Quel est votre nom, voyageur ?
Mirtul (V) 1373, 3ème chevauchée
   

Pages : (11) « Première ... 9 10 [11]  Closed TopicStart new topicStart Poll

> Chapitre I : Diligente fourberie
écrit le : Vendredi 25 Mai 2018 à 01h21 par Schninkel
Quote Post
 
 

L’Halfelin écoutait bavasser le voltigeur amateur de ragot tout en se désaltérant d’une nouvelle bière. Les perspectives de réseaux parallèles évoquèrent en lui quelques réflexions. Là où les gens comme lui faisaient leurs affaires, il fallait être malin pour jouer sur plusieurs tableaux sans se faire prendre pour un concurrent ou pire, un membre de la Garde. Les Hors-la-loi de la ville avaient certainement un refuge.

Mi’im pensait que le crime était bon pour l’économie d’une cité. Les voleurs stupides et adroits continueraient de voler tout et n’importe quoi. Ainsi, quand le crime ne devenait bon pour personne, un organisme émerge pour contrôler les plus maladroits. Sa logique le poussait à penser que l'on maitrisait forcément un réseau dans l'ombre, plutôt que de laisser la cité en proie aux contrats anarchiques. Autrement, il y avait certainement une place à prendre.


- Faut bien survivre, lâcha-t-il après une nouvelle gorgée, d’un air désinvolte, toujours plongé dans ses pensées. Et pour les débrouillards comme nous, il y a une personne qui sort du lot, une sorte de guilde ou d’agence pour l’emploi ?

L’Halfelin fit une pause et profita du fait que son interlocuteur ait les mâchoires pleines de nourritures.

- Doit y avoir de la concurrence. Quelqu’un pour éloigner ceux qui ont les yeux plus gros que le ventre ou les apprenties trop maladroits ?



"En observant vos ennemis sous un millier d’angles, vous trouverez mille manières de les tuer."

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Dimanche 27 Mai 2018 à 20h21 par Virgile
Quote Post
 
Habitant des Royaumes
Chambre 22
6 gemmes
Haut
Bas
 
 

La porte se referma sur la roublarde, et elle se retrouva dans la rue aussi soudainement qu'elle avait réussi à obtenir un entretient.
Elle arrivait de toute façon à bout d'arguments, donc cette déconvenue ne la troubla outre mesure.

Chemin faisant, Skaapin réfléchi à son approche. Aurait-elle pu faire mieux ?
Elle était arrivée main dans les poches, et sauf à dévoiler sa vraie nature, elle n'avait rien à proposer. La réaction du génasi était compréhensible.
Un poil rapide peut être. Qui sait, Kahantil redoutait peut être qu'un de ses compagnons soit trop sensible aux arguments de Romual et finisse par céder ?
En tout état de cause, elle ne manquerait pas de relever le courrier à l'auberge pour s'en assurer.

De toute façon, tout n'était pas perdu. Elle connaissait maintenant une adresse, des prénoms, et surtout... des visages.
Si le hasard la faisait croiser un des membres du trio sous une autre apparence que celle Romual, elle tacherai de profiter de la situation.
Mieux encore, la changeline songeait déjà au mauvais tour qu'elle pourrait jouer en essayant de se faire passer pour l'un d'entre eux. Enfin, fallait-il que la situation s'y prête.

Pour l'instant, elle continuait à arpenter les rues attentive aux signes éventuels révélant la présence d'une faction ou d'une confrérie quelconque. Tout en se dirigeant vers l'auberge de Mi'im, dans l'espoir de le croiser avant qu'il ne parte pour son rendez-vous avec Léonid.



Sorts par jours : 3/0 + 1 (Sort Bonus CHA)
Sorts lancés : 0/1
user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Vendredi 08 Juin 2018 à 18h04 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 7
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Mi'im

Cliquez ici pour dérouler le parchemin...


Trouver des informations ne serait pas SI aisée. Le jeune homme s'était fait payé un coup, et il en était bien content. Ce n'était pas le charisme quasiment absent du rôdeur qui allait lui ouvrir les portes. Mâchonnant, Jean éluda la question tout en répondant de façon moindre aux interrogations de Mi'im.

- Des guildes ? Non, on est pas en Amn. Chacun est indépendant. Et puis, la nature se charge de supprimer les incapables. La nature et les ruelles sombres. Les plus idiots se vautre pour échapper à quelqu'un. Les moins discrets sont dans les geôles des Dragons, ou décapités. Quand ils ne volent pas le mauvais bougre, que ce soit les Rouges ou d'autre. Y'a un mois, un couillon espionnait pour on ne sait pas trop qui s'est fait chopper par l'Ancre. On l'a retrouvé pendu par les pieds à une figure de proue. Les cons ont besoin de personne pour les arrêter comme disait mon père.

L'humain paya pour son repas à la serveuse qui passait en l'informant que son "ami" payerait l'alcool. Sur ce il se leva.

- Et bien l'ami, c'est pas tout ça, mais l'argent rentre pas tout seul ! Si jamais t'as besoin d'aide, je serais dans le coin pour les jour à suivre !

Et il pris la porte, disparaissant dans les ruelles, et laissant l'halfelin, qui aurait dû se douter de l'opportunisme du bonhomme, sur sa faim.
Mi'im repartie donc explorer la ville (si il voulait punir le voltigeur pour son manque d'intérêt, mieux vaudrait attendre la nuit) il repartit vers l'est et...



Mi'im et Skäppin

Le hasard faisant bien les choses, c'est au détour d'une ruelle, à l'ombre de la falaise qui soutenait le palais, que la changeline et l'halfelin se retrouvèrent. La première aurait très certainement repris une forme que le second connaissait afin de se reconnaître.

Ils allaient pouvoir se raconter ce qu'il leur était arrivé. Et comme Mi'im voulait terminer son exploration de la ville, ils revinrent vers l'est. Ils traversèrent rapidement ce que la changeline avait défini comme étant la zone de domination du Consortium, puisqu'elle en avait probablement trouvé le centre. En passant devant le manoir sous scellé vu plus tôt, ils virent qu'il était toujours encerclé par des Dragons en faction, mais que la foule s'était dispersée.

En continuant vers l'est ils découvrirent les portes, lourdement gardés par des Pourpres d'élite, il ne pure apprendre qu'une chose hormis l'emplacement de cette caserne, qui était aussi un chantier naval militaire. Il y avait les Pourpres, certes, mais aussi les Bleus, la marine, qui avaient l'air presque plus féroce encore que les terrestres.

Encore plus à l'est, sous les murailles, une zone où patrouillaient la garde en plus grand nombre qu'ailleurs, puisque c'était la zone où les grandes familles marchandes semblaient entreposer leurs biens.

Enfin, en retournant vers l'Ouest, ils eurent l'occasion de passer devant les sanctuaires de Milii et Lliira, un quartier qui leur sembla particulièrement paisible si l'on se fiait à l'agitation du reste de la ville.

Le temps de terminer leur promenade, le soir était tombé. Mais pendant ce temps, ils avaient eu le temps de se raconter bien des choses...


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Jeudi 21 Juin 2018 à 09h54 par Virgile
Quote Post
 
Habitant des Royaumes
Chambre 22
6 gemmes
Haut
Bas
 
 

L’après midi était bien avancé, et Skappin déambulait dans les rues encore inconnues de Suzail. Marchant à l’ombre des bâtiments, la roublarde échafaudait des plans dans les quels elle devait prendre l’identité de telle ou telle personne rencontrée dans la journée. C’est alors qu’elle repéra, dans la parti sombre de la rue, un visage qu’elle commençait à connaître.

Que Mi’im la reconnaisse sous cette apparence serait étonnant. Un échec même pour la changeline. Se remémorant le mot de passe destiné à prouver son identité, elle se dirigea vers le rôdeur l’aborda :


- Bonjour ! Le hasard nous a séparé, c’est une des turpitudes de la vie. Mais nous voilà réuni de nouveau, tel des osselets.

Tendant la main à son compagnon malgré son apparence de Romual, elle ne doutait pas que le l’Halfelin comprenne son identité au vu des deux mots clefs utilisés. Ils n’étaient pas si simple à placer dans une phrase, et c’est pour ça qu’ils avaient été choisi.
Un fois reconnu, elle repris un langage plus adapté.


- Ah, enfin on se retrouve ! J’ai préféré changer de .. tenue pour visiter la ville et apprendre à la connaître.
Il va falloir qu’on fasse le point sur ce qui c’est passé hier. La tournure des événements a été.. inattendue. En bien ou en mal, difficile de le dire pour le moment.
Il faut aussi qu’un discute des projets qu’on peut avoir en ville. J’ai glané deux trois informations qui peuvent nous lancer sur des activités, mais rien de très concret.


Chemin faisant, les deux compères échangèrent leur point de vue sur l’embuscade pseudo ratée de la veille. A demi-mots, et sans utiliser le nom de Léonid pour ne pas attirer les oreilles indiscrètes.
Skappin était maintenant convaincue qu’elle n’aurait pu usurper durablement l’identité du noble. Pour une soirée, un rendez-vous peut être, mais pas pour prendre sa place dans la haute société. Restait à déterminer maintenant s’il s’avèrerai un allié précieux, ou s’il chercherait au plus tôt à se venger. Ils seraient en partie fixé ce soir, ils avaient rendez-vous chacun leur tour avec lui ce soir.

Durant leur parcours dans la ville, ils convinrent d’une stratégie à adopter face à Léonid pour le garder dans leur giron. De même, Skappin échangea les infos qu’elle avait collecté sur les diverses factions, les événements au manoir De Ravalon, et raconta son entrevue avec une partie du consortium de la pie.

Enfin, l’heure de se séparer était presque venu. Il ne restait plus qu’a se mettre d’accord sur les objectifs à atteindre dans les jours a venir, et définir un lieu pour une prochaine rencontre.



Sorts par jours : 3/0 + 1 (Sort Bonus CHA)
Sorts lancés : 0/1
user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mardi 26 Juin 2018 à 15h47 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 7
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Mi'im

Après avoir échangé avec sa comparse, ils se séparèrent à nouveau. Mi'im rentra à l'auberge et le taulier lui remis une missive d'un certain Hubert Mitraille (il avait supposé que le fait que l'halfelin ait dit Uther le matin même était une erreur de prononciation). La rapide message lui donnait rendez-vous au Lac. Au Port, donc.

Il repartit donc dans l'autre sens. Le message indiquait que son commanditaire serait sur la rive du lac, et donc, probablement, aux bords des quais. Il n'eut pas à chercher longtemps. Les mains dans le dos, face à la mer, n'ayant apparemment plus de raisons de se cacher, se trouvait Léonid. Il n'avait pas changé de vêtements mais s'était rafraîchi. Il était propre, les traces de sang et de terre n'était plus que le témoignage romancé d'une vie d'aventure, et un air satisfait se lisait sur son visage.

Il attendit que l'halfelin se soit arrêter à coté de lui avant de prendre la parole.


- La journée à été des plus fructueuse pour ma part. D'autant que notre amie commune semble avoir fait une impression correcte à Madame la Comtesse... ma mère. Je pense maintenant savoir comment notre association pourrait être heureuse pour l'un comme pour l'autre, quoique les détails me manquent encore. Je vais me présenter demain, afin d'être fin prêt pour un retour plus officiel lors du Bal de l’Été à la fin de la décade. Reste à savoir si la journée vous a été intéressante. Et à envisager l'utilité de "Nova".


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Jeudi 28 Juin 2018 à 14h41 par Schninkel
Quote Post
 
 

Lié par le destin et inséparable par choix, au hasard d’une ruelle donc, la changeline et le Hin s’était retrouvé au cœur de la cité de Suzail. Après avoir longtemps écouté, l’Halfelin resta être de peu de mots. Peut-être était-ce la nouvelle forme de sa comparse, un manque de jugement flagrant ou les fruits de son léger alcoolisme matinal, mais l’assassin se contenta de révéler trouver la cité intéressante et de répéter que son exploration ne faisait que de commencer. Les perspectives deviendraient au fil des jours plus intéressants et il ne tenait qu’à eux de rester attentifs aux opportunités.

Se séparant puis retrouvant le chemin de l’auberge, Mi’im poursuivit son chemin pour retourner sur le bord des quais. Il retrouva l’aristocrate qui devait servir de point d’ancrage sur la cité. Toujours suspicieux et de nature discrète, Mi’im inspecta attentivement les lieux avant de l’approcher. Il l’écouta silencieusement.


- Suzail est intéressante. Au premier coup d’œil, on dirait un coffret étroitement surveillé par des hordes de chevaliers et de magiciens de guerre. Mais en y regardant de plus près, on peut constater de nombreuses fêlures dans le joyau. Des failles exploitables aux vues de ceux qui se sont apparemment accaparés certains secteurs.

Il eut un rictus malsain et poursuivit :

- Pour Nova. Elle s’est montrée plus utile que toi pour le moment. Mais parle-moi de ta fructueuse journée et des objectifs d’une éventuelle association. Peut-être sauras-tu me faire changer d’avis et raviver mon intérêt.



"En observant vos ennemis sous un millier d’angles, vous trouverez mille manières de les tuer."

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Vendredi 29 Juin 2018 à 21h29 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 7
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Le noble haussa un sourcil et baissa les yeux sur l'halfelin. Il était probable que, quoique acceptant des écarts contextuels l'attitude bien peu respectueuse du quart de portion roturier puisse finir par lui taper sur le système. Il reporta son regard vers la mer.

- Il se trouve que j'ai des alliés ici, plus que je ne le pensais. Certains qui ne savent pas l'être. Je manque de précision mais pour renflouer les coffres, mon père est devenu l'un des principaux importateur de marchandises kara-turannes. Une part arrive par magie, mais faire téléporter de grands objets, ou de grandes masses, est difficiles. Il a donc affrété deux navires. L'un passe par le sud, avec des accords commerciaux, il ramène des marchandises de Zakhara comme du Kara-Tur. L'autre traverse simplement la mer, et c'est une compagnie qui traverse les Terres de la Horde.

L'argent rentre, mais il ne compte pas augmenter son influence ou les rentrées d'argent par des accords plus juteux mais moins honorables. Contrairement au Consortium, des alliés qui risquent d'être intéressants.

Il suivit du regard un sloop des Dragons Bleus rentrer au port en accompagnant un grand navire marchand portant les couleurs de l'Aglarond.

- Contourner Thay, notamment. Ou payer l'intégralité des énormes taxes de port et de douanes. Ou laisser la concurrence prospérer.

Voilà une première chose. Par ailleurs, il va me falloir de nombreux renseignements quant à certaines familles. Pas celles que je peux trouver n'importe ou, non. Ce qu'elles cachent, ce qu'elles préparent. J'ai quelques noms en tête, mais il me faut préciser la liste. Ta discrétion serait des plus utile pour ça. Et découvrir des informations sur les dirigeants de la ville pourrait être aussi utile qu'à moi. En plus du fait que je compte bien trouver aussi des choses sur les criminels qui semblent régner un peu partout et qui me sont, et te seront, une épine dans le pied. Du reste, je te rejoins, Nova pourrait être utile. Sa beauté, son innocence et son évidente fourberie en font une séductrice né, rôle que tu pourrais difficilement endosser.

Il tourna les yeux, les posant sur les chantiers navals à l'ouest.

- Tu pourrais rester à l'auberge pour le moment, mais te trouver un pied à terre plus... privé serait une bonne chose. Je vais me présenter au manoir ce soir. J'aurais des informations de la part de mon père cette nuit. Demain, ou après-demain, je te ferais parvenir une première proposition d'emploi. A toi de l'accepter, ou non.


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Jeudi 05 Juillet 2018 à 12h52 par Schninkel
Quote Post
 
 

Le Hin n’avait aucune prétention politique ou en matière de voies marchandes. Il écouta silencieusement le noble discourir tandis qu’il contemplait l’horizon d’un air profond. L’humain avait un certain talent pour cela. Certainement un atout pour s’adresser aux cours d’aristocrates ambitieux. A son tour, il gigota les bras, et se courba caricaturalement :

- Ordonne et je t’enterais d’obéir.

Il acheva d’un discret rire sardonique. Le noble avait raison à propos de l’auberge et de la nécessité de trouver un logement durable. Il pensait à un clocher ou un pigeonnier bien situé. Il envisageait de prendre de la hauteur. Le jeune humain rencontré plus tôt l’avait laissé quelque peu envieux.

- Je suivrais tes conseils. En attendant, continuons de communiquer par l’intermédiaire des pseudonymes et de l’auberge. J’ai entendu parler de ces fameux « barons » qui dirigent la capitale dans l’ombre. Qu’est-ce que tu peux m’en dire ?

Le petit assassin jetait quelques regards derrière eux, toujours suspicieux et légèrement paranoïaque puis tourna les yeux en se rapprochant de l’humain.

- Tu ne crains plus pour ta sécurité ? Il doit bien déjà y avoir un concurrent ou un partenaire qui attise ton intérêt ou ta crainte. Sinon j’attendrais ton message.

Il fit disparaitre ses mains dans ses manches et ses yeux sous l’ombre de sa capuche, prêt à disparaitre en reprenant la route de son côté.

- J’y pense, tu devrais prendre Nova comme assistante, pour prendre tes notes et rédiger tes courriers. Elle progresserait plus vite à tes côtés et ça te donnerait plus de prestance. Une sorte de faire-valoir au sourire charmeur.



"En observant vos ennemis sous un millier d’angles, vous trouverez mille manières de les tuer."

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Lundi 09 Juillet 2018 à 17h15 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 7
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

- Je crains un peu pour ma sécurité. Mais moins que ce matin. Une fois mes affaires réglées, j'ai rendue mon arrivée plus officielle. Je suis maintenant sous la protection des pourpres, et tout simplement de mon statut. Dans Suzail, on ne s'attaque pas impunément à un homme ressemblait à un noble.

Léonid avait maintenant les yeux posés sur une lumière à l'horizon. Une lumière bleu, trop basse pour être une étoile, d'autant plus qu'elle se déplaçait de nord en sud, lentement mais sûrement. Un léger sourire s'étendit sur son visage.

- Les barons sont ce qu'ils sous entendent. Des individus ayant réussis à s'élever en puissance de leur propre fait. Certes, ils ne sont pas reconnus par les pouvoirs royaux, mais c'est bien ce qu'ils sont. Mais ils sont peu. J'ai cru comprendre que ces pouvoirs alternatifs étaient pour beaucoup de puissants conglomérats marchands, et des syndicats d'artisans. Les Fils de la Mer par exemple à l'est comme à l'ouest, ont toujours été là. Ils sont simplement plus puissants qu'avant, parce que la navale à été très importants contre la Horde, parce que les marchandises traversent de plus en plus la mer, parce que sans les marins et les dockers, Suzail ne serait plus grand chose aujourd'hui. Ce sont des pouvoirs très différents des réels barons du crimes qui se partagent une partie de la ville. Mais c'est ce que j'en ai entendu d'un ami ayant fini chez les Dragons. Je doute que le tout soit si simple. Les Orbarskyr ne se laissent pas avoir comme ça.

Il hocha la tête.

- C'est une bonne idée, Mi'im. Et bien, bonne nuit, nous nous reverrons sous peu.

Se taisant, le noble attendit que l'assassin disparaisse.


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Vendredi 13 Juillet 2018 à 22h44 par Schninkel
Quote Post
 
 

Comme partout, les nobles et les marchands s’entredéchiraient dans une guerre officieuse afin de se tailler une part dans le royaume. Un schéma classique et un terreau fertile pour le petit adepte chaotique qui voyait déjà germer les graines de la discorde. Mi’im savait profiter de l’ambition des autres pour satisfaire ses propres bassesses.

Le petit-être acquiesça en hochant la tête vers le noble humain et la conversation s’acheva comme elle avait commencée. L’Halfelin au teint pâle, de son vice inhérent, soucieux d’être aussi fugace qu’un mauvais songe, disparu dans l’obscurité sans se faire remarquer, comme si cet échange n’avait jamais existée. Le petit assassin alla se réfugier dans les ruelles de la capitale, intrigué de voir quel aspect pouvait arborer une telle cité de nuit. Prêt à fureter et à saisir la moindre opportunité.



"En observant vos ennemis sous un millier d’angles, vous trouverez mille manières de les tuer."

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (11) « Première ... 9 10 [11]  Closed TopicStart new topicStart Poll