Quel est votre nom, voyageur ?
Mirtul (V) 1373, 3ème chevauchée
   

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> [Solo Mode] Nia
  écrit le : Vendredi 18 Janvier 2019 à 21h06 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 7
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

[Séquence du premier contact. 16 de Kythorn 1383, Ruelles]


Nia sortait du Gobelin Doré avec des informations supplémentaires, mais pas nécessairement plus de réponses.

Petit à petit, il pourrait lui être possible d'établir une ébauche de fonctionnement de la ville. Même si, il fallait admettre que c'était encore un peu léger.

Il commençait à retourner vers leur petit pied à terre lépreux en grognant et miaulant par l'apparente lenteur bureaucratique de la mafia locale lorsqu'une odeur familière lui monta au museau : le sang frais, un cadavre récent à proximité. Il n'eut pas beaucoup de pas à faire avant de le trouver. Dans une petite ruelle adjacente à la rue dans laquelle il marchait alors, il trouva effectivement le corps mort du poissonnier rencontré le jour précédent. Sans humeur aucune il l'examina. Et c'est avec une certaine terreur que loin des coups barbares des guerriers, ou du poison qu'on pourrait imaginé employé par les lépreux.

Non, la légère incision au niveau de la carotide, le coup de paume encore infusé d'énergie psychique qui avait creusé l'arrière du crâne, et la parfaite incision juste sous le téton, droit dans le cœur.

L'homme avait été tué par un ninja.


Nia se retourna brutalement alors qu'il entendait le bruit de deux pieds atterrissant sur les pavés. Des vêtements serrés, noirs. Un tissu dont l'amplitude n'était utilisée que pour dissimuler des armes. Un masque de bois noir et gris représentant un hibou sur le visage. Si le Chat ne savait pas exactement ce que signifiait le masque, il y avait peu de chances que ce soit une bonne nouvelle.


- Ah. L'erreur n'est pas permise, dit une voix masculine avec un fort accent d'orient, voilà donc le nukenin. Bien. Puisque le Ciel m'a fait te rencontrer en premier. Sait tu ce qui t'attends, grand félin ?


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Vendredi 18 Janvier 2019 à 22h08 par Urgoll Brisburn
Quote Post
 
 

-Tu ne méritait pas une telle fin ami Abelard, murmura Nia.

Du beau travail, de l'art même. Du gâchis sur une telle victime. Quoiqu'ai pu causer de telles blessures, il valait sans doute mieux ne pas croiser sa route pour le moment.

Quand ses oreilles perçurent le bruit léger des pas sur le pavé, le félin ne put s'empêcher de frémir.


¤Pas mon jour de chance apparemment...¤

Il se retourna néanmoins d'un bond souple mais, lorsque ses yeux se posèrent sur son interlocuteur, il vacilla un court instant alors que son cerveau trébuchait.

Dans le monde étroit de Nia l'être humain était le bas de l'échelle, le début de la chaine alimentaire.
Cette conviction avait été ébranlée une fois, lorsqu'il avait partagé la cellule de son mentor.
C'était le premier humain qu'il n'arrivait pas à tuer alors qu'il était en pleine possession de ses moyens. Pire même, cette étrange créature était elle vieille, malade, handicapée, et pourtant elle... elle lui était supérieure !
Chaton avait résolu cette incohérence en considérant qu'il s'agissait d'une exception. Et plus il avait passé du temps au côté du vieux rat, plus cette conclusion était devenue une évidence.

Et là en face de lui dans cette ruelle. Les signes distinctifs étaient trop évident. Un autre rat. Moins vieux. Dilemme.

Pouvait-il tuer celui là ? Celui-ci le tuerait-il ? Encore une exception ? D'où sortait-il ? Y'en avait-il beaucoup d'autres des comme ça ?

Il reprit le contrôle au moment où ses babines se retroussaient en un début de feulement.


¤Les questions attendront, la vie d'abord.¤

Stoppant le flux de ses pensées par un intense effort de concentration, il mua sa grimace en un sourire qui se voulait serein.

-...Qui peut se vanter de savoir ce que le Ciel lui réserve, frère hibou ?

Ses mains pendaient innocemment près de ses sacoches à shuriken. Il n'avait pas attaqué. Les traces sur le corps du poissonnier lui laissait supposer... qu'il n'était pas de taille.

Et pourtant il n'était pas mort, l'autre n'avait pas profité de sa position surélevée pour l'éliminer. Qu'il ai même entamé la discussion donnait à l'option "faire connaissance" plus d'attraits que "laisser parler le fer". Le grand chat décida donc de ne défendre sa peau qu'en dernier recours et laisser la parole à l'oiseau de nuit. Sous sa fourrure, ses muscles se contractaient néanmoins devant la proximité du danger.


¤Maudit vieux rat, n'aurais-tu pas oublié de mentionner certaines choses d'importances dans ton enseignement ?¤

Cliquez ici pour dérouler le parchemin...


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mardi 22 Janvier 2019 à 19h13 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 7
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

- Personne, nukenin, je me contente de constater qu'il m'a mis, le premier, il insista sur ce mot, sur ta route.

L'homme était un peu plus petit que Nia. Il restait parfaitement immobile au point que l'on pouvait voir l'agitation négligeable du tissu de ses vêtements provoqué par la quasi absence de vent dans la ruelle ce soir là. Pour n'importe qui n'étant pas un minimum versé dans les arts martiaux, l'individu ne représentait aucun danger. Mais Nia savait que la capacités à dominer à ce point ses muscles était le signe d'un danger incalculable.

Qu'est ce que le rat lui avait caché, oui. Ou qu'est ce qu'il avait omis de lui apprendre, volontairement ou par manque de temps ?

Son interlocuteur se baissa avec une grâce simple, sans s'approcher de lui, et posa deux doigts sur le dos d'Abelard.


- Est ce ton ami ? Il n'est pas encore mort, mais peu s'en faut. Sans antidote, son cœur commencera bientôt à fondre. A moins d'un antidote. Mais peut-être tiens tu à cet humain, peut-être t'est il utile ?

Il resta les jambes fléchies, une position que Nia, chasseur, employait souvent.

- Ce qui te permettra d'en apprendre plus sur mes méthodes, peut-être. Intéressant non ? Que je sois ou non un adversaire, mieux vaut connaître mes capacités.

Le ninja avait une très étrange façon d'amorcer un marchandage, mais elle pouvait être efficace. D'un léger coup de poignet, il sorti une toute petite fiole de sa manche et la tint entre son index et son majeur. Il y brillait une once de liquide blanc et trouble.

- L'antidote s'administre au même endroit que le poison. Je ne doute pas que tu sois en mesure de le faire. En échange de ceci, et du fait que cette rencontre ne reste qu'entre chat et hibou pour le moment, tu vas me dire ce que tu fais dans cette ville. Sans mentir, bien entendu.


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mercredi 23 Janvier 2019 à 01h56 par Urgoll Brisburn
Quote Post
 
 

¤Hé bien pourvu que tu ne sois pas le dernier sur ma route...¤

Le masque gênait terriblement le grand chat. Qu'il était difficile de jauger un adversaire qui laissait transparaitre si peu.

Le hibou s'intéressa brusquement au poissonnier, et commença un curieux jeu de questions/réponses. En trame se dessinait une façon de négocier rudement musclée, Nia l'appréciait à sa juste valeur. Il réutiliserait peut-être même l'idée un jour s'il le pouvait.

Mais pour l'heure il devait faire un effort pour ne pas rire. L'homme avait l'air de s'être donné du mal pour trouver une cible qui puisse un tant soit peu toucher le chaton. Mais d'ami, Abelard n'avait que le titre. Et utile, il ne l'était guère plus que le prochain vilain du coin.

Hors c'était une très mauvaise idée de se montrer rude envers quelqu'un de dangereux. Il fallait à tout prix éviter de le vexer. Et l'inconnu avait vu juste sur au moins un point : le félin voulait en savoir plus sur lui. Inspirant profondément il répondit donc calmement :


-Soit, je serais honnête. Cet homme ne vaut ni mes secrets, ni les tiens. Et je suis plus intéressé par le poison que l'antidote. Mais toi par contre...

C'était l'instant fatidique. Si Nia voulait courir c'était maintenant qu'il voyait les mains de son adversaire. Mais même s'il réussissait, combien de temps pourrait-il l'éviter dans cette ville qu'il découvrait à peine, et combien d'autres risquaient de lui tomber dessus ?

-...qu'importe tes capacités si je ne connais pas ton but. Tu pourrais après tout me tuer de cent façons différentes que ça ne changerais rien pour moi. Aussi voilà : je suis venu dans cette ville avec l'ambition de découvrir ce monde, pour mieux le libérer de l'oppression humaine. Si je survis jusque là je renverserais probablement le trône et mettrais une partie de la ville à feu et à sang au passage.

Une très courte pause, le temps de vérifier que ses muscles répondaient bien, puis :

-Maintenant que tu le sais, quelle est ta réponse ? Es-tu mon ennemi ou volerons-nous de concert ? Et surtout, puisque moi je l'ignore, me diras-tu ce qui m'attend ?

Complètement concentré sur son interlocuteur, Nia guettait sa réaction. Il avait répondu d'une manière qui, il l'espérait, ne braquerait pas l'assassin. Il avait admit être à sa merci, et lui avait donné ce qu'il désirait avant de demander quoique ce soit en échange. S'il était du même moule que son formateur, il apprécierait surement la déférence. Maintenant la question était surtout de savoir s'il partageait également les vues du vieux rat sur l'extermination des souris du coin.

Cliquez ici pour dérouler le parchemin...


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Lundi 04 Février 2019 à 12h27 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 7
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Puisque le chat ne le demandait pas, l'antidote retourna dans la manche du ninja. Abelard allait mourir.

- Je ne sais pas encore si je suis ton ennemi. Ceux qui sont derrière moi le sont sans aucun doute, mais je ne sert pas leur shogun. Pour ce qui me concerne, c'est ton utilité future qui définira la façon dont je te considérerait. Mais, je ne vois pas l'utilité de mentir quand c'est inutile.

Doucement, gracieusement, il plaça ses mains ouvertes l'une sur l'autre devant lui avant de reprendre.

- Tu es l'héritier de ce que nous considérons déjà comme un traître. L'art que tu tentes de maîtriser est l'apanage d'un empire infiniment supérieur à tout ceux que tu as put fouler un jour. Le Ciel ne saurait tolérer tel outrage.
Mais le Ciel peut changer d'avis. Tu as quelques compétences, il ne te manque qu'un maître qui accepterait de te rendre honorable.

Malgré le masque, Nia ne pouvait que sentir le regard pesant qui l'écrasait. Un hibou qui intimidait un chat, voilà une situation peu commune.

- Je peux te protéger quelques temps, si tu ne fonces pas dans les troubles, mais nous allons devoir être d'utilité commune. Par chance, mes intérêts vont dans le sens des tiens. Je dois comprendre comment fonctionne cette ville. Ses dirigeants légitimes ne se cachent pas, mais ils ne sont pas seuls.

Tu t'es fais un contact ce soir. Fais vibrer cette corde, et informe toi. Je te retrouverais dans une semaine, et si j'estime que tu en sais assez, ma protection perdurera, et je commencerait à t'enseigner.

Brusquement, son interlocuteur sauta sur le mur le plus proche, puis sur celui d'en face et en quelques secondes fut au niveau des toits. Et brusquement, il disparu dans l'ombre.


 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Samedi 09 Mars 2019 à 02h40 par Urgoll Brisburn
Quote Post
 
 

En se hâtant de rejoindre leur tanière, Chaton tâchait de faire le tri dans ce qu'il retirait de cet entretien.

Quelques réponses, beaucoup de questions, la satisfaction d'être encore en vie, la frustration d'avoir été mis en danger par une souris.


¤Peut-être que le plus marquant de l'histoire est encore son ironie. J'ai juré de débarrasser le coin d'une espèce, dont tout un "Empire" voudrait m'éliminer. Une belle boucle de destruction.¤

Il cherchait à s'amuser de la situation, mais il ne parvenait guère à se cacher qu'au milieu de tout ça, il y avait un gain qu'il se refusait de considérer.

Un nouveau mentor. La perspective répugnait autant le grand félin qu'elle le faisait saliver. Il n'avait rien contre apprendre de ses proies, mais c'était admettre qu'elles avaient des choses à lui apporter. Et dans le cas extrême de son vieux tuteur et du nouvel hibou, il s'agissait de montagnes de savoir dont il avait encore du mal à percevoir le sommet.
Une nouvelle souris dont il fallait admettre qu'elle lui était, très temporairement mais indéniablement, supérieure.
En échange de devenir le chasseur le plus redoutable qu'ai jamais connue sa tribu.


-Nia, sourit-il en se léchant les babines.


 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll