Quel est votre nom, voyageur ?
Mirtul (V) 1373, 3ème chevauchée
   

Pages : (2) [1] 2  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Une pure formalité., Aël, Ylinya, Kerlomar, Lorindol, Moreta.
  écrit le : Jeudi 10 Septembre 2020 à 21h14 par Yvhann
Quote Post
 
Habitant des Royaumes
Chambre 14
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Année des dragons sauvages
23 Mirtul 1373.
Thüldae.



... entonnent des chants sauvages dans les bois, en dansant autour de l'autel de sacré, fougueux et blanc.
Ce n'est pas une brise terrestre
Qui fait ployer la forêt de chênes,
Où les branches malsaines s'entrelacent
Et étouffent sous l'étreinte d'un gui démentiel
Ces puissances sont les forces des ténèbres, surgie des tombes des peuples oublié des Druides.
(Lettre écrite par Ina 23 Mirtul 1373)

Ina avait laissé une note pour le groupe qui allait prendre la route bientôt pour aller quérir le pendentif de terre cuite. La druidesse l’avait écrite sans le savoir. Se réveillant d’une nuit sans rêve ni cauchemar, l’encre souillait le coin de la table de chevet de chêne blanc, la plume avait doucement tomber au sol, ses doigt enduits de cette encre qui sur son réveil, la fit sursauter et là sur la table, cette note. En y regardant de plus près, elle reconnu les mots, du moins elle se souvenait de les avoirs entendus, dans un rêve étrange ou était-ce dans cette maudite charrette possédé d’un démon. Elle sut à ce moment, qu’elle ne ferait pas partie de cette aventure alors mieux valait préparer le groupe qui partirait chercher le pendentif de terre cuite. Déposant à Isorion la note ainsi que le pendentif de Yar, la druidesse décidait de partir pour d’autre horizon, plus salvateur croyait-elle.

Le lendemain le 24 Mirtul Isorion avait reçu étrangement une escarcelle sur son bureau, elle était apparu sans que personne puisse savoir qui l’avait déposé là, l’enquête avait révélé qu’elle y était apparut magiquement , même avec les protections prisent pour pas qu’un tel évènement se produise elle était apparut et était accompagné d’une note écrite en draconique, la typographie était antique, très antique, rien de magique dans l’encre employé et ni dans le papier qui semblait venir d’un autre monde, la fibre était d’une blancheur anormal et d’une finesse qui dépassait de loin les plus beau papier produit par les gnomes. Y était inscrit ... ‘’Y déposer l’artefact. Yar’’

La journée même, les hautes instances du Saule firent un examen complet de l’escarcelle fait d’un cuir de dragon noir jais, celle-ci ne dégageait aucune magie et ce fut après un examen très poussé qu’ils s’aperçurent de sa puissance, une protection supérieure empêchait toute lecture de la magie dessus, ne laissant qu’une infime trace apparaitre lorsque des moyens gargantuesques furent prit pour l’examen. Il n’y avait pas de doute, l’artefact devait être déposé dans cette escarcelle lorsque le groupe le trouverait. Sans exception, ils savaient que l’artefact serait indétectable une fois à l’intérieur.

Une réunion spéciale des principaux dirigeants de Thüldae se mit en branle et perdura la nuit entière. À la suite de cette dernière des agents avaient été choisi et ils furent contacté au petit matin. Ceux-ci, dans l’anonymat furent déplacé dans un petit logis non loin du Saule pour préparer leurs départ éminent.

Le logis à l’apparence banal extérieur était plusieurs fois plus grand à l’intérieur, magiquement construite, cette chaumière offrait toutes les commodités demandées pour un rassemblement d’au moins une quinzaine de personnes, chambre pour tout le monde et latrines privés avec salles de lavages. Une pièce principale central faisait office de bureau du conseil ayant comme propriété, la discrétion la plus total, du moment que les portes étaient fermées une magie empêchait toute tentative d’écouter de regarder ou de localiser les présents, et ce, magiquement.

Le seigneur Aël’Telàwërith Eowëlathaèldir de la maison Aëryndra de Cormanthyr, noble serviteur de la courone d’Arvandor, de surcroit Armathor de Thüldae et donateur de Mythdae fut nommé président du conseil présent et secondé par Ylinya gardienne errante. A la table Lorindol gardien des mystères et un inconnu, ce qui était rare chez les gardiens sylvestres, mais pas impossible, Moreta Aliora qui avait été choisi pour des raisons qui restait pour l’instant un peu obscure pour les autres gardiens, mais essentiel pour la mission demandée. Le noble Aël expliquait sa présence de part le fait qu’elle recherchait un demi-elfe qui aurait assassiné ses parents, mais plus important encore qu’elle connaisse la destination de ce dernier qui d’après les informations qu’ils détiennent, ferait parti de la Fraternité Arcanique, le groupe même qui est à la recherche du pendentif de terre cuite tout comme eux. Les arcanistes chercheraient un lieu qui parlait d’une tribu d’ours bleus et où il y aurait des dolmens. D’après l’écrit d’Ina qui est déposé sur la table centrale, les gardiens sylvestres connaissent très bien le lieu qui se situe au nord de la haute forêt, appelé sous différent nom comme pierre dressé, l’arbre fantôme ou cercle de Malar ou repaire des barbares uthgardts. Si pour les gardiens sylvestres ce lieu est facile à trouver, pour le commun des mortels, arcaniste ou pas ce n’est pas chose facile, d’où l’avantage des gardiens et leur deuxième longueur d’avance. Le plus urgent est de stopper l’avancer de cette Fraternité Arcanique, car pas loin de ces dolmens, ce trouverait un passage qui mènerait au fort des portes de l’enfer et d’après les informations d’Ina il y aurait de là, un passage pour se rendre à Selskartur. Le groupe de la Fraternité Arcanique ne doit pas arriver aux dolmens, ce problème régler, direction Nesmé pour trouver l’entrée qui mènerait à Selskartur.

En ce 25 Mirtul de début de journée l’assemblé est réuni et les serviteurs magiques apportent boire et repas pour l’avant départ officiel.



user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Dimanche 13 Septembre 2020 à 14h37 par Yvhann
Quote Post
 
Habitant des Royaumes
Chambre 14
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 


Résumé du dernier message :

Tous autour de la table, ils allaient commencer les discussions quand soudain l’atmosphère se mit à devenir lourd, une apparition magique qui venait de percer les défenses apparut en laissant un message. Le personnage est nul autre que Yar, dit le balancier, maitre de la neutralité, le même qui à été ramené chez lui par Ina une soeur gardienne sylvestre et ses acolytes. D’après les hautes instances du Saule qui auraient reçu une escarcelle magique pour y déposer le pendentif de terre cuite qu’ils recherchent, la mission est de partir en chasse contre une troupe peu accommodante qui se font nommer, les arcanistes. Parmi eux se trouverait un demi-elfe que Moreta recherche avidement, l’une des raisons de sa présence parmi la troupe des gardiens sylvestres ainsi que ses compétences dans un domaine particulier ont été retenues pour accompagner les membres de la prochaine mission.

L’apparition du balancier Yar fait en sorte que deux membres de la mission commandés se trouvent sous le charme, Moreta ainsi que Kerlomar. Pour les autres c’est tout autre. Aël est fortement fâcher qu’une intrusion de la sorte se produise aussi près du Saule, Lorindol trouve fâcheux qu’une telle chose se produise après avoir produit autant d’effort pour protéger les défenses magique des gardiens sylvestres et de voir un être ainsi apparaitre, et ce, presque aussi facilement.

Le message reste flou, dû aux interférences majeur des défenses qui laissent des parcelles du message compréhensible pour Lorindol et Aël :

Ils doivent trouver le pendentif qui lui se situe dans une salle de rituel à la tour de l'étoile, Selskartur, sous une pierre jaune. Et que le pendentif que yar a donné à Ina serait le seul moyen pour lui de pouvoir savoir où ils se trouvent et que grâce à ce dernier, il pourrait sans doute les aider.

Suite à l’apparition, un cognement sonore se fait entendre à la porte, tous savent qu’ils n’attendent personne, mais quelqu’un semble vouloir être invité.



[/PNJ]

[PNJ=211]

--------------------
Dans les mystiques et antiques parchemin qui reste d'un passé que trop lointain, un nom revient souvent, celui d'Xyarvv puis abrogé à celui de Yar dit le Balancier, le maître de la neutralité absolu. Des sorcières le nomme Ray pour rayon, d'autre disparut depuis des ions, le prénommait Raynald. Peu importe le nom car il change aussi souvent que son apparence. On le dit partout en même temps et qu'il est maitre de la citée interdite du nom de Yian-Ho la putain.

Maintenant et aujourd'hui, les mages les plus puissants ainsi que les chamans sont persuadé qu'il Est Celui.

Serait-il en fait, la réincarnation de Mystryl? Le mimétisme de Mystra? Leur côté masculin?



user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mardi 15 Septembre 2020 à 22h31 par Kerlomar
Quote Post
 
 

Kerlomar suite à sa dernière mission à Mythdae avait ensuite rejoint Brisétoile pour un moment de travail sur lui-même et de paix dans sa forêt natale. Cependant, il avait vu constaté que la Haute Forêt lui manquait et qu'il souhaitait retirer à Thuldae pour prendre des nouvelles de tout le monde et surtout rappeler à tous qu'il n'était pas mort. Et son retour n'était visiblement pas vain. En effet, quelques jours seulement après son arrivée, il était convoqué au petit matin pour une affaire urgente et qui nécessitait discrétion et vitesse d'exécution. Aussi se rendit il là où on lui disait d'aller, curieux à l'idée de partir pour une mission qui semblait particulière et un secret bien fermé sur une affaire dont le mystère piquait son intérêt.

Dans la salle, Kerlomar se retrouva avec des membres de la Confrérie qu'il pouvait reconnaître à leur broche mais qu'il ne connaissait pas. Il avait entendu parler du protecteur de Mythdae mais cela s'arrêtait là. Il avait plaisir à se dire qu'il allait partir avec d'autres frères et sœurs qu'il ne connaissait pas mais qui comme lui avaient pris le parti d'intégrer et de faire leur les causes et les valeurs de la Confrérie des Gardiens Sylvestres. Néanmoins, l'elfe de la lune l'intriguait. Elle n'était pas de la Confrérie, aussi se demandait il ce qu'elle faisait en ce lieu et surtout pourquoi. Ses talents devaient être particuliers ou alors avait elle décidé de se joindre à la Confrérie pour se voir ouvrir les portes de la cité sylvestre bien gardée et bien cachée. Tout ceci pourrait être éclairci durant cette mission. Pour le moment, le plus important était encore de savoir pourquoi tous étaient réunis en ce lieu au petit matin et à quelle sauce ils allaient être mangés. S'il avait bien appris quelque chose, c'est que chaque mission de la Confrérie se révélait périlleuse et pleine d'aventure.

Cependant, les nouvelles laissées par Ina ne laissaient pas de place aux illusions. Si le druide ignorait tout de la Fraternité Arcanique, il n'ignorait rien du Fort des Portes de l'Enfer et surtout les histoires qui tournaient autour. Il avait passé suffisamment de temps en Haute Forêt pour connaître une partie de l'histoire du royaume d'Earlann et de sa triste fin. Il était effectivement urgent d'agir pour éviter une catastrophe pour la Haute Forêt mais également pour les régions alentours. Thuldae avait connu l'attaque d'un démon et de ses troupes, qui avait laissé la cité sylvestre endeuillée et affaiblie. Il fallait éviter que ceci recommence. L'Arbre Fantome et la tribu Uthgarth qui y était rattachée lui signifiait également quelque chose, même s'il n'avait jamais eu de contact avec eux. Tout ceci promettait de belles expériences mais également de difficiles combats. Aussi regarda t-il ses compagnons de voyage d'un œil nouveau. Il avait entendu parler de certains, ou certaines mais ne les connaissant pas, ne pouvait dire quoique ce soit sur leurs compétentes, talents et pouvoirs. tout comme lui-même était inconnu des autres. Il lui faudrait trouver sa place et son utilité dans ce groupe. S'il était parvenu à contrôler ses pouvoirs morphiques et leur trouver une utilité qu'il pensait plutôt bonne au sein du groupe, encore fallait il voir ce qui savait se faire dans le lot de personnes ici présent qui pouvait peut être faire mieux.

Prenant à manger et à boire, Kerlomar observait tout le monde dans la pièce et réfléchissait. La chouette à son épaule avait la tête sous l'une de ses plume, semblant dormir. Elle était pourtant alerte et prête à réagir. Le cimeterre sur sa hanche gauche battait doucement tandis qu'il se déplaçait tandis que la poignée d'un autre dépassait de sous son sac, au niveau de son épaule droite. Son armure de cuir cloutée d'excellente facture était recouverte par son alassea fermée par une agrafe et une chaine en or qui relâchait légèrement sur le haut de sa poitrine.

Tout à coup, une apparition apparut dans la salle. Kerlomar resta bouche bée dans la beauté et la magnificence de cet individu. Incapable d'agir, de réagir ou même de réfléchir, le druide resta coït jusqu'à ce que cette image disparaisse. Il fut incapable de comprendre ce que cette image dit mais il était certain d'une chose. Le monde ne serait pas assez grand si cet homme lui disait de faire quelque chose. Reprenant peu à peu ses esprits, Kerlomar se tourna vers ses compagnons d'aventure pour voir leurs réactions et essayer de comprendre.



Que Maïlikki t'ait en sa sainte garde

Sorts mémorisés : Niveau 0 : Soins superficiels, Illumination, Lumière, Détection de la magie.
Niveau 1 : Soins légers (x2), Enchevêtrement, Insolation.
Niveau 2 : Peau d'écorce, Convocation d'alliés naturels 2, Constitution de l'ours.
Niveau 3 : Communication avec les plantes, Soins modérés.

Tours de Haridian : Chasse, Cherche, Viens, Surveilles, Va chercher, Arrêtes, Gardes, Attaque.

user posted image

Réputation 2

Fiche de Kerlomar Ribens
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Jeudi 17 Septembre 2020 à 21h41 par Lorindol
Quote Post
 
 

Son expédition expresse loin de la haute forêt n'avait été là que pour lui faire oublier le relatif échec de sa quête précédente, sa sérénité habituelle était depuis perturbée.

S'approcher du puissant mythal de la cité des flèches d'argent, rencontrer le démon fey'ri et enfin l'abandon malheureux de son compagnon d'aventure Elzear tous ses éléments avaient poussé le mage dans un profonde remise en question. Depuis lors, Lorindol se sentait redevable d'avoir survécu à sa divinité tutélaire Corellon.

Profondément convaincu du bienfait de suivre les préceptes de Corellon, le mage avait depuis choisi de compléter ses études de la magie profane par un aspect plus spirituel sans la renier.

De retour à Thuldae, Lorindol avait donc put calmement suivre sa voie.

Sa convocation ne l'avait pas particulièrement surprise, les gardiens des mystères étaient souvent convié à ce genre de rencontre.

Depuis les besoins d'analyses profanes de l'objet ayant apparu inopinément et de la surprise de découvrir ses propriétés exceptionnelles, les adeptes de l'art de thuldae était sur les dents.

L'image du demi elfe apparaissant soudainement ne manqua pas de marquer les esprits attablés, lui même ne manqua pas d’être admiratif de la présence incroyable de l'apparition. A n'en point douter l'entité en présence était d'origine divine. L'esprit encore plein de ses dernières lecture en la matière, le mage perçu même quelques éléments significatif laissant apparaitre que les attributions du visiteur était lié à la nature et aux dragons. En tout cas, la magie utilisée était d'un niveau bien supérieur à ses capacités profanes. L'altération de la communication lui sembla être du à un éloignement très important, sans certitude toutefois.

En tout cas, une nouvelle fois, les défenses profanes était mise en défaut, ce qui poussait son esprit à essayer de comprendre le pourquoi du comment.

L'aventure qui se profilait ne manquerait pas d’être rude, Lorindol se sentait pourtant plus assuré que jamais.

Se tournant vers la porte puis vers les responsables de sa convocation .


- Qui donc attendons nous donc ?-



user posted image
Fiche de Lorindol
Réputation 0,5
Il me semble avoir lut quelques choses la dessus, attendez que je réfléchisse..
Sorts mémorisés : dd+2 pour vaincre RM
Niv05 dd22 immobilisation de monstre (MJ)/ rayon prismatique (compendium)
Niv04 dd21 invisibilité suprême / tempête de grêle /porte dimensionnelle
Niv03 dd20 boule de feu / dissipation de la magie/sphère invisibilité/ immobilisation personne / éclair
Niv02 dd19 2x rayon ardent / cécité surdité/ rayons de flammes avec extension portée(dons)/rayon de glace /flèche acide melf
Niv01 dd18 bouclier / rayon affaiblissant / armure de mage / coup au but / volte face /projectile magique
Niv0 dd17 détection de la magie / aspersion d’acide / choc électrique / porte silencieuse
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mardi 22 Septembre 2020 à 16h35 par Adlareth
Quote Post
 
 

Il s'était passé du temps depuis qu'il était revenu de sa dernière mission pour la Confrérie. Presque une demie année et pourtant l'elfe doré ne s'était guère accordé beaucoup de répit pendant ce temps. Héritier du temple Iilor Thro'ess sur l'Île de Mythdaë, il était devenu, bien malgré lui le Seigneur héritier de ce domaine qui renfermait un secret des mieux gardé. Le temple et ses dépenses faisaient pâles mines. Aël'Telàwërith savait pertinemment qu'il ne pourrait garantir la sécurité du lieu, lui redonner vie et faire en sorte que son secret reste protégé en restant seul.
Isorion Sil'Amanièl lui cherchait un moyen de pouvoir étendre son rayon d'action vers le Cormanthor. La rencontre de ces deux là allait être bénéfique à tous. Même si les débuts furent compliqués lorsque le portail, qui avait jadis servi à l'extraction des réfugiés de Myth-drannor lors de sa chute vers le royaume d'Eaerlann, s'était vu devenir trop défaillant pour être utilisable. On avait cru perdre deux valeureux Ly'Aegisir qui étaient donc les chefs de leur branche respective : Gardien des Feuilles et le Conteur du Naturel. Ina et Lhämee avaient disparu pendant des lunes alors qu'ils se rendaient simplement à Mythdaë.
Yvhann, Ylinya et lui-même avaient fini par arriver dans les égouts de Montéloy, et ça aurait pu être pire.

Coupé de la main d’œuvre et de l’approvisionnement en matière première, la toute jeune et fragile Myhdaë était livrée à elle-même. Ce fut grâce au courage d'un groupe de Gardiens Sylvestres composé de la Ly'Aegisir des Gardiens des Mytsères, Azur'Aël Sombrelune, le même Lhämee Tribäl, qui venait juste de réapparaître, recraché par le portail avec une perte partielle de la mémoire, puisqu'il lui semblait être tout juste parti et que le portail n'avait tout simplement pas fonctionné. Il y avait aussi l'étrange elfe-dragon Dinenda. Et un autre qui avait fait fort impression au Seigneur de Mythdae. Kerlomar Ribens. Ensemble avec l'aide de Brisétoile, ils avaient mis fin aux agissement d'un Illithild qui œuvrait en Outreterre et qui pour une raison qui restait encore assez obscure, mettait à mal le réseau de magie des portails de la région.

Depuis son retour à Mythdaë, Aël'Telàwërith n'avait pas vraiment prit beaucoup de repos. Il fallait dire que depuis qu'il avait fait l’acquisition de son anneau de subsistance, il n'avait plus besoin de manger, même s'il en éprouvait encore le désire de temps à autre. Mais surtout sa nature d'elfe et celle de l'anneau faisait qu'il n'avait besoin que de deux heures de rêverie pour être complètement reposé. Ce qui laissait beaucoup de temps libre pour travailler sur de nouveaux sorts, de nouveau pouvoirs divins, les deux se mélangeant en une parfaite et complexe alchimie.
Du temps pour passer de longues heures à deviser avec sa Tante sur tel ou tel problème, mais surtout sur l'Histoire avec un grand « H ». La dite tante connu sous le nom d'Alystraë de Cormanthyr de la maison Aëryndra qui n'était qu'autre que la petite fille de la sœur du Coronal Tannivh Irithyl. Elle était morte dans des circonstances encore obscures en 695 CV. Elle fut rappelé d'outre-tombe en 713 cv sous l'impulsion de son époux Lyndhfinwë dernier grand-prêtre du temple, alors que tout était perdu. Depuis la Baelnorn Alystraë Aeryndraë veille sur les secrets de la Cité Blanche.
Il prit également du temps à préparer les différentes rencontres avec ceux Sembreloge. Les vieux démons avaient la dent dure, et faire accepter que des N'Tel'Quess puissent être établi aussi près de chez eux avait un peu de mal à passer. Mais Aël'Telàwërith restait optimiste, si les elfes ne les avaient pas déjà délogé, s'était plutôt bon signe.
Enfin, quand il lui restait du temps, il le passait à visiter les artisans, les concepteurs de navire et ceux qui leur donnaient vie. L'Eden, le premier voilier elfique qui sortaient tout juste des chantiers navals était de toute beauté et pour avoir déjà navigué dessus, il filait bien. Les chantiers des bâtisseurs avaient eux-aussi le droit à leur visites régulières, sans oublier les commerçants qui nourrissaient la petit population de Mythdaë.
Une petite cité qui grandissait un peu trop vite au goût de l'elfe doré.

Il y avait deux jours de cela, il reçu un message d'Isorion qui lui demandait de se préparer à quitter son foyer pendant quelques temps. Une nouvelle qui fut paradoxalement accueillie. D'un côté, ça n'arrangeait pas le Seigneur de Mythdaë de partir alors que tout s’accélérait tout autour de lui. Comme souvent, ce fut Alystraë qui trouva les mots justes. Il fallait bien avouer, qu'elle était aussi la seule à pouvoir lui parler franchement. Aël'Telàwërith n'était pas un mauvais seigneur, il mettait d'ailleurs beaucoup d'ardeur et d'application pour n'oublier personne. Ce qui parfois n'était pas si simple. Réunir à la fois les elfes et les humains pour fêter l'Hiver Fatal avait demandé un peu d'organisation. Pour atutant, Aël'Telàwërith avait explicitement demandé à ce que les traditions de chacun tendaient à être respectées au sein de Mythdaë.
Il y avait tellement de problèmes à régler, qu'il se demandait comment il pouvait quitter Mythdaë en ce moment.
D'un autre côté, c'était aussi la promesse de se tenir un peu plus éloigné de ces tracasseries qui avaient tendance à spolier les moments de détente, de joie et de bonheur. A tout bien réfléchir, ça ne pourrait pas lui faire de mal de reprendre la route. Quoi qu'il en fut, il récupéra le strict minimum et passa le portail pour se rendre à Thüldae afin de rencontrer Isorion pour en savoir plus sur cette requête.

Ce qu'il entendit le fit changer quelque peu d'avis. Le récit d'Ina et de Baelsul était tout simplement à peine croyable. Chose encore plus incroyable, c'est que leur récit faisait appel à des êtres hors normes. Pour le théurge-mystique s'était extrêmement dérangeant car malgré ses connaissances en la matière, il ne parvenait pas à savoir de qui il s'agissait. Il récupéra donc le maximum de renseignements, pour revenir au plus vite à Mythdae. Ne prêtant attention à personne, il se répétait en murmurant certaines phrases ou mots qui l'avait marqué, marchant comme habité. Il rentra dans le temple et prit directement la direction des sous-sols. S'il voulait avoir des renseignements, c'était probablement le meilleur endroit pour les trouver. Il appela sa tante qui devait être la seule personne encore « vivante » à connaître au moins en partie les ouvrages qui s'entassait là. Il fit également appelé Lëvaartha Al-wen, l'elfe de la lune qui s'était vu confiée la lourde responsabilité de choisir parmi les milliers d'ouvrages plus ou moins obscurs ceux qui devaient être recopié et diffusé et ceux qui ne devaient pas l'être. Avec ces deux conseillères, il y avait des chances que s'il y avait quelque chose à trouver, elles sauraient le trouver. Mais le temps a parti était vraiment très court pour faire des fouilles approfondies. Dans un premier temps, il faudrait juste savoir si l'on avait déjà découvert quelque chose. Ensuite viendrait le temps des fouilles et peut-être des révélations.

Des questions, il en avait des tas. Qui était celui que l'on appelait le Balancier, ce Yar ? Etait-il un dieu, un demi-dieu, une divinité mineure, un archon, un serviteur ou encore une Sur-Puissance ? A quel partie du multivers faisait-il parti ? Aël'Telàwërith avait déjà pourtant parcouru beaucoup d'ouvrages sur la question religieuse, au moins autant que ce qu'il avait pu lire sur la magie. Mais ce nom ne lui parlait pas. Pourtant, le garant de l'équilibre ne devait pas être ignoré. Il chercha aussi du côté de la Roue d'Argent, un obscur ordre druidique de ce qu'on lui avait expliquer. Il se demanda évidemment comment les démasquer. Si pour l'heure, Guineval Selerain était loin de pouvoir penser à constituer un coven avec les druides de Mythdaë. Mais il devrait l'avertir de cette possibilité d'être infiltré dans l'ombre comme le sont les cercles druidiques de Faerûn.
Il devait aussi tenter de récupérer des informations sur le fameux Calcifer, ou sur ce Orn un nycaloth converti à la neutralité. Il y avait aussi cette déesse qui au finale n'en était pas une, il fallait éclaircir qui était Syrynya. Et d'autre encore, si au départ le Seigneur de Mythdaë s'attendait à une promenade de santé, il savait maintenant qu'il n'en serait rien.

Aël'Telàwërith passa le lendemain entre les recherches, la préparation au départ et donner ses instructions sur la suite à donner au développement de l'Île. Il en profita pour appeler via sa magie trois fidèles serviteurs. Les trois Mustéval apparurent dans le boudoir du théurge mystique. Aël'Telàwërith leur expliqua ce qu'il attendait d'eux. Les extérieurs étaient de parfait espions, mais il faisaient aussi de parfait recruteurs. Patients, calmes et pouvant s'approcher sans attirer l'attention des cibles qu'ils se fixaient. Ils ne devraient pas se tromper dans le choix d'éventuels nouveaux copistes et en seconde mission, ils devaient se tenir informer des différentes rumeurs qui entouraient Mythdaë. C'était une expérience qu'il voulait faire, restait à savoir si cela serait concluent.

Ses préparatifs achevés, le mage-prêtre de Corellon s'octroya une bonne rêverie. Celle-ci fut douce et ses songes l'emmenaient vers de lointains horizons dans le passé, lorsqu'il accompagnait son père dans les tombeaux sous les collines des Manteaux-Gris. Le temps de l’insouciance, un temps où tout paraissait encore possible, mais pour lui s'était surtout le temps de l'ignorance. S'il aimait retrouver cette sensation de liberté, il ne reviendrait en arrière pour rien au monde. Aël'Telàwërith estimait ne pas avoir à rougir. Il avait réussi, grâce à sa tante à dépasser cette sensation de culpabilité de n'avoir pas été là, lorsque la Maison Fortifiée avait subi les assauts des Phaerimms. Il remplissait son devoir envers son dieu, envers sa famille et envers les Gardiens Sylvestre. C'était encore un jeune elfe doré pour avoir de telles responsabilités sur les épaules, mais visiblement il s'en sortait plutôt honorablement. Lorsqu'il se réveilla, il était frais et dispos. Dans son esprit, il n'y avait plus de doute, cette mission s'annonçait hors norme à bien des égards et c'était sans doute l'une de celle qui allait s'imprimer dans l'histoire.
On lui servit un café, cela faisait parti des petits plaisirs qu'il s'octroyait bien qu'il n'eut plus la nécessite de boire ou de manger. Seul dans sa grande chambre il repensait, les yeux dans le vide, à l'aventure conté par Ina. C'était tout bonnement incroyable. Lui et le groupe de gardien qui l'accompagnerait allait prendre la suite et achever ce qui devait l'être pour le bien de son monde, ou plutôt pour la neutralité de ce monde ou des mondes où et quand ils se trouvent. Lorsqu'il y pensait, c'était assez paradoxale de lui demander d’œuvrer pour la neutralité. Cela irait presque à l'encontre du dogme de Corellon Larethian. Aël'Telàwërith s'était toujours battu pour le bien, il ne comptait pas s'arrêter là. Lui œuvrerait pour Bien, les dieux rétabliraient la balance. A moins que cette tâche ne soit réellement dévolue à Yar. Quoi qu'il en soit ça ne serait pas son problème.

Puis, il fut temps de repartir à Thüldae toujours via le portail. Il retrouva Ylinya à qui il avait donné rendez-vous la veille en fin d'après-midi. Il n'avait guère eu le temps de se déplacer en personne et avait opté pour un message magique. Il fallait bien avouer que là aussi, son ressentiment était mitigé. Après la dernière aventure, Ylinya avait choisi de servir la Confrérie à Mythdaë. Les compétences raciales et son accointance pour l’élément liquide étaient autant d'atouts capitaux dans la façon dont le jeune Ar'Tel'Quess voyait la réhabilitation de sa cité. Elle était utilement appuyée par Laeylan, une génasi d'eau. Le souci pour le noble, c'était qu'elles seraient absentes l'une et l'autre. Ce qui laisait le peuple de la rivière sans lien avec la surface et sans protection. Mais, l'Ar'Tel'Quess était heureux de savoir la druidesse auprès de lui. Il avait eu tout le loisir de profiter des conseils et des vues d'Ylinya. Elle était un exemple de bonté et de bienveillance. Ce qui pouvait contrebalancer le caractère parfois impulsif du théurge mystique. Ils se retrouvèrent donc dans le grand hall d'Iilor Thro'ess pour se rendre au portail qui allait les amener à Thüldae.

La particularité des cité elfiques c'était qu'elle ne dormait jamais vraiment. Pour autant, il n'y avait guère beaucoup de mouvement dans la Cité Sylvestre. Tout comme à Mythdaë, le calme régnait. L'Armathor de Thüldae donna rendez-vous à Ylinya un peu plus tard, car pour l'heure il devait encore apporter un ouvrage mystérieux qui révélait certaines choses sur les dragons. Il fallait dire que c'était un peu l'inquiétude du moment. La dracorage restait un problème de taille et si ce livre pouvait apporter quelques solutions, alors cela valait le coup d'avoir monopoliser plus de quatre copistes à plein temps pour que la retranscription de l'ouvrage soit disponible dans les meilleurs délais. Il le donna donc à Nil'Garith, la Gardienne du Cœur des mystères, le lieu caché des Gardiens des Mystères dans les branches du Saule Argenté. Il en profita pour s'ouvrir sur les questions qu'il se posait à la magicienne.
Il se rendit ensuite dans la Branche d'Osutraari, le nom elfique du Saule Argenté, qui cachait le sanctuaire des Gardiens de l'Harmonie, la branche religieuse de la Confrérie. Ademara, une Gardienne qui avait fait ses preuves et qui avait décidé de mettre un terme à sa carrière de Gardiens pour endosser le rôle de Gardienne du Spéos de l'Hexade. Là aussi, il tenta d'obtenir des renseignements notamment sur le statu du dénommé Yar.

En fin de nuit, alors que les première lueurs du jour pointaient, il en avait terminé et rejoignit l'Antre du Protecteur pour y retrouver Isorion. L'elfe des bois était déjà en grande conversation avec Linwëline, cette conversation tenait justement sur la mission que le Protecteur confia à son ami de Mythdaë. Isorion expliqua la présence d'une étrangère à la Confrérie. Ce qui ne manqua pas de chagriner quelque peu le Noble Everskan. Mais c'était une elfe et sa présence se justifiait de part le lien que la Teu'Tel'Quess entretenait avec cette obscure organisation des Arcanistes. Aël'Telàwërith avait tenté d'en apprendre d'avantage sur cette organisation, sans réel résultat. Il comptait beaucoup sur Moreta pour combler ses propres manques. Les derniers conseils donnés, Isorion accompagna Aël'Telàwërith à cette demeure magique et soit disant protégée pour que le petit groupe puisse s'organiser à l'abri des yeux et des oreilles indiscrets. La demeure restait simple. Relativement petite de l'extérieur, la magie faisait qu'elle était bien plus grande à l'intérieur. Aël'Telàwërith et Ylinya furent les premiers à arriver, rapidement rejoint par le reste de cette escouade.
Lorsque la petite assemblée fut présente dans son intégralité, il fut temps d'ouvrir la séance.

Le Seigneur de Mythdaë avait prit le temps d'observer le petit groupe qui devait se lancer dans cette folle équipée. Ylinya était une demi-elfe bien connue de lui. Elle disposait d'un passif avec la Confrérie impressionnant. Aël'Telàwërith avait eu le temps de la découvrir, de l'apprécier à juste valeur et de lui offrir l'opportunité de servir de trait d'union entre le peuple subaquatique qui vivait sur le domaine de Mythdaë. La druidesse avait toute la confiance de son Seigneur. Il fallait dire que se frotter à un dragon blanc construisait des liens solides.

Kerlomar Ribens était un humain, par chance pour lui le noble Evereskan avait considérablement évolué au contact de la Confrérie. Sans cela, il l'aurait probablement méprisé comme toutes les oreilles rondes. Mais ce temps là était, en grande partie, révolue. Beaucoup plus ouvert d'esprit, le mage-prête regardait maintenant les actes pour se faire une idée sur les individus. Un concept bien plus efficace que de se fier à une race. Le druide avait fait parti du groupe de Gardiens aidés par la population de Brisétoile avait réussi à déjouer un sombre stratagème visant à utiliser les forces vitales des elfes vivants dans ce secteur. L'objectif final n'avait pas été clairement défini, mais le constat fut que l'Illithild Irulth déstabilisait les portails, au moins ceux de la région, y compris celui de Mythdaë. En le terrassant, Kerlomar et les autres avaient tout simplement assuré l'avenir de la Cité Blanche qui grâce à eux put enfin prendre son essor. Rien que pour cette raison, Kerlomar avait la reconnaissance éternelle du descendant de la lignée des Aëryndra. Mais le druide ne s'était pas arrêté là. Il était resté à Mythdaë, ou plutôt il passait son temps entre Brisétoile et la Cité Blanche renforçant encore d'avantage les liens qui unissaient ces deux communautés. Peut-être qu'un jour, il viendrait lui aussi à s'installer dans la cité ? Quoi qu'il en soit, c'était là l'occasion de pouvoir en apprendre d’avantage sur cet humain qu'on lui avait dépeint comme arrivant au bout du rouleau. Lui avait constaté tout le contraire. La rumeur disait que sa déesse Maïlikki lui était apparue et l'avait transformé. Toujours était-il qu'à Mythdaë il était connu comme un être discret, volontaire et acharné à la tâche qu'il s'était lui-même attribuée.

Il y avait aussi le jeune mage de la Confrérie, le dernier pratiquant de l'Art à avoir rejoint les forces des Gardiens Sylvestres. Naturellement, il avait rejoins la Branche des Mystères et s'était acquitté avec brio d'une mission d'aucun disait qu'elle était un véritable suicide. Rejoindre Lothen Aux Flèches d'Argent n'était déjà pas anodin. Exception faite d'Adlareth qui aimait aller y chasser avec sa femme, on évitait plutôt ce coin sombre envahit par les orques de Malar. Grâce à Lorindol et Ademara la Confrérie eut la confirmation que les Fey étaient une menace toujours d'actualité. Les Daemon Fey dirigeaient tout ce petit monde en secret. Ce que Lorindol avaient rapporté de leur pérégrination était plutôt encombrant, même si cela tenait dans une petite boite. Les Hautes-Instances de Thüldae et même celles de sa cité n'étaient pas encore tombées d'accord sur ce qu'il fallait faire de cet artefact qui allait probablement, un jour ou l'autre leur apporter des problèmes. Les Fey'Ri n'abandonneraient pas si facilement ce trésor. On disait de Lorindol qu'il était devenu un mage avec lequel il fallait compter. En outre, il semblait que le Ar'Tel'Quess avait prit conscience de cette flamme qui sommeillait en lui-même. Ils avaient le même dieu, et lui vouaient une véritable dévotion. Sur bien des points, les deux elfes du soleil se ressemblaient un peu.

Enfin, il y avait cette inconnue qui interrogeait l'Ana-Sic-Silistri. Selon lui, on était là face à une vengeance personnelle, certes motivée. Aël'Telàwërith comprenait et il était même en accord avec ce serment sur le sang passé. On ne s'attaquait pas impunément à des elfes, même si l'on était un A'Tel'Quess. Lorsqu'ils font l'objet d'une atteinte grave d'eux-même ou des leurs, certians elfe peuvent passé un serment du sang. Une vendetta qui ne cessera que lorsque le mal a été réparé et parfois cette réparation ne peut avoir lieu que dans le sang. Imaginez donc, un elfe qui dispose d'une espérance de vie colossale, par rapport aux autres races, qui passe ce genre de serment. Les elfes qui prenaient cette voie mettaient entre parenthèse toutes leurs autres activités. Traquant sans relâche leur proie. Se manifestant de temps à autre, juste pour mettre la peur dans le cœur de la cible. Cela s’étalant sur des années, obligeant celui qui faisait l'objet de ce serment à vivre dans une crainte permanente, sachant qu'à tout moment, un trait, un sort ou une lame pouvait mettre un terme à leur existence. Imaginez-vous vivre dix, vingt ou trente ans en ayant la constante impression d'être chassé. Il y avait de quoi devenir complètement paranoïaque. La question était la suivante : et après ? Quand serait-il ensuite, une fois que cette vendetta serait assouvie, qu'est-ce que la Teu'Tel'Quess déciderait de faire ? Car, la rencontre avec les Arcanistes ne serait que le début de cette quête. Poursuivrait-elle avec eux, ou tournerait-elle casaque pour reprendre le cours de sa vie. Aël'Telàwërith ne pourrait lui en vouloir, mais il souhaitait savoir ce qu'il en serait. Aussi, allait-il aborder ce sujet, tout comme il tenterait d'en apprendre plus sur les Arcanistes. Peut-être qu'après tout ce temps à poursuivre sa Némésis, elle aurait réussi à glaner quelques renseignements utiles.

Terminant de mettre en ordre ses pensées avant de prendre la parole pour ouvrir ce conciliabule. Il referma son barda et se dirigea vers la table avant de prendre place dans un fauteuil sis en bout de table. L'elfe doré avait une certaine prestance, sa silhouette fine et musculeuse, ses longs cheveux blond d'or qui tombaient en cascade sur ses épaules encadraient un regard rigide aux couleurs lavande. Il avait un nez fin, une bouche agréablement dessinée aux lèvres fines. Vêtu d'une robe aux couleurs brune, marron et verte finement ourlé de fils d'or et recouverte d'une sorte d'armure qui n'en était pas une dans les mêmes teintes. Les tanneurs de Mythdaë s'étaient dépassés pour lui faire cette armure qui était plus du domaine de l'apparat que de l'efficacité. On aurait dit un savant enchevêtrement de feuilles d’érable rouge, le tout du plus bel effet et restant tout à fait fonctionnel. Il avait eu du mal à se départir de sa chemise de Mithal magique. Au final, il était plutôt heureux de ne plus être engoncé dedans. Il portait une cape à défaut de la traditionnelle Allasea des gardiens. Ses gestes mesurés et contrôlé, sa démarche rigide, son port de tête princier, il était clair que cet elfe avait reçu une éducation qui l'avait préparé à jouer avec la haute société d'Everska. Les dieux, la destinée ou sa tante en avait décidé autrement, mais il gardait ce genre de comportement réflexe lorsqu'il était en présence d'inconnu ou qu'il régnait.

Il venait tout juste de s’asseoir, lorsqu'il se passa quelque chose d'imprévu. L'atmosphère changea subitement, devenant plus lourd et chargée d'une odeur d'ozone caractéristique. Le premier réflexe fut de passer en revue les sortilèges qu'il avait mémorisé pour cette journée. L'apparition au centre de la table arriva tout de suite après. Ne voulant montrer aucune surprise, l'elfe doré resta stoïque et de toute façon, il était dans l'incapacité de pouvoir bouger. Frustré, se sentant prisonnier sans pouvoir réellement réagir, Aël'Telàwërith rongeait son frein et fit un effort mental pour repousser ces sentiments et rester connecté sur cette apparition. La description qu'avait faite Ina et Baesul était suffisamment claire pour qu'Aël'Telàwërith puisse reconnaître au premier coup d’œil le fameux dénommé Yar. Il y avait tout de même une petite satisfaction. Yar avait été assez puissant pour passer outre les défenses mise en place par Nil'Garith elle-même, mais pas assez puissant pour obtenir une liaison claire. Ce qui ne manqua pas d'amener un léger rictus sur le visage impassible du noble. Puis, Yar disparut comme il était venu.
Aël'Telàwërith posa son regard tour à tour sur ceux qui étaient là et il put y lire la même surprise que la sienne.


- Voilà bien une façon très cavalière de s'annoncer. Tout le monde va bien ? De ce que j'en sais, je peux vous présenter le dénommé Yar. Il est aussi connu sous le nom du Balancier. Il serait le garant de l'équilibre dans ce monde et bien d'autres. Et, il semblerait que ce soit lui l'instigateur de ce qui nous attend. Si j'ai bien compris, la confrérie œuvrera pour lui. Je ne le range donc pas chez nos ennemis, mais pas encore chez amis non plus. Je crois qu'il est souhaitable que je commence par vous narrer ce que je sais de ce qui nous attend. Croyez-moi, il semblerait bien que ce genre de chose ne soit rien comparé à ce que nous risquons de vivre. Cette mission reste bien particulière par bien des égards. Par où commence...

La phrase resta en suspend. Des coups venaient de résonner à la porte. Décidément, pour une réunion secrète, on ne pouvait pas être tranquille deux minutes. La patience du noble était mise à rude épreuve et clairement ça commençait à lui peser. Il posa doucement ses mains fines aux longs doigts sur la table et se releva tout aussi doucement en poussant un profond soupir d'exaspération. Lorsque Lorindol posa sa question, il reçu une réponse sèche.

- Personne ! Nous n'attendons personne. Comme personne n'est réellement censé savoir que nous sommes là, mise à part quelques hautes instances de Thüldae. Bien si l'un d'entre-vous veux bien se donner la peine d'ouvrir la porte. Ha, et que celui-là ne reste pas devant cette porte, par Corellon. Tout à déjà commencé. Il faut s'attendre à tout et n'importe où, n'importe quand. Quand je vous aurai parlé, vous comprendrez.

Le noble n'allait pas s'abaisser à aller ouvrir la porte lui-même. Non pas que cela lui coûtait, mais il y avait une étiquette à respecter. Aël'Telàwërith s'apprêtait déjà mentalement à balancer un éclair à l’inopportun qui se présentait sans y être invité. Il pouvait déjà presque sentir les arcs électriques crépiter aux bout de ses doigts.



user posted image

« Tourmenteurs d'esprits Tel’Quessir, craignez la colère de Corellon Larethian.

Réputation 1

PNJs : Aalric, Adlareth, Alyndra, Wefnesh
PJs : Dinenda, Elion d’Alusaire


Temps d'apprentissage du sort : armure de mage suprême = 35 heures/48
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mercredi 23 Septembre 2020 à 22h09 par Lorindol
Quote Post
 
 

Poussez par sa curiosité insatiable, le mage réagit prestement aux mots de l'elfe doré seigneur de Mythdae.

Lui même avait délibérément laissé de coté le coté hautain de ses pareils. C'est sans rechigner que le mage se dirigea vers la porte d’où émanait le bruit.

Au moment de poser la main sur la poignée, Lorindol ne se sentait pas partir seul au devant du danger. La réputation des membres présent le rendait confiant.


- Nobles membres de notre assemblée, accueillons donc cet invité surprise comme il se doit ! sous les bons auspices de Corellon bien entendue....-

Ouvrant la porte, Lorindol pris soin de se placer bien de coté. Le souvenir des conseils de ses anciens compagnons de route lui revenant tout à coup à l'esprit.



user posted image
Fiche de Lorindol
Réputation 0,5
Il me semble avoir lut quelques choses la dessus, attendez que je réfléchisse..
Sorts mémorisés : dd+2 pour vaincre RM
Niv05 dd22 immobilisation de monstre (MJ)/ rayon prismatique (compendium)
Niv04 dd21 invisibilité suprême / tempête de grêle /porte dimensionnelle
Niv03 dd20 boule de feu / dissipation de la magie/sphère invisibilité/ immobilisation personne / éclair
Niv02 dd19 2x rayon ardent / cécité surdité/ rayons de flammes avec extension portée(dons)/rayon de glace /flèche acide melf
Niv01 dd18 bouclier / rayon affaiblissant / armure de mage / coup au but / volte face /projectile magique
Niv0 dd17 détection de la magie / aspersion d’acide / choc électrique / porte silencieuse
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Jeudi 24 Septembre 2020 à 17h19 par Yvhann
Quote Post
 
Habitant des Royaumes
Chambre 14
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Cliquez ici pour dérouler le parchemin...



Il était certain que tous eurent une réaction différente, restait que l’intrusion n’avait laissé personnes indifférentes. Aël donnait quelques explications de l’être nouvellement rencontré puis ce fut Lorindol qui se levait pour aller ouvrir la porte, machinalement il prit toutes les précautions de sécurité ainsi que de vigilance et la porte s’ouvrit sur la nature de la haute forêt, personne que les feuilles aux loin que l’on pouvait voir bougé par la légère brise matinale. La petite chaumière était quand même assez loin du Saule, presque deux lieux entiers et aucun chemin y menaient, mis à part le minime sentier qui lui allait vers un jardin plus loin en direction nord, à l’opposé du Saule, pour finir en cul-de-sac. D’ailleurs, Moreta qui avait été secondé jusqu’à la chaumière serait bien en mal de pouvoir retrouver son chemin. Alors qui mis à part un gardien sylvestre, pouvait donc venir déranger cette assemblée ?
Puis venant de l’extérieur une voie étrange, mélange de rauque, sifflante et maladroites prit la parole. Celle-ci ne manquait pas à aucune des oreilles fines de l’assemblée attablées.


-Heureuse rencontre à vous, le chemin a été long, très long, et je croyais arriver trop tard, nous sommes bien le 25 Mirtul 1373, n’est-ce pas? -

Voyant surement la tête du mage au côté de la porte qui semblait ne voir personne, une distorsion laissait apparaitre un être des plus rarissime. Ce dernier avait laissé son apparence de caméléon disparaitre et s’excusait tout aussi maladroitement et poursuivit.


-J’ai suivi l’appel de la comète rouge puis de celle de l’avaleur des ombres, l’une me fait écouter mon instinct tandis que l’autre m’ouvre le chemin avec ses rêves. La grande roue éternelle vient tout juste d’entrer en son domaine, il aurait aimé s’entretenir avec vous, mais… Il m’a envoyé. Asgo doit cependant vous envoyer des éclaircissements au propos de l’endroit exact du pendentif, et je dois être présent avec le médaillon pour que la communication puisse s’établir. Alors ne perdons plus de temps et invité moi à entrer. Ah oui, je m’excuse, je suis Floxxnaar du clan Noxorius. Envoyé spécial, tout comme mon demi-frère Drixxjorr qui semble-t-il n’a pas trouvé le chemin, d’Asgo. –

--------------------
Floxxnaar du clan Noxorius est un drakéïde, ou homme dragon ou appelé homme lézard. Rarissime sur le continent ce peuple se tient le plus souvent dans les forêts denses loin de toute civilisation. Pour ce dernier il est errant, il œuvre le plus souvent possible seul, mais en de rare occasion, il lui est demandé de porter assistance à des groupes que le Balancier supporte. Seul signe distinctif, il à un rond sur le front de scarifié et un point au centre de celui-ci. Habillé d’un pagne, d’une cape a capuchon dans des tons de brun, vert, gris, portant un carquois en bandoulière il semble n’avoir aucune arme, il est pieds nu qui eux ainsi que ses mains arbore des griffes acérées. Portant des bracelets aux avant bras ainsi que sur ses tibias. Sa peau écailleuse est de couleur changeante, en fait elle est opale et semble se modifier dépendamment le lieu où il se tient. Sa grande queux laisse voir plusieurs balafres.


Dit-il non chaland et ignorant qu’il avait manqué la communication, il semblait un peu impatient, Asgo ne serait surement pas très content de savoir qu’il avait manqué le rendez-vous, donc il fallait se dépêcher. Il restait quand même sur place, devant la porte attendant une invitation.



user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mercredi 30 Septembre 2020 à 12h45 par Adlareth
Quote Post
 
 

La porte s'ouvrit sur... rien. Si c'était un jeu, ça n'amusait pas du tout le noble elfe doré. Ce n'était ni le lieu, ni le moment de jouer. Ne voyant rien, son regard bascula automatiquement sur la détection de l'invisible. Lors de sa retraite à Mythdaë, le prêtre-mage avait pu améliorer sensiblement son art. Son niveau de pratique était devenu suffisant pour que la magie fasse partie de son être en permanence. Cela lui avait coûté du temps et de l'argent entre autre, mais il avait maintenant la capacité d'user de ce pouvoir à volonté et cela était maintenant une seconde nature. Mais, il n'y avait rien d'invisible non plus.

Une voix caractéristique des êtres draconiques se fit entendre ce qui mit immédiatement les nerfs du Ar'Tel'Quess à rude épreuve. Il lança un regard à Ylinya avant de revenir à la porte d'entrée. Il n'y avait pas si longtemps, il avait eu à « négocier » avec un dragon blanc. Il connaissait parfaitement la langue des dragons et il ne pouvait guère se tromper. D'autant que tout comme, il pouvait détecter l'invisibilité, il pouvait également comprendre et parler toutes les langues connues, exceptions faites de celles qui demeuraient secrètes. Il ne comprenait toujours rien lorsque les druides parlaient entre eux. Pour l'heure, il était intrigué par cette irruption quelque peu cavalière.

La distorsion qui permettait à l'être mystérieux d'être indétectable se leva pour laisser apparaître un drakéïde. Le moins que l'on puisse dire c'était qu'il était plutôt rare de croiser ce genre de créature dans le secteur. Mais la surprise fut de moindre mesure. Il y avait quelque temps, le Seigneur de Mythdaë avait pu croiser le dénommé Dinenda, un elfe-dragon qui avait quelques points communs avec l'être qui venait d'apparaître devant la porte.

Le discours qui s'en suivit était tout bonnement incompréhensible. Le Drakeïde ne semblait se rendre compte que ce qu'il disait n'avait aucun sens. Avant de l'invité à rentrer, il allait devoir montrer patte blanche et s'expliquer sur sa présence en ce lieu, soi-disant secret. Avec une démarche rigide, l'elfe doré se déplaça pour venir devant la porte, laissant une distance raisonnable entre eux deux.


- Alae Floxxnaar du clan Noxorius, fea-Daoin-lirr-ol-Veluthe aleou. Aël'Telàwërith Eowëlathaèldir de la maison Aëryndra de Cormanthyr. Holà, tout doux étranger. Nul ne m'a prévenu de votre arrivée, ni de celle de votre demi-frère, d'ailleurs. Sauf l'étiquette que vous laisserai pas entrer ici tant que vous ne vous serez pas expliqué. Comprenez que vos propos n'ont aucun sens pour nous. Il va falloir vous expliquer, si vous désirez pénétrer ce lieu. A commencer par ce Asgo, de qui s'agit-il et qu'est-ce que c'est que cette histoire de médaillon ? e nous veux-t-il ? Quand à vous, vous avez bien pu prendre le chemin qu'il vous plaît, mais d'où venez-vous exactement ? Et avec qui voulez-vous communiquer ? Si vous ne voulez pas perdre de temps, puis-que vous semblez presser, prenez donc le temps de vous expliquer que l'on puisse vous comprendre.

Le théurge-mystique n'avait pas tiqué lorsque le visiteur expliqua qu'il devait être présent, avec le médaillon, pour qu'une communication puisse s'établir. La mission secrète ne l'était visiblement pas pour lui, mais il était hors de question de lui faciliter le travail. Il ne suffisait pas de prêcher le faux pour avoir le vrai. Le Seigneur de Mythdaë n'avait aucune intention de livrer la moindre information, tant que l'identité et la raison de la présence du Drakeïde ne seraient pas clarifiées. Il laissa donc « l'invité » patienter sur le pas de la porte. S'était plus symbolique qu'autre chose, mais il n'inviterait pas n'importe qui profiter des protections magiques mises en place, même si elles étaient visiblement loin d'être impénétrables.



user posted image

« Tourmenteurs d'esprits Tel’Quessir, craignez la colère de Corellon Larethian.

Réputation 1

PNJs : Aalric, Adlareth, Alyndra, Wefnesh
PJs : Dinenda, Elion d’Alusaire


Temps d'apprentissage du sort : armure de mage suprême = 35 heures/48
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mercredi 30 Septembre 2020 à 16h57 par Nelac
Quote Post
 
 

Moreta n’était venue à cette réunion que forcée, mais pour obtenir sa vengeance, la dame était prête à quelques sacrifice, financier déjà, car sa traque était loin d’être gratuite, et de temps, mais même si elle en avait beaucoup devant elle, mais il n’en était pas forcément autant pour sa cible, de plus, ce dernier pouvait utiliser le répit obtenu pour disparaître de nouveau, et tout serait à refaire, jusqu’à ce que l’énergumène meurt de vieillesse, et ce n’était pas la mort que lui réservait l’elfe.
N’écoutant qu’à moitié ce que disaient les autres, répondant simplement lorsque l’on s’adressait à elle, la dame était plus concentrée sur la manière dont elle allait pouvoir décrire chacun dans ses futures odes à elle-même pour être mis au mieux en valeur, Moreta bien sur, pas les faires-valoirs qu’ils étaient. Au moins, deux d’entre eux étaient des êtres civilisés, même si l’un avait l’air d’avoir un peu d’argenterie coincé dans le fondement, mais le dernier n’était qu’un humain, il fallait croire qu’elle allait devoir une fois de plus supporter l’un de ces lourdeaux, après, il pouvait difficilement être pire que le traître qu’elle avait dû se farcir une fois, et même le sauver ! Et puis ici, le gîte était offert, alors autant attendre de reprendre la traque en ayant l’estomac plein, hésitant un peu à sortir une de ses dagues pour dégager un morceau de fruit coincé dans une dent, avant de finalement se retenir, tout comme pour mettre ses pieds sur la table, il y avait des apparences à garder.
Et voilà qu’une illusion venait d’apparaître dans ce lieu soi-disant protéger, il fallait croire que les gardiens n’étaient pas à la hauteur de leur réputation, même si ne serait-ce que ralentir une telle intrusion n’était pas dans ses capacités, au moins Moreta n’avait pas l’audace de s’en annoncer capable, et pourtant, ce n’était pas la vanité qui lui manquait. Il était magnifique, un peu trop humain, c’était un problème, et ne resta pas assez longtemps au goût de l’elfe, avant que l’intrusion ne soit repoussée. L’elfe aurait bien voulu savoir où le trouver au besoin.
Heureusement, monsieur cuillère en argent en savait un peu plus, un ennemi ? non, quelque chose de plus nuancé, c’était aussi bien. Mais avant qu’il ne puisse avancer plus loin, il fut interrompu par la porte. A n’en pas douter, il manquait de patience, mais pas de confiance en lui, pour déjà se croire supérieur à eux en attendant qu’ils suivent ses ordres, surtout quand ces derniers étaient sans fondement. Aussi Moreta fit bien attention à se remettre bien sur sa chaise, indiquant clairement, mais non verbalement, son manque d’intentions d’aller ouvrir. Il n’en fut pas de même pour le troisième elfe, qui sauta presque comme un petit chien pour obéir. Peut-être était-il plus bête qu’il n’en avait l’air, ou que les sylvestres possédaient une structure de commandement plus stricte qu’elle ne le pensait, malgré tout, elle n’en faisait pas partie.
La porte révéla un être des plus étranges, qui parlait de la même manière, tenant semblait-il des dragons autant son apparence que leurs manières verbeuses. Le temps que Moreta tourne la tête et sorte de ses pensées, le pseudo-chef revenait à la charge. Avec un sourire au nouvel arrivant, la chanteuse indiqua de sa douce voix :


- Mais fais-le donc entrer, ce n’est pas poli de laisser les gens sur le pas de la porte, et si c’est un ennemi, que pourra-t-il faire seul ? Alors qu’en le laissant là, tu laisse à tous ses semblables la porte ouverte pour qu’ils puissent entrer. Il s’expliquera aussi bien à l’intérieur.



user posted imageuser posted imageRéputation 13,5
Moreta - Alrion : BAF
Sorts restants : 3/3 ; 4/4 ; 2/2
Musiques de barde restantes : 9/9
 
 
   Top
PM
écrit le : Jeudi 01 Octobre 2020 à 20h41 par Lorindol
Quote Post
 
 

Lorindol se trouva fort surpris, tout d'abord par l'absence de créature puis enfin par le son draconien émis par le vide.

La créature ayant la délicatesse de se rendre présentable, le mage ne put empêcher sa surprise de transparaitre devant l'apparition.

Floxxnaar du clan Noxorius, Asgo doit cependant vous envoyer des éclaircissements, mon demi-frère Drixxjorr, ....rien dans les mots prononcés ne sembla éveiller sur le moment un semblant d'explication. Le médaillon, parlait il du sujet de la réunion ? L'apparence même du visiteur forçait le mage à plonger dans son esprit à la recherche d'informations et d'éclaircissements.

Aël’Telàwërith s'adressant directement à l'invité surprise, le mage compris qu'il n'était pas le seul devant ce mystère.

L'elfe de la lune s'adressant sans cérémonie, Lorindol ne fit aucun signe à l’intrus laissant de plus compétent reprendre la situation en main.


hrp.gif connaissance mystère + 21 , religion +19



user posted image
Fiche de Lorindol
Réputation 0,5
Il me semble avoir lut quelques choses la dessus, attendez que je réfléchisse..
Sorts mémorisés : dd+2 pour vaincre RM
Niv05 dd22 immobilisation de monstre (MJ)/ rayon prismatique (compendium)
Niv04 dd21 invisibilité suprême / tempête de grêle /porte dimensionnelle
Niv03 dd20 boule de feu / dissipation de la magie/sphère invisibilité/ immobilisation personne / éclair
Niv02 dd19 2x rayon ardent / cécité surdité/ rayons de flammes avec extension portée(dons)/rayon de glace /flèche acide melf
Niv01 dd18 bouclier / rayon affaiblissant / armure de mage / coup au but / volte face /projectile magique
Niv0 dd17 détection de la magie / aspersion d’acide / choc électrique / porte silencieuse
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (2) [1] 2  Reply to this topicStart new topicStart Poll