Quel est votre nom, voyageur ?
Heureuse rencontre, Voyageur !
   

Pages : (2) 1 [2]  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> 16 de Kythorn 1383, Porte de l'Est, [Zaxiah]
Écrit le : Mercredi 12 Décembre 2018 à 22h27 par Ana N' Si
Quote Post
 
 

nfin, le gamin était mort et la Grande Taupe avait reçu son dû. Si rester à profiter du sentiment de réussite n'avait pas voulu dire probablement finir avec un sabot dans le pif. Sans compter la cuisson par les flammes. Le plan de Xanthos était de profiter au maximum du sacrificié, si possible en prenant son corps ou certains de ses organes qui pourraient être enterrés, consumés par les flammes ou l'acide, dévorés ou conservés dans un coin au terme d'un rituel qui rendrait plus précieuse sa mort.

La présence du canasson était problèmatique, tout comme la chaleur, mais ce ne fut pas ce qui décida le gnome des forêts à changer de plan. L'abruti qui criait à tue-tête qu'il était stupide de pénétrer dans la grange en flammes quand Xanthos était arrivé avait visiblement décidé qu'être stupide n'était pas une mauvaise idée.


¤ ¤

Ce n'était pas la première fois qu'il avait ce genre de pensée et il suspectait que cela arriverait de plus en plus souvent s'il continuait de vivre dans les environs d'autant de ces dégénérés. Mais il n'y avait personne avec qui philosopher, un cadvare, un brasier et une jument ne comptant pas comme des interlocuteurs dignes de lui, et le paysan risquait de ne pas particulièrement bien prendre de le voir rôder au-dessus du cadavre de son mioche. Le moment était venu de suivre une longue tradition raciale et de disparaitre.

Par chance, le Rampeur En-Dessous était généreux avec ses dons et ceux-ci lui donnaient plusieurs alternatives. Evidemment, il pouvait pourfendre le mécréant soit avec un peu de magie, soit avec ses griffes. Il pouvait aussi essayer de lui faire suffisamment peur pour qu'il se retrouve pétrifié au milieu des flammes. Ou il pouvait affecter ses sentiments et le faire sombrer dans une dépression suffisamment profonde pour qu'il oublie de sauver sa propre vie à la vue du corps inanimé de son fils. Tout cela était fort excitant mais il y avait probablement plus d'un humain assez débile pour se jeter dans la grange et cela ne résolvait donc pas vraiment son problème.

Il choisit de jouer sur son incroyable talent pour disparaitre. Et sur la magie de son maître qui pouvait l'aider à faire cela. Le secret était d'identifier la direction dans laquelle courir et de ne pas en changer même quand ses yeux ne pourraient plus l'aider. Perdre sa vue de temps en temps était un sacrifice auquel on devenait habitué rapidement quand on choisissait de suivre le Rampeur En-Dessous. Il commença à faire les gestes nécessaires à l'incantation, en l'occurence un mouvement des bras vers son torse alors qu'il aspirait la lumière, tout en prononçant les mots.


¤ ¤

Une fois que les ténèbres eurent engouffré l'entrée de la grange, il se précipita dans la direction qu'il s'était choisie. En espérant ne pas s'être trompé. Il n'avait pas prévu de cesser de courir avant d'être suffisamment loin de la grange pour être certain que personne ne le suivait.

hrp.gif Xanthos lance Noir et court vers la sortie (i.e., déplacement de 6m pendant le premier tour suivi de course aussi longtemps qu'il peut maintenir son effort).



Sorts préparés:
Niveau 0: Noir, Réparation, Résistance, Soins superficiels
Niveau 1: Anathème, Faveur divine, Guérison de la foi, Protection contre le Bien
Niveau 2: Alignement indétectable, Vague de tristesse, Effroi

Utilisations d'Intimidation des morts-vivants: 1 / 2
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Jeudi 27 Décembre 2018 à 01h39 par Ashura
Quote Post
 
 

La sorcière s’avança à la suite du père de famille pour affronter les flammes qui dévoraient dangereusement la grange. Les traits métamorphosés, elle inspira une grande bouffée d’air avant de s’engouffrer vers la fournaise et ses dangers. Ses yeux parcoururent le bâtiment pour tenter de discerner, à travers langues brûlantes et l’épaisse fumée, un enfant ou un vil gnome.

Ses deux pupilles se fendirent en apercevant l’abjecte petite chose, qui dans sa vilenie, lui offrait l’occasion de bien se faire voir auprès des gueux.


- Là ! s’écria-t-elle en le pointant du doigt pour que les guetteurs prennent conscience.


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Lundi 07 Janvier 2019 à 18h19 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 9
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Au moment même où Zaxiah s'écria pour attirer les autres présents, la lumière des flammes, comme celle qui filtrait par les fenêtre s'affadit. Bientôt devant eux ne s'étendaient plus qu'une zone obscure. Interloqué par la magie, les péquenots reculèrent d'un pas, visiblement terrorisé, mais le charisme de la sorcière, toujours présent malgré son déguisement les empêcha de déguerpir à toute jambe.

Xanthos s'élança vers la sortie. La zone de noirceur se terminait juste avant ceux qui venaient d'entrer, il devait tout mettre sur l'effet de surprise. Il courut de toute la vitesse de ses petites jambes vers l'unique sortie qui lui paraissait accessible. Malheureusement pour lui, la suite ne lui sourit pas.

Zaxiah vit le gnome sortir de la zone obscure. Même si elle ne savait pas exactement d'où il allait s'en échapper, le couloir entre les stalles était trop étroit, il avait peu de possibilité. Au moment où le vicieux petit être sortie de l'obscurité, elle se lança sur lui. Elle ne voulait pas le plaquer, juste l'empêcher de partir. Elle lança son pied vers le gnome et...

Le pied d'une jeune femme trapue vint percuter les jambes du gnome. Lorsque la lumière frappa à nouveau ses yeux, il fut désorienté, et fut bien incapable d'éviter cet obstacle inattendu. Surpris, il tenta de se reprendre et d'effectuer une roulade mais ne put que s'écraser avec maladresse au sol.

Sans même qu'il eut le temps de se révéler, il reçu un violent coup entre les côtes qui, sans être létal, lui coupa le souffle. Relevant la tête, il vit le visage cramoisie du père de sa victime, prêt à l'étrangler :


- QU'AS TU FAIS A MON FILS !?

Lancers...


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 22 Janvier 2019 à 13h28 par Ashura
Quote Post
 
 

[Influence Captivante]

Les plaintes, les cris et les sanglots mêlés au crépitement des flammes, recréaient un monde surnaturel, que l’on pouvait assimiler à un univers infernal. Les cheveux de la sorcière s’étaient raidis comme des soies de sanglier. L’atmosphère était devenue très chaud, exhalait une puanteur de roussi. Toujours baignés de la lueur rougeâtre de l’incendie, des nuages de vapeur se détachaient du sol et des vêtements surchauffés, exactement comme du fer trempé dans l’eau. Il fallait agir rapidement.

Sa première impulsion fut de couper la route au gnome, une action inconsciente que son propre cerveau ne semblait pourtant pas avoir réclamé. Désormais, Zacsia se sentait brûler d’émotion, confondant sentiment spirituel et stimulation sensorielle. Elle hésitait à contempler ce père de famille appliquer sa vengeance sans autre forme de procès.

Ne voulant rien laisser comme preuve de son identité, elle plongea le nez dans son écharpe pour se protéger des fumées et mua le timbre dans sa voix sous une forme plus grave et menaçante. Réduisant ses interventions à des phrases courtes.


- Votre fils ! Dépêchez-vous ! Les flammes vont dévorer les lieux !

Elle se tourna vers les quelques badauds à ses côtés, le front plissé de sévérité :

- Et vous ! Saisissez-vous de ce criminel ! Portez secours à notre ami, avant de le livrer aux autorités.


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Lundi 28 Janvier 2019 à 20h25 par Ana N' Si
Quote Post
 
 

ouché sur le sol, coincé sous le poids du gros paysan, Xanthos essaya de contrôler sa rage. Il avait été trop pressé. Il n'avait pas vu qu'il y avait une autre personne qui risquait de le voir. Et il n'avait pas anticipé que cette cruche ait comme réflexe premier de lui faire un croche-patte. Elle venait d'ajouter son nom à la liste des victimes de la Grande Taupe. Si le gnome des forêts parvenait à se tirer de ce faux-pas.

Il n'était pas trop inquiet à ce sujet. Le paysan frappait comme une fillette et Xanthos n'avait pas encore épuisé son crédit auprès du Rampeur En-Dessous. Certes, le paysan, et ceux autour de lui, étaient sans doute trop racistes pour écouter ce qu'il avait à dire et le croire. Le fait qu'il ne pouvait dire que des mensonges pour se justifier ne limitant pas, en tout cas dans son esprit, l'infamie de la petitesse de leurs esprits, il essayait de trouver quelque chose à dire qui n'accropisse pas la quantité de coup de poings dirigés vers lui.

L'avantage d'avoir le souffle coupé était que cela lui donnait plus de temps où il pouvait légitimement rester silencieux. Le désavantage était qu'il avait du mal à réfléchir à ce qu'il allait bien pouvoir dire sans oxygène arrivant à sa cervelle.

La dinde décida soudainement de lui porter secours. Probablement involontairement, elle n'avait pas l'air bien maligne et Xanthos n'était pas certain qu'elle représentait un sacrifice digne de ce nom. Dans le même temps, elle conseilla aussi à d'autres de venir le retenir et cela était moins positif.

Quoiqu'il en soit, il ne pouvait pas rester silencieux trop longtemps et il devait donc essayer sa main, ou sa langue, à quelque sorte de défense de son caractère et de ses agissements.


-J'ai poursuivi le gamin. Cela semblait être le moment idéal pour une quinte de toux. Sauf que cela était douloureux à cause des contusions causées par le gros abruti. Il est par terre mais il est trop lourd pour que je le tire. Il s'essaya à un peu plus de toux en essayant de penser à quoi dire d'autre. N'ayant pas d'idée soudaine, il décida de s'arrêter là pour l'instant. Il essaya de masquer son sourire satisfait avec sa main et ses toussements.

¤ ¤



Sorts préparés:
Niveau 0: Noir, Réparation, Résistance, Soins superficiels
Niveau 1: Anathème, Faveur divine, Guérison de la foi, Protection contre le Bien
Niveau 2: Alignement indétectable, Vague de tristesse, Effroi

Utilisations d'Intimidation des morts-vivants: 1 / 2
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Lundi 04 Février 2019 à 15h06 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 9
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Même alors qu'il n'avait pas besoin de mentir, le charisme dévastateur de la sorcière (et ce, même si le gnome ne savait pas que c'était bien elle qu'il avait en face de lui), eut prééminence sur sa tentative. Mais au moins, il semblait qu'il n'allait pas mourir.

Le père s'éloigna et saisissait les premiers seaux arrivés pour les lancer sur le feu, avant de s'en renverser un sur lui et de traverser les flammes pour trouver son fils.

Un hurlement de détresse suivit de sanglots se fit entendre lorsqu'il découvrit le cadavre de son fils.

Pendant se temps, Xanthos avait été saisi. Utiliser ses pouvoirs maintenant eut été dangereux pour lui même. Et aussi stupides qu'ils puissent être à son avis, les trois paysans qui lui tombèrent dessus ne manquaient pas de force. Bientôt il était ficelé avec une lanière de cuir qui servait probablement à réparer des rênes.


Sous la houlette de Zaxiah la pompière, l'incendie fut bientôt maitrisé. Elle ne s'était pas salie les mains, mais tout le monde était désormais persuadé de sa capacité à diriger, on la congratula même. Enfin, une dizaine de minutes plus tard, quatre cavaliers en armure lourde, des Dragons, escortant une grande barrique sur roue. Sans tarder, les deux hydromanciens utilisèrent l'eau savonneuse présente dans le fût pour éteindre définitivement toute trace de feu, avant d'aller enquêter sur le reste, vérifier qu'il n'y a plus de possibilité de départ de feu sauvage.

Le chef des Dragons, un homme trapu dans la force de l'âge, après s'être enquit des propriétaires qui pleuraient leur fils, la détresse ayant pour l'instant remplacé la colère, alla trouver Xanthos. Il l'examina un instant avant de le mettre sous la garde stoïque de ses hommes. Puis il prit la parole :


- Je vois que vous n'aviez presque pas besoin de nous pour éteindre le feu. Je vous félicite. Quelqu'un était en charge ici ?


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Lundi 04 Février 2019 à 18h14 par Ashura
Quote Post
 
 

Du feu mythique aux flammes dévastatrices, badauds, valets de ferme et gardes pourpres avaient enfin étouffés la violence de l’incendie. Désormais, il ne restait plus que les décombres fumants d’une épaisse fumée noire et le deuil d’un père effondré au-dessus de son enfant. La sorcière se montra impassible devant les flatteries et les événements, son esprit était bien loin de ce genre de vanité, ses ambitions portaient bien au-delà du commun des mortels.

Au fond d’elle-même, Zacsia remercia le gnome de cette opportunité circonstancielle. La mort était un sort trop doux pour cet être abject qu’elle avait eu tort d’un jour porter en estime. Peu lui importait qu’il puisse pourrir dans une geôle à prier son dieu débile de la myopie et des souterrains. Quels scrupules avaient-ils eu à ternir le manoir Grimaldius ?


Zacsia se rapprocha du père endeuillé et plaça une main réconfortante sur son épaule :

- Quel drame, la volonté des Dieux peut parfois sembler si redoutable. Je suis sincèrement navré… Je vous présente toutes mes condoléances…

La sorcière de Suzail, d’une générosité réfléchie, offrit une dizaine de dragon d’or au père endeuillé. Le forçant à accepter malgré le chagrin, persistant dans la pratique de la vertu malgré les obstacles qui s’y opposaient, se donnant la force de présenter un modèle de foi et de charité. Sentiment tendre et désintéressé qui lui inspira le zèle ardent dont se teinta le timbre de sa voix réconfortante. Un charme triste et doux entretenant le regret et l’empathie de ses concitoyens.

- Veuillez accepter ce don pour couvrir les frais des obsèques. Cela ne compensera pas la perte de votre enfant mais veillez à offrir une sépulture digne de son courage. Qu’un prêtre dicte les prières de la recommandation de l’âme. Quand cela sera fait, j’irais me recueillir afin de prier pour son salut.

Des frais qui seraient sans conteste remboursés par l’accroissement d’une réputation déjà grandissante. Bien que certains ne semblaient pas vouloir le comprendre, au point démettre des suppositions sur le manque de discernement de la sorcière, la manipulation était une affaire de détail que la violence et la crainte n’étaient pas seuls capables de pouvoir apporter.

Interrompant cette effusion de sentimentalisme, l’orpheline maudite de Suzail décida de répondre aux interrogations des forces de l’ordre. Elle profita de son charisme surnaturelle pour attirer l’officier loin des oreilles inattentives et surtout de l’attention du gnome malsain. Ce dernier étant bien mal aisé de pouvoir se mouvoir comme il le souhaitait.

Ces petites mains aux doigts nerveux décrivirent un geste gracieux pour défaire le sortilège qui altérait son apparence naturelle. Désormais, elle était de nouveau une jeune fille sombre et irritable dans sa beauté bourgeonnante, une expression de mépris teinté de confiance permanente :


- J’ai assisté à toute la scène bien que rien ne détermine la nature de cet incendie. Je me nomme Zacsia Grimaldius, héritière et citoyenne de Suzail.

Elle hocha du chef en saluant de manière formelle.

- Je viens d’épargner un lynchage, sans doute justifié. Alors que les flammes consumaient la grange pour des raisons naturelles, j’entends par là que je n’ai décelé aucun signe de magie, le jeune homme s’est précipité dans le bâtiment pour tenter de faire sortir les animaux qui s’y trouvaient enfermés.

Elle passa la langue sur le rouge humide de ses lèvres et tourna les yeux pour observer les décombres, poussant un soupir et se laissant le temps de retracer les événements qui venaient de se dérouler.

- C’est à cet instant, que ce petit terroriste, pour des raisons inexplicables, c’est jeté dans les flammes. Nous avons entendus un cri d’effroi. Un cri que n’était pas celui d’un enfant prisonnier d’un bûcher.

Elle ferma les yeux, soupira une nouvelle fois et reprit d’une voix teinté de chagrin.

- La convenance m’empêche d’examiner convenablement le corps, mais tout suggère à croire qu’il ait profité de la circonstance pour faucher son âme. Bien que les raisons m’échappent, les faits restent emprunts de cette vérité.

Zacsia rouvrit ses paupières pour foudroyer le représentant des dragons pourpres de ses pupilles écarlates. Des yeux vifs, impatients et impérieux :

- Et désormais, avant que ces humbles citoyens n’exercent eux-mêmes leurs vengeances, j’invoque les lois du trône du dragon et réclame que cet individu soit jugé en conséquence de ces crimes. A savoir l’infanticide prémédité, et jusqu’à preuve du contraire, l’incendie volontaire qui vient de se produire.

Prompte à user de l'arsenal juridique dont elle connaissait chaque paragraphe, pourvu que cela arrange sa situation, la sorcière se montra sereine et confiante sur le dénouement de cette affaire.

hrp.gif -10PO


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Samedi 02 Mars 2019 à 14h08 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 9
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Zacsia avait encore dans l'esprit le regard étonné des deux paysans. Dix pièces d'or, même pour des taverniers, c'était une somme gigantesque. Ils n'avaient sût la remercier de mots.

Les chevaux n'en avait pas réchappé. Deux d'entre eux, pattes cassées avaient été abattus. Et on tentait de sauver le dernier, asphyxier, mais les regards en disait longs sur ses chances de survie. Le charisme ordonnateur de Zacsia avait permit de sauver biens et personnes. Le groupe de paysan avait réussi à s'organiser et les flammes n'avaient jamais touché la distillerie, explosion évitée.

Revenue au moment présent, la sorcière vit l'officier s'incliner légèrement. Grimaldius devait lui évoquer une certaine noblesse. Cependant, soit il ne bénéficiait pas d'un grade suffisamment élevé pour avoir tout entendu de l'affaire dans le manoir en détail ou l'enquête sur celle ci était elle gardée entre les mains d'un cercle réduit.


- Pas d'inquiétude, madame, c'est ce qui va se produire. Quoique si celui ci est convaincu d'infanticide, il passera au billot, sans grand doute. Après que les mages lui ait tiré des aveux.

L'officier annonçait cela sans le moindre scrupule. Il ne semblait pas manquer d'une certaine conviction quant à la culpabilité du gnome.

- Votre courage, votre discrétion et votre générosité sera rapportée à mes supérieurs, madame. En tant que soldat, je vous confie ma satisfaction de voir la noblesse aller au feu, même quand ce n'est pas la noblesse d'épée.
Je vais m'occuper du reste, si vous le permettez. Lieutenant Antoine Mervin, pour vous servir.

Il s'inclina et, laissant les hydromanciens gérer la suite accompagné d'un Dragon, avant de repartir vers la ville, le gnome en garde.


Xanthos, si tu reviens par là tu n'as pas grande chance de pouvoir t'échapper sans y passer. Sinon, c'est directement au trou.

Zax, conclu si tu veux, ensuite on passe à la suite.



 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Jeudi 07 Mars 2019 à 18h15 par Ashura
Quote Post
 
 

Les passants affluaient pour contempler l’œuvre des hydromanciens qui parvenaient aisément à réduire la progression des flammes. La la vision de ses émotions intimes toujours masquée derrière sa noble attitude, la sorcière rendit une courte révérence au soldat et répondit d’une voix douce :

- Qu’il en soit ainsi, mais prenez garde, ce félon maîtrise sans doute quelques arcanes magiques.

Jetant un dernier regard vers le vil gnome, les lèvres de la sorcière se courbèrent en une moue dédaigneuse. Intérieurement, pourtant légèrement euphorique, elle sentit une vague d’appréhension déferler sur elle. L’interrogatoire que Chianthos allait subir était susceptible de révéler des informations concernant la sorcière. Mais malgré les risques, elle se persuada d’être parvenue à tirer profit de la situation, convaincue que ce crime était assez anodin et le gnome assez méprisable pour subir une justice expéditive afin de disparaître avec toutes traces de ses liens avec elle. Si la qualité des fonctionnaires chargés de l’affaire était proportionnelle à l’importance du crime, les magiciens devraient être des enquêteurs de seconde zone.

Songeant un court laps de temps à ce qu’elle annoncerait aux deux autres monstres, elle signala son départ d’un geste vague et gracieux puis alla rejoindre le calme d’un quartier moins fréquenté.


 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (2) 1 [2]  Reply to this topicStart new topicStart Poll