Quel est votre nom, voyageur ?
Mirtul (V) 1373, 3ème chevauchée
   

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> 17 de Kythorn 1383, Place du Marché [42]
  écrit le : Dimanche 17 Février 2019 à 16h47 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 6
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Place du Marché
17 de Kythorn, 1383.
Grandes chaleurs, matin.


Heureusement pour le forgelier, il était assez peu sensible à la chaleur. Contrairement à ceux qu'il croisa ce matin là, dont certain dégoulinaient littéralement de sueur. En traversant la ville sans vraiment de but, cherchant l'inspiration pour son art, il compris que quoique pas exceptionnel, le climat était généralement plus clément.

Bringuebalant son camouflage, il finit par arriver dans l'ouest de la ville, et se retrouva noyé dans une marée humaine en arrivant vers la place du marché. Au bout de la place, avait été dégagé un espace derrière des camelots qui à cette heure vendaient toutes sortes de spécialités. Pains, fromages, légumes, viandes et poissons remplissaient les narines des badauds alors que ceux ci finissaient leurs emplettes avant de se diriger vers la scène montée dans cet espace libéré.

La scène était bien construite, mais faite d'un évident bric à brac, probablement glané ci et là par la troupe qui s'affairait autour afin de terminer les derniers préparatifs. La foule s'amassait, s'amassait, et sentant l'intérêt du moment, le psion suivit.

La foule se calma alors que l'installation se termina. Et puis, un tambourin retenti, suivit de trois coups de bâtons. Et de dernière de la foule on entendit une voix féminine.


- Bienvenue chez vous, beaux suzailiotes ! Permettez à la Compagnie du Vert Sentier de vous volez vos clés pour quelques temps !

La foule, se retournant, découvrit une jeune femme au physique tout aussi mutin que son caractère, cintrée dans une armure qu'on aurait put prêter à la cheffe d'une troupe de bandit (en plus colorée, cependant), qui sauta d'un mat de construction laissé à trainé, atterrissant au sol pour traverser avec grâce la foule. Le charisme de la jeune femme ainsi que sa souplesse autant que l'habitude lui dégagea la voix pendant qu'elle continuait.

Oratrice de la Compagnie du Vert Sentier
Merci à vous de nous accueillir pour notre deux-centième représentation, et la dixième seulement en Cormyr ! Croyez nous, après avoir visité le septentrion, le couchant, le midi comme le levant, jamais nous n'avons été aussi bien accueillis qu'ici !

L'affirmation quoique absolument pas prouvée déclencha un tonnerre d'exclamation fière et enjouée dans la foule. Le forgelier nota par ailleurs qu'il entendait parfaitement l'oratrice malgré son éloignement et que celle ci utilisait probablement un peu de prestidigitation pour faire porter sa voix.

Nous ne savons jamais vraiment quel pièce nous présenteront quand nous arrivons quelque part... Farces ?, une partie du publique répondit par l'affirmative, Tragédie, elle mima le pleurs alors qu'une autre partie du publique demandait la tragédie, ou même parfois concerto ?.. Un peu trop tôt pour un concerto, personne n'a envie de rester des heures sous celle chaleur !

Sous les rires, elle sauta sur la scène souriant au publique, et histoire de pointé son propos, elle ouvrit l'un des boutons de son bustier. Elle connaissait son métier et usait de tout les stratagèmes pour... captiver, le public.

Et bien ce sera un Conte, mes dames et mes sieurs - et les autres, ânes, coqs et magiciens ! - rajouta t'elle, éveillant des rires, certains grivois, un Conte fantastique, mystérieux, qui fini bien, qui fait pleurer certain, rires d'autres... A vous, le Peuple du Dragon Pourpre, nous offrons le Conte du Roi sans Barbe...



--------------------


La jeune femme s'inclina gracieusement sous les applaudissements. Une certaine tension s'était élevée dans le public quand elle avait annoncée que la représentation parlait d'un roi, et pouvait faire rire, mais rien de suffisant pour déclencher un outrage. Dans un élégant tour de magie, elle sembla disparaître à la faveur d'un rayon de soleil alors qu'une musique guillerette s'élevait et que le rideau s'ouvrait...


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Jeudi 28 Février 2019 à 16h20 par Nelac
Quote Post
 
 

Dans cette ville où l’été était déjà là, le colosse mécanique était l’un des rares à ne pas être transpirant de sueur, pour des raisons évidentes de machineries internes, qui lui évitait aussi d’avoir à supporter les odeurs des autres dans cette foule qui se serrait pour assister au spectacle qui allait se dérouler en ces lieux.
Les premières paroles firent surgir en Quentun une envie de violence, avant que l’effet combiné de la foule qui observait, ce qui lui aurait posé des problèmes, et le fait de comprendre, un peu en retard, que la menace de vol n’était que métaphorique, mais il se calma finalement, écoutant la suite.
La dame, visiblement une adepte de la Toile, était compréhensible pour tous les spectateurs, incluant le psionique, qui applaudit avec la foule. Regardant par dessus la majorité des têtes, il n’avait guère de difficulté à voir la scène où allait se dérouler le conte. Ce serait un moment rafraîchissant pendant que ceux qui avait du travail à faire faisait, alors que lui-même aurait plus à faire ce soir, peut-être, ou de nuit. En attendant, s’ils voulaient contrôler ce pays, et le Lantan, il était bon de savoir comment le peuple se divertissait, et comment on éloignait de son esprit les problèmes du quotidien, qu’il s’agisse d’un malheur personnel ou d’une révolution en bonne et due forme.




Les rois peuvent changer les lois des hommes à leur bon plaisir. En quoi les lois de la nature sont-elles différentes ?

Points psis : 14/18
Cristal condensateur : 2/2
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Vendredi 05 Avril 2019 à 15h52 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 6
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Un air de mandoline et de violon s'éleva de l'arrière de la scène. La musique était calme quoique régalienne. Elle inspirait une noblesse sereine. Du côté de la scène surgit soudain un petit homme. Le burlesque de sa démarche, claudicant, caricaturant une incalculable vieillesse. Il s'appuyait sur une canne simple mais ses vêtements trop criants, trop précieux, était encore une caricature de l'ostentation de la richesse. Sous les rires, il s'arrêta au milieu de la scène en mimant une quasi chute. Le forgelier remarqua que même ceux qui semblait être d'extraction plus élevée dans le public ne se retenait pour l'instant pas de rire. En prenant un faciès colérique, l'acteur pris alors la parole :

- SILENCE ! SILENCE ! Le peuple du Dragon est il si indélicat pour se moquer d'un pauvre vieil homme ?!

Les rires allèrent de plus belle, mais finirent par se calmer, la pièce continuant.

- Prosternez vous devant Son Altesse la Princesse Ilusoir Obasscour, Régente de Bois du Trône du Lézard !

Voilà qui commençait à être intéressant. De toute évidence, le psion allait pouvoir découvrir la tolérance du peuple, et des autorités, au crime de lèse-majesté.

Sous les rires pour le moment, quoique certain commençait à rire jaune, voir à afficher des signes de consternation, l'annonceur disparu de la scène et arriva une actrice, aux cheveux d'un blond surnaturelle. En lieu et place de costume elle était dans une armure parfaitement adaptée. Ce personnage ne semblait pas particulièrement caricaturale, l'actrice étant particulièrement belle et ses atours élégants. Elle était suivie par trois autre acteurs et actrices qui, eux, caricaturaient des suivants demandeurs, en babillant des paroles incompréhensible. Soudain l'actrice incarnant la régente mima une colère et dégaine une (fausse) épée :


- ASSEZ ! Encore un cancan et je vous embrochent avant de vous balancer dans la Baie !

- Mais, Votre Altesse, les terreux veulent encore nous voler...

- Le Roi doit faire quelque chose !

- Le Roi à dix ans, bande d'abrutis !

Claudicant, l'annonceur revint soudain sur la scène.

- Sa Majesté le Roi Uzyn Obasscour cinq, Prince Lézard, Maître de Chasse du Royaume, Seigneur Capitaine de...

- OUUUUUUUUUUUUUUUUUIIIIIN ! TANTINE !

La foule éclata d'un rire sonore alors qu'un gamin aux cheveux arrivait sur la scène, une couronne penchée sur la tête, des vêtements de nobles trop grand pour lui, en allant s'accrocher aux jambes de l'actrice.

Dans le même temps, le forgelier remarqua que, déjà au bout de quelques minutes seulement, la bourgeoisie et la noblesse semblait commencer à s'échauffer, et la garde civile de se rapprocher de la foule.


Lancers...


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Vendredi 13 Septembre 2019 à 15h21 par Nelac
Quote Post
 
 

Posé dans la foule, le colosse de bois, de cristal et de métal assista à la représentation, regardant finalement assez peu l’assistance, ce qui ne l’empêcha pas de remarquer certains points. Notamment que si rire des vieux ne semblait gêner personne, la famille royale semblait être un tout autre sujet, et pourtant, il ne s’était rien passé encore, sinon ce qu’on pouvait attendre d’un enfant de 10 ans auquel peu de personnes pouvaient tenir tête, du moins sans risquer de gros problèmes légaux. Certes, on aurait pu pinailler sur des détails, un roi devait certainement avoir des vêtements à sa taille, mais pour une troupe de comédien, refaire des atours dès que le gamin prenait un minimum de taille devait être plus compliqué. Il fallait donc voir jusqu’où allait se permettre d’aller cette pièce, et surtout, jusqu’où la foule leur permettrait d’aller. En tout cas, les riches personnes présentes ici aurait besoin d’un pantin pour ne pas être trop froissés si l’on voulait contrôler le pays, chose nécessaire pour mettre la main sur l’armée et repartir au Lantan. Et comme mettre la main sur le vrai roi était hors de question, il allait falloir faire autrement, surtout qu’à son âge, une bonne partie de son éducation était déjà faite. Au moins, comme les humains grandissait vite par rapport aux gnomes, le plan du forgelier, qui pouvait sans problème prendre des décennies, aurait à se concentrer sur la génération suivante, et en attendant, gravir les échelons pour être en position pour ce faire au bon moment.



Les rois peuvent changer les lois des hommes à leur bon plaisir. En quoi les lois de la nature sont-elles différentes ?

Points psis : 14/18
Cristal condensateur : 2/2
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll