashémi qui savourait ce moment autant qu'il substantivait son estomac...
Evidemment, aprés le repas, il eut comme un coup de barre et la suggestion de Dorik d'aller se faire un somme bien mérité lui titilla fortement l'esprit. Il décida de s'arréter de boire, se secoua, et reprit son insistance pour ne pas tarder à y aller...


¤ Eh puis, j'aimerais bien voir comment c'est dans une auberge drow... Les autres du village ne me croiront jamais... si j'y vais ... et si j'en reviens et que je les revois un jour vivant... ¤

Sur ce, il appela la tenancière et lui demanda gentiment si elle voulait bien envelopper le reste de maniére à pouvoir l'embarquer facilement, voire pour qu'il reste chaud un moment...



"Héros héros petit nous tapons. Héros héros petit partageons" (berceuse troll)
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Lundi 15 Septembre 2008 à 13h58 par Ibealia
Quote Post
 
Rôdeuse de Solonor
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

La demi-elfe voulait vraiment redescendre mais la remarque du nain avait tout de même son importance. La moitié des membres avaient été assez amochés lors des derniers combats. Elle ne voulait pas l'admettre mais la fatigue se faisait ressentir dans son corps. De plus ses pouvoirs nouvellement découverts l'avaient quelques peu affaiblie du fait qu'elle ne savait pas vraiment les utiliser que cela soit de les invoquer ou de les doser. Elle décida de prendre la parole mais plus bas qu'à mi-voix afin que ne l'entende que la tablée à laquelle elle était.

Dorik a parlé avec sagesse, on a été plusieurs a mal sentir notre passage souterrain et je ne parle pas de claustrophobie. J'étais presque morte il y a quelques heures. Il serait peut être donc plus raisonnable de se séparer même si cette idée ne m'enchante pas vraiment. Le soucis c'est qu'il ne faudrait pas séparer les plus fort de ceux qui le sont moins sinon le deuxième groupe qui descendra pourrait risquer plus gros que le précédent.
Je pense que de toute manière Mimine tu souhaitera descendre la première et pas sans Elinor. Vu l'impatience du blondinet il sera aussi du premier voyage, ça serait encore raisonnable si on faisait un premier groupe comme ça, mais je tiens tout de même à exprimer mon anxiété sur ce plan. On pourrait vous laissez une heure et vous rejoindre. J'attends d'entendre vos réaction.

Ibealia ne voulait pas jouer sa chef mais il fallait bien proposer un plan sinon le temps que tous se mettent d'accord le temple aurait été complètement profané et l'armée libérée. Et bien que Sinafaye soit puisssante magicienne elle ne pourrait combattre une armée entière seule. Elle les regardait a tour de rôle, espérant qu'ils allaient donner leur avis rapidement pour que le plan soit mis en place dans l'immédiat.



La douceur apparente n'est rien d'autre. Garde tes distances et regarde la situation globale. N’utilise la violence et la confrontation qu’en cas de défense ou de problème de temps. Que Sylvanus te garde!

user posted image
 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
écrit le : Lundi 15 Septembre 2008 à 20h05 par Hermine
Quote Post
 
 

ans s'en rendre parfaitement compte, la jeune femme avait commencé à s'assoupir. La pression des récents événements était retombée et elle-même, station assise aidant, avait commencé à se détendre.
A l'intervention d'Ibealia, Hermine ouvrit les yeux. Elles papillonna des paupières un instant, puis :


- Je ... je ne veux pas d'une tueяie. L'Illuskane se massa le front, le temps de rassembler les morceaux de ce qu'avait dit chacun de ses compagnons. « Mon avis est de laisseя Sinafaye diяe ce qu'elle a à dire à Aяan'Dil et ses sbiяes, mais de яesteя en soutien caя elle яisque d'êtяe en plus faible. Celà nécessite attention et discяétion. »

Une pause. Les deux coudes sur la table, économisant ses mouvements et son œil vert légèrement brumeux, Hermine regarda chacun des aventuriers présents.

- Descend en pяemieя qui veut descendяe en pяemieя. Attendent ceux qui le veulent. Mais яappelez-vous ce que vous avez яisqué là en bas. Ne venez que si vous êtes sûяs. La guerrière se redressa quelque peu sur sa chaise, tenta de faire craquer le bas de son dos, un peu meurtri par les chaises de piètre qualité du Sanglier Doré. Puis elle adressa un petit sourire à la demie elfe, car le surnom qu'elle venait de lui donner l'amusait : « Pяemièяe ou seconde, je viendяai là où il y a besoin de moi. Je vais bien. »

Lentement, Hermine se voûta à nouveau sur la table. Maintenant qu'elle revenait peu à peu à la situation actuelle, elle s'était mise à réfléchir. Une chose était sûre : quand que parte le second groupe, si elle-même en faisait partie, elle n'allait pas rester à dormir du sommeil du Juste. Pas avec la menace qui pesait dans la région.
Les elfes noirs avaient deux solutions : s'en prendre au village, ou bien tenter de récupérer Intrazil. Dans le premier cas, elle allait mettre en place des alarmes, au moins à l'endroit où elle dormirait, pour ne pas se faire surprendre comme la nuit dernière. Dans le second cas ...


- Dorik. Naskyrien. Je me demande ... A sa connaissance, il y avait deux entrées au temple : la porte qui avait été descellée par les archéologues et par laquelle le groupe était sorti, et le portail par lequel la drow et son groupe étaient arrivés. Mais qu'y avait-il à l'autre bout de cette entrée magique ? « Est-ce qu'il se peut que quelqu'un d'autяe vous suive à tяavers le poяtail d'où vous êtes venus ? Et ... où mène-t'il ? »



Fiches d'Hermine et de Biscotte
Chronologie RP: 0 1 2 | 3 | 4 | 5 6 7 8 | 9 | 10 11 12 | 13 14 15 | 16
 
 
   Top
PM
écrit le : Jeudi 18 Septembre 2008 à 13h59 par Naskyrien
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

askyrien sentait que le groupe se séparait quand à l'intention de redescendre rapidement au temple. Il continua à parler doucement


Bon, en fait, si j'ai bien compris, il y a personne qui veut redescendre avec moi ? Je vous rappelle que, aller retour, on en a même pas pour une heure. On a promis de ramener à manger à ... sina... et on pourra se reposer aprés. Je ne cache pas que je suis également trés fatigué, mais cela ne retardera pas beaucoup notre sommeil.. une heure, c'est tout.
Quand à une autre entrée possible, je, ne crois pas. En tout cas, la notre le fut grâce à un parchemin encore en SA possession.
L'endroit d'où nous venions n'a donc rien à voir avec une entrée possible.
Néanmoins, j'imagine que d'autres ... elfes foncés ... s'ils possèdent également le même papier, peuvent arriver au même endroit ... en effet, les mains géantes qui nous ont accueillies ont sans doutes le rôle d'accueillir de tels .. téléportés.. je pense.

Nask se tourna vers Dorik

Ami nain... juste une heure.. on lui apporte à bouffer et on revient ... on est plus à cela prêt aprés cette journée mémorable.
Son esprit songea à tout ce qui s'était passé en quarante huit heures. Il erra du marché des esclaves de Eltabar à son deuxiéme baiser avec Sinafaye en passant par son passage chez le mage rouge, son coup de poing reçu par une chevalière tatouée pour cause d'insulte à la "mére patrie rouge" , son saut (un peu aidé magiquement) dans le lac glacé, sa chute jusqu'à Ombreterre, sa rencontre avec le luciole du plan de l'ombre, le pauvre Sepoto, avec Sinafaye qu'il libéra des mains des gobelins qui semblaient l'avoir trouvés inanimés, avec Dorik fuyant également les mêmes gob... son premier baisé avec la drow, son départ dans le coma et sa rencontre avec une déesse, son retour du à l'arrivée inopinée des trois compagnons désormais tous en dehors de leur compagnie, la téléportation vers le temple, la rencontre avec cette bande hétéroclite composée curieusement de femelles - si on veut bien excepter un barde et un gnome- bref, que d'évènements en si peu de temps... Nasky avait l'impression de vivre un scénario depuis plusieurs années... incroyable... tout cela n'avait duré que deux jours...



"Héros héros petit nous tapons. Héros héros petit partageons" (berceuse troll)
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Samedi 20 Septembre 2008 à 20h22 par Hannibal
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Le nain se remit à boire à grande gorgées sa bière qui, bien que de qualité passable selon les standards nains, lui fit un bien fou et le rafraîchit intensément et si bien que les "quelques" soucis accumulés dans la journée semblaient déjà loin derrière lui. Cependant la conversation autour de la table agissait comme une ancre qui l'empêchait vraiment de se sentir bien car il savait que c'était encore loin d'être fini. Il regarda un à un les visages attablés avec lui et y lit à chaque fois la même fatigue, plus ou moins prononcée selon l'individu aussi on pouvait discerner une vitalité malsaine dans l'oeil encore valide de Naskyrien... un peu comme celle d'un fou ou d'un dément. Le Rashémi semblait éprouver une sorte de psychose obsessionnelle ou Moradin seul sait quoi à l'égard de la belle drow restée en bas. Et le nain commençait à être sérieusement agacé par cette attitude du barbare qui était, selon le nain, tombé sous le charme ou plutôt la coupe de la jolie elfe. Aussi il lui tint à peu près ce langage...

-Nan merci camarade, il est hors de question que ce soit moi qui tienne la chandelle. Soit on y retourne groupés soit on y retourne pas mais sûrement pas au compte-goutte, ce serait trop risqué. Mais pour l'instant il nous faut être sûr de ce qu'on va faire. Moi je suis encore en état de pourfendre quelques grobis mais pas seul ni à deux non plus, ce serait trop insuffisant s'il devait arriver quelque chose d'imprévu mais il faut nous décider vite si on ne veut pas que Sinafaye ne soit elle aussi victime de ses comparses ou même de quelque chose d'autre. Mais le gros problème c'est qu'au dire de la drow, nos ennemis sont plus que capables de se servir de la magie et j'ai bien peur qu'on ait pas grand chose pour s'en protéger. Faudrait trouver une ruse alors si quelqu'un a une idée, ce serait bien de la partager.

Le nain polaire n'avait pas peur de beaucoup de chose tant qu'il était à portée de hache mais il détestait par dessus tout les sorciers et utilisateurs de magie... et plus particulièrement quand ils sont dans le camp ennemi. Heureusement il avait encore plusieurs javelines disponibles, il lui fallait juste avoir l'initiative.


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Lundi 29 Décembre 2008 à 11h40 par Belgos Dalaèl
Quote Post
 
Maître de la Confrérie
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Et le groupe de sépara....chacun reprit le cours de sa vie comme il l'entendait..laissant le destin décider de leur avenir....



user posted image
L’aventure est dans chaque souffle de vent.
Pj's: Belgos Dalaèl (Compagnie des Marches) et Télim Osonsaar
Pnj's: Adrian (Conseiller), La Guetnorn, Shevarra (Compagnie des Marches.)
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (20) « Première ... 18 19 [20]  Closed TopicStart new topicStart Poll