Quel est votre nom, voyageur ?
Heureuse rencontre, Voyageur !
   

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Enquête professionnelle, En quête bro ! fesses au miel !
Écrit le : Mardi 08 Décembre 2015 à 19h43 par Ţhųnđer Jaċk
Quote Post
 
Đémởŋ đeş Ińtŗiġůeş
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

alut les rôlistes,

Dans le cadre d'un projet professionnel qui se met en place je fais appel à la communauté pour m'aider un peu à situer quelques points que je dois explorer pour mon enquête de développement.

C'est volontairement dans ce forum pour que personne ne le loupe.

Cette enquête est centrée sur l'univers des jeux vidéos, plus précisément les jeux de rôles et jeux d'action/aventure (du diablo like au point & click).
Toutefois on peut déborder sur les supports (comme jeu de rôle sur table ou de société, pourquoi pas des livres ou films si jamais).
L'enquête est également étendue à toutes les plateformes (consoles et pc) depuis la création du premier jeu jusqu'à aujourd'hui.
Ne visez pas nécessairement le médiéval fantastique.

Toutes les questions qui vont figurer ci-dessous sont du type : quel est le [...] qui vous a le plus marqué ?
Indiquez le jeu en question et n'hésitez pas à développer si vous le souhaitez (en quoi vous avez aimé, pourquoi, etc).
Plus vous étoffez plus ça m'aide yes.gif

  1. Trames/Scenarii
  2. Univers
  3. Personnages et/ou méchants
  4. Système de jeu (progression du personnage)
  5. Système de combat


Merci à tou(te)s pink&lovely.gif



 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
Écrit le : Mardi 08 Décembre 2015 à 21h34 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 9
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

1. Mass Effect 1,2,3.

Alors je sais, y'a plein de trucs à dire sur Mass Effect. Oui, le scénario est parfois un peu facile, oui les personnages sont parfois stéréotypés... Mais je ne crois pas m'être jamais autant attaché à une histoire. Cela vient autant du système de transmission de sauvegarde, qui nous attachait indéfectiblement à ce bout de pixel qu'on faisait naître et ce sur plusieurs année, de la richesses des compagnons et surtout des nombreuses possibilités de jouer son jeu. Certes, ont pouvait tendre vers le mal ou le bien, mais il y avait plusieurs façon de les atteindre, et les conséquences n'étaient pas toujours les mêmes. Et puis on sauve la galaxie de calamar bio-mécaniques de 30 méga-tonnes, quand même.


2. Zelda : Ocarina of Time

J'hésite, j'hésite entre ça et Elder Scrolls. Parce que je suis quand même un pécéiste dans l'âme et que j'ai du passé plus de 1500 heures en tout sur Arena, Morrowind, Oblivion et Skyrim. Mais Zelda quand même.

Parce que mon premier jeu à été Zelda : A Link to the Past (en emulation devil.gif ) et que ça marque. Parce que à 13 ans, j'étais terrifié par les spectres du Temple de l'Ombre quand je jouait en pleine nuit. Parce que je suis musicien à mes heures perdues et que MONSIEUR KOJI KONDO (et c'est tout). Parce que Zelda c'est de la poésie dans le jeu vidéo, parce que Link ne parle pas et que pour une fois, t'as l'impression d'être vraiment dans la merde, de te faire malmener par le destin de bout en bout, mais que t’arrive quand même à t'en sortir sans être une grosse brute imbue de son épée bâtarde. Parce qu'on peut se faire tuer par des poules. Parce que Ganondorf à tellement la classe et qu'il n'est pas si égoïste qu'il n'y paraît. Parce que les dieux ne sont pas des dieux mais des principes philosophiques sous forme matérielle.
Et aussi parce que Majoras Mask bugait sur Project64.


3. Personnages

Alors ça c'est dur. Faisons une liste non-exhaustive : Locke (FF VI), Paarthurnax (Skyrim), Estelle (LoH : Trails in the Sky), Darth Kreia (KotOR II), Wrex et Garrus (ME 1 et 3), Le Président de l'Enclave (Fallout 3), L'Arbre Mojo (Zelda), Frog (Chrono Trigger)... et c'est pas fini. Si je devais en citer un, mais on sort du registre, je dirais Zeratul (Starcraft). Pourquoi ? J'imagine qu'on aime des personnages de la même façon qu'on aime les gens : parce qu'on les craint, parce qu'on les admire, parce qu'ils ont des parts d'ombres et de lumière. Mais en tout cas, ils partagent tous le fait d'être assez bien construits.


4. Morrowind/Skyrim

La, il n'y a pas de doute. Je ne crois pas avoir jamais ressenti autant de liberté dans le système d'évolution que dans Morrowind. Certes, on se départait de logique en faisant un voleur invisible à la double hache, mais c'était quand même bien jouissif. Et puis la génération de sorts, d'enchantements et d'armes complètement personnalisables, les armes et armures visibles, les différentes parties du corps. Si Skyrim est plus pauvre sur la liberté, il à amené un arbre de compétence plus jouissif encore et un système de combat bien plus épique !

Et ça, c'est sans compter les mods.


4. Dragon Age : Origins/Skyrim/KotOR I-II

J'ai déjà parlé de Skyrim plus haut, si on enlève les bug et qu'on à une machine suffisamment puissante, on peut rapidement avoir l'impression de se retrouver au milieu d'une bataille rangée. Et puis on peut passer du TPS au FPS comme on change de flèche, et ça, c'est cool. Hélas, on devient bien trop rapidement un grosbill, mais encore une fois, les mods sont là pour rectifier le tir.

Dans un tout autre registre, DAO a pour moi rendu honneur à tout les jeux de rôles old-school baldur's like. Les combats peuvent être si ardus qu'on a vite fait de passer des minutes entière en pause en vue de dessus à chercher une issue (du moins en hardcore). Il ne fallait pas se tromper d'équipe pour telle ou telle mission sous peine de se prendre une raclée phénoménale, la puissance des ennemis variait et ont lançait son écran par la fenêtre quand on se tapait une embuscade. Bref, on est à ça du tactical-rpg (d'ailleurs en parlant de T-RPG, j'ai passé des heures sur FF : Tactics Advance aussi).


Enfin KotOR, pour la même raison que le précèdent, même si c'est un peu moins poussé. C'est l'un de mes jeux de chevets et j'aurais pu le mettre dans un certains nombres des points précédents, mais vu que c'est une licence Star Wars, on sort rapidement du sujet. Et oui, je sacrifie tout les jours de jeunes keks en demandant la sortie de KotOR III (et qu'on ne me parle pas de ToR !)


Bon, je sais, ça peut paraître un peu commercial tout ces jeux, mais on peut difficilement les dire mauvais. Si j'en avais un a rajouter : The Witcher 3. Ni le 1, ni le 2, qui m'ont passablement ennuyé, mais le 3 était une putain de claque.



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 08 Décembre 2015 à 23h19 par Ahuizotl
Quote Post
 
Guerrier jaguar
Chambre 11
2 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

1. Trames/Scenarii : Planescape Torment

J'ai adoré son originalité extrême et l'émotion qui se dégageait de ce jeu. L'univers est étrange et dur mais les émotions sont là quand le personnage retrouve des bribes de souvenirs ou tente de se construire un avenir.

2. Univers : Royaumes Oubliés

J'aime la diversité des Royaumes. L'univers est riche et permet à peu près tout, du personnage drôle au plus sérieux (et de même pour les intrigues).

3. Personnages et/ou méchants

Il y en a beaucoup :

- compagnons d'aventure : Morte (Planescape Torment).

Mais aussi : Da'akon, Nordom et Annah (Planescape Torment) ; Jan Jansen, Minsc, Aerie, Imoen, Khalid, Keldorn... (Baldur's Gate I et II) ; Morrigan (Dragon Age Origins) ; Neshka, Kelgar et Ellanee (Neverwinter nights II) ; Kana Rua (Pillars of Eternity).

- méchant : Jon Irenicus (Baldur's Gate II) pour sa grande classe et la traque qu'on doit pratiquer jusqu'à l'affrontement final.


De manière générale, j'aime :

- les personnages complexes/bien développés par les scénaristes,
- les personnages rigolos,
- et/ou les personnages qui ont de fortes interactions avec le PJ (relation qui se noue sur l'ensemble de l'aventure, romance, etc.).


4. Système de jeu (progression du personnage) : D&D

Question d'habitude... J'aime bien la 3.5 pour sa richesse.

5. Système de combat : D&D en tour par tour (le temple du mal élémentaire)

Ça allonge les combats mais j'aime bien le côté stratégique et le fait de pouvoir utiliser au maximum les compétences.


edit : quelques ajouts et précisions à propos des personnages.



 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 09 Décembre 2015 à 07h56 par Gimble
Quote Post
 
Compagnon
Aucune chambre
1 gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

1.Trames/Scenarii

Pour moi ça restera FFVII, j'ai commencé par celui-là quand j'étais petit et j'avais halluciné, je l'ai refait plus grand et pareil. Des persos qui meurent, des recherches d'identité qui mènent à la folie, des compagnons qui ont tous une histoire et auxquels on s'attache, une trame écolo qui a dû pas mal me marquer biggrin.gif

2.Univers

Il y a plusieurs en liste vu leurs différences :
- FFVII
- Borderlands 1 & 2 pour leur univers complément décalé et très Mad Max
- RO (je commence les Baldur's Gate et je tripe bien, ils ont su mélangé gravité et humour)

3.Personnages et/ou méchants

Hum, pour les méchants je dirais :
- Sephiroth (FFVII) il est très bien amené dans le jeu, je me souviens d'avoir arrêté de jouer quand on se réveille dans la prison de la Shinra et qu'il avait massacré tout le monde, j'avais eu peur ^^)
- Vaas (Far Cry 3, complément fou). J'aime bien les méchants juste à côté de la plaque où rien à faire, ils sont fous.
- Le Beau Jack, pour ces citations tel que "étalon du cul"
Du côté des gentils :
- Red XIII déjà parce que c'est une sorte de loup qui parle et que j'ai toujours aimé son histoire (et la musique de Canyon Cosmos)
Et j'avoue que je sèche un peu...
Après on peut prendre tous les persos de Borderlands 2 pour leurs phrases badass et débiles cool.gif

4.Système de jeu (progression du personnage)
- Skyrim pour la liberté de création, on fait ce que l'on veut.
- Borderlands 2 et son arbre de compétences, on essaie de découvrir les effets qui peut se cumuler (tel que le fusil à pompe qui devient un sniper en tirant des balles sur le sol et qui ricochent direct dans les ennemis de super loin cool.gif ). Et c'est aussi une chose qui prend moins de temps à comprendre, on peut les refaire à l'envie selon les boss et comment on a envie de jouer


5.Système de combat
- X-Com : Ennemy Unknow pour son tour par tour efficace et punitif
- La pause active en général que ça soit sur Baldur's Gate ou Faster Than Light, généralement ce genre de système est égal à des combats ardus smile.gif



user posted image

Pj : Thorbjörn
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Samedi 12 Décembre 2015 à 20h24 par Jebeddo
Quote Post
 
Capitaine
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 


Trames/Scenarii : The witcher III

Celui là était difficile. Plein de noms se pressent dans ma tête pour l'un ou l'autre. Mais je crois que si je prend tout et que je pèse le pour et le contre, ça reste celui qui a le plus de point d'intérêt.
La trame principale tout d'abord, avec son lot d'émotion bien amenée, et quelques belles histoires. Je regrette juste le côté épique "sauver le monde" que le jeu prend sur la fin mais hé tongue.gif.
Toutefois, si je devais juger uniquement sur ce point, j'ai préféré shadow of the colossus. C'est simple, mais puissant. Et puis il y a aussi Monkey Island.

Par contre, dès qu'on s'intéresse aux quêtes secondaires là... hé bien, c'est là que the Witcher III (et je précise bien III) l'emporte haut la main. Terriblement bien écrite, bien intégrée dans le jeu, qui posent de vrai choix qui font réfléchir pour le rôle play et non pour les récompenses. Le pied total.
Mention spéciale tout de même à Drakensang II : the river of time qui a de très bonne quête secondaire (mais une trame principale toute pourrie).

Livre et films sont hors compétition pour moi ici. Beaucoup trop sont bien meilleurs, mais en même temps intraduisible en jeux.



Univers : shadow of the colossus

délicat là aussi, mais pas pour les même raisons. Je ne considère pas l'univers comme étant une dimension importante, c'est pour cette raison que j'ai d'ailleurs choisis de mettre "shadow of the colossus" parce qu'au final, on ne connait presque rien de cet univers, et pourtant on baigne dedans.

Après, j'ai d'autre favoris, mais à chaque fois c'est plus lié à la littérature associée qu'au jeu lui même.

Littérature qui est d'ailleurs hors compète, mais voici quelques univers que j'aimerais voir adaptés :
Nausicaa de la vallée du vent
Conan (je sais, il y a age of conan)
Le mythe arthurien (sous exploité...)
Et un genre de russie fantastique entre le 15 et 16e


Personnages et/ou méchants : Baldur gates II et Georges Stobbart sont sur un bateau

La seule et unique raison pour laquelle j'ai apprécié Baldur gates II, c'était pour ses persos, et leurs dialogues impromptus. J'ai parfois même rejoué uniquement pour tester une équipe différente pour voir les dialogues que j'obtiendrais.

Et George stobbart (les Chevaliers de baphometh) parce que voilà. tongue.gif

Littérature toujours hors compétition.



Système de jeu : NeverWinter Nights I

Que ce jeu me manque... c'est pas du tout le côté D&D qui me manque d'ailleurs. Mais plus l'interface (le menu radial), les très nombreuses possibilités, les mod RP en ligne, la gestion de la caméra, des compétences etc... On avait une vrai base pour faire du JDR en jeu vidéo.
Je suis orphelin :'(


Système de combat : The witcher III
Hum... là par contre...
Bof, j'ai jamais trouvé ça important et j'ai toujours trouvé que ça prenait trop de place. J'ai mit the witcher III parce que c'était sympa mais honnêtement, j'aime tout autant le tour par tour stratégique. Le choix vient uniquement de la gestion des esquives que je trouve vraiment très cool pour un jeu de ce type.
J'aurais bien mit aussi "Kingdom come" pour le fait qu'il intègre les mouvement d'escrime médiévale mais je ne l'ai pas testé vu qu'il n'est pas encore sorti.



user posted image

Parfois il faut se cacher dans l'ombre pour dénicher le mal ou ses secrets.
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 16 Décembre 2015 à 12h49 par Bran Baldarson
Quote Post
 
Habitant des Royaumes
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

e partage pas mal de références avec les autres soiffards d'aventures qui se sont exprimés plus haut.

Trames/Scenarii : en effet Final Fantasy VII m'avait scotché, mais je me demande ce qu'il en serait si il fallait le refaire 18 ans après, pas sûr que toute la magie se soit bien conservée, ayant passé l'âge des jolis monstres japonais qui peinent à se faire passer pour crédibles aux yeux de votre enfant de 6 ans. Néanmoins, jouer les terroristes dans une ville gangrenée par la corruption, pour se laisser embarquer dans une vaste épopée avait de quoi tenir son public en haleine tandis que les problèmes identitaires du perso central garantissaient un peu de surprise.

Parmi les jeux plus récents, j'ai adoré ce que j'ai eu l'occasion de voir sur les premiers niveaux de Hard West, western spaghetti à la mode de Deadlands, avec beaucoup de viande dedans, dont la trame m'a paru jouissive bien que pas très élaborée. Sans trop spoiler, rien de tel que d'avoir le choix de massacrer des innocents à titre de dommages et intérêts quand vient l'heure de la savoureuse vengeance, de casser des banques et libérer des prisonniers jusqu'à voir sa tête valoir de l'or pour les chasseurs de primes, pouvoir recruter une brochette de raclures auxquelles personne de censé ne tournerait le dos, voire de sacrifier un compagnon en le saignant au pied d'un totem indien juste pour le plaisir... un plat qui se mange froid, et s'accompagne d'une soif qui me rappelle aussi le bon vieux Blood Omen : Legacy of Kain.


Univers : En effet Shadow of the Colossus était un vrai bel univers au vu des moyens de l'époque, avec sa trame aussi sombre que poétique, son absence d'ennemis inconsistants, ses monstres toujours colossaux et uniques, son architecture en ruines. L'univers de The Banner Saga était mignon aussi.

Mais globalement les univers vidéoludiques sont toujours moins profonds que ceux du jdr papier avec ses merveilles comme : Mage l'ascension et sa magie à paradoxes, L'Appel de Cthulhu et ses Grands Anciens qui nous enterreront tous, Deadlands et son ouest décalé, D&D et son multivers...

Personnages et/ou méchants : j'en reviens aux mêmes jeux cités plus haut, et je rajouterai les persos principaux des Walking Dead de Telltale, parce qu'on s'y attache d'une façon particulièrement efficace.

Système de jeu/système de combat : Pillars of Eternity, étant passé à côté des Baldur's Gate, du moins pour le moment, c'est en ce jeu que j'ai trouvé les ingrédients qui savent me scotcher à un écran : combat tactique au tour par tour, en temps réel mais avec pause active, évolution de compétence permettant plein de possibilités, le tout sans vous contraindre à lire pleins de bouquins... sinon comme je commence à rattraper un peu mes lacunes sur les règles D&D, je les trouve efficaces, peut-être que la version 5 correspond mieux à mon laxisme que la sacro-sainte 3.5 ...





 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 16 Décembre 2015 à 15h24 par Faryl
Quote Post
 
 

1. Trames/Scenarii : Mass Effect 1,2,3

Le niveau d'implication était tel que jamais ressenti. Savoir que tes choix avaient une réelle implication sur la suite, la survie de tes compagnons... Le fait que les notions de bien et de mal soient si intriquées.

1. Trames/Scenarii : Halo 1,2,3

Idem que pour Mass effect, des personnages charismatiques. Et des notions de bien et de mal si floues. Des ennemis qui deviennent alliés, etc...

2. Univers : Mass Effect 1,2,3

Pour tous les concepts technologiques innovateurs, leur approche très scientifique de la "magie" avec les biotiques. Cette relation entre civilisations passées et futures..

2. Univers : Fallout 4

Plus récent, mais je ne peux m'empêcher de fouiller chaque batiment par lequel je passe pour retrouver des messages laissés par ses anciens occupant. Reconstruire l'histoire qui a amené les lieux à finir dans cet état...

3. Personnages et/ou méchants

  • Le Major/Cortana (Halo) pour leur relation si étroite, et les dialogues bien écrits.
  • Female Shepard (Mass Effect), pour ce doublage vocal (anglais) si bien foutu qu'on s'y croirait presque.
  • Bibi Orunitia (FF IX) pour des dialogues et des interrogations existentielles qui ont sacrement secoué mes convictions quand j'étais jeune.
  • Tashikoma/Motoko Kusanagi/Batou/Laughing Man (Ghost in the shell : SAC) pour les même raisons, mais sur le domaine de la définition de l'âme et des IA.


4. Système de jeu (progression du personnage)

J'ai adoré le système de Skyrim, même si débloquer les derniers niveaux de branches utilisées "à l'occasion" était un peu chiant.
Un système de sphérier à la FFX ou plus récemment Path of Exile est vraiment sympa aussi, et donne un vrai sentiment de liberté.

5. Système de combat

Idem, le système très RPG action de skyrim du point de vue assassin furtif était vraiment jouissif, voir cheaté à certains moment ^^
Sinon pour les shooter, le système de couverture mis en place par Gear of War et repris dans des titres récents comme Mass effect 2,3 ou GTAV sont mon nouveau standard !



« My destiny was stolen from me, why should I let you yours ? »

PJ : Faryl de Mirabar
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll