Quel est votre nom, voyageur ?
Heureuse rencontre, Voyageur !
   

Pages : (3) 1 2 [3]  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Némérith Ur’Gorr dit « Millesprit », Demi-orque / Roublard
Écrit le : Vendredi 15 Mars 2019 à 12h57 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 9
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

i tu veux une ascendance magique, il y a plus de chance qu'un orque se soit accouplé avec une dragonne (transformée) ou une demi-dragonne qu'avec un elfe (quoique j'ai un exemple officiel en stock). Le demi-elfe peut passer, à condition qu'il soit plus humain qu'elfe.

Et de toute façon, les dragons, c'est mieux (et les elfes c'est le mal).



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Vendredi 15 Mars 2019 à 17h59 par Adlareth
Quote Post
 
Maître
Chambre 2
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

a bonne rencontre Némérith et bien venu dans la taverne des royaumes oubliés.

Confondre un demi-elfe avec un demi-orque... c'est plus des lunettes qu'il lui faut, mais un chien. biggrin.gif

Par contre, je suis intéressé de cette relation elfe/orque officielle.




Sinon, pour ton multiclassage je pense que le plus simple serait de commencer par ta classe de mage pour acquérir ensuite celle de roublard. La magie, celle de magicien en tout cas, impose de longues et fastidieuses études. Une chose difficile à faire jouer en RP, sauf à mettre ton PJ en pause pendant un temps suffisamment long.

La solution la plus simple reste donc de commencer par mage, et d'apprendre sur le tas la profession de roublard ensuite. Ou au moins grandir avec un lien étroit avec la magie, sans peut-être aller jusqu'à l'obtention de son premier sortilège, mais qu'il ait eu une éducation suffisante lui permettant de faire le reste du chemin seul.



 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Vendredi 15 Mars 2019 à 18h01 par Ahuizotl
Quote Post
 
Guerrier jaguar
Chambre 11
2 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

QUOTE
Ahuizotl j’ai fait les modifications    dead.gif


Parfait, merci! Je te laisse construire ta biographie en suivant les conseils de nos experts. Quand ce sera prêt, tu pourras venir tester ton personnage en rp et finaliser ta fiche (si tu as besoin d'aide pour les dons et compétences, n'hésite pas à demander : on est là pour ça!).



 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Samedi 16 Mars 2019 à 21h09 par Thojan
Quote Post
 
 

@ Aalric

Amaundra Faeroethyr fut une rôdeuse de la Haute-Forêt qui, après avoir été blessée par une bande d'orques, fut soignée par un orque solitaire et exclu de sa tribu. Ils vécurent heureux (mais sans oser montrer leur amour) et eurent beaucoup d'enfants demi-orques (ce qui eut raison de son fragile corps d'elfe de la lune). Dur de pousser un bébé de 5 kg quand on en pèse 50.

Suivant les régions, les orques sont détestés voire même chassés à vue. Quand on voit la xénophobie elfe/humain, il faut pas rêver sur l'acceptation d'un orque par un village d'elfe des bois. Mais Ed Greenwood cite des cas d'orques ayant quitté leur tribu, et désireux d'appartenir à un groupe, s'intègrent plus ou moins dans des petits villages avec d'autres races. Il arrive même qu'un orque solitaire finisse par aider des femmes esseulées (à cause d'un veuvage par exemple) et qu'une relation se développe.

Les unions volontaires avec un pur orque sont rares, mais elles existent, et les Royaumes sont vastes. S'ils risquent d'être jugés négativement, les intéressés se cacheront. Rappelons aussi qu'il existe deux grandes races d'orques à la surface de Faerûn. Les orques des montagnes sont ceux qu'ont connait le mieux, et qui écument le nord de Faerûn. Les orques gris, en revanche, sont plus sophistiqués (sans rien exagérer) et moins porcins. On les retrouve plutôt du côté nord-est, de la Mer de Lune au Thesk en passant par la Damarie, Vaasie, Vaste, etc. Les orques gris sont aussi beaucoup plus dévots que ceux des montagnes.

Enfin, un petit bout d'histoire nous rappelle que lors de la croisade contre la Horde Tuigane, une armée d'orques sponsorisée par les zhent s'est installée en Thesk. La ville de Phsant coexiste pacifiquement avec eux et la population de demi-orque est en expansion. La cité de Palischuk, en Vaasie, est aussi aux mains d'une population très importante de demi-orques qui commerce avec les autres cités. Arrayan Faylin est ainsi une demi-orque magicienne locale.

@ Némérith

Si tu restes sur un concept de mage, tu seras toujours un peu sous-optimal en termes de règles à cause de ton malus en intelligence. Plutôt de jouer ça comme "mon perso est débile à cause de son sang orque", tu pourrais RP ça vis-à-vis de son inexpérience par manque d'études complètes en magie, ses gros doigts ou ses canines qui rendent les composantes gestuelles/verbales difficiles, etc. Tu fais ce qu'il te plaît.

Edit: Quelques infos supplémentaires. Edit 2: Changement de proposition.



Ce message a été modifié par Thojan le Dimanche 17 Mars 2019 à 22h49



Oraisons: Création d'eau, Détection de la magie, Détection du poison
Niveau 1: Endurance aux énergies destructives, Injonction + Protection contre le mal
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 19 Mars 2019 à 08h00 par Némérith
Quote Post
 
Habitant des Royaumes
Chambre 49
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

erci pour les récits Thojan. Je suis assez novice dans les RO mais j’ai l’impression qu’on traite le demi-orque comme un orque finalement..... là où le Demi-elfe semble être ni l’un ni l’autre ?

Un peu pris la semaine dernière pour faire le BG je m’essaie cette semaine et vous propose quelques choses au plus vite linktongue.gif


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 19 Mars 2019 à 22h15 par Thojan
Quote Post
 
 

l y a encore de la marge entre un demi-orque et un vrai orque. Disons que dans les contrées où les orques sont les ennemis de tous les instants, un demi-orque n'aura pas une place à table. Quoique Lunargent, étant pourtant dans le nord, est un modèle de tolérance. Puis il y a des endroits où on juge (lentement) selon les actes plutôt que la race. Dans d'autres cas, ils sont peut-être méprisés comme citoyens, mais reconnus pour leur valeur martiale. Souvent les demi-orques s'entourent d'animaux domestiques qui, eux, ne les jugent pas spécialement. En général, les Faerûniens estiment que leur ascendance orque leur confère un penchant naturel pour la violence et la cruauté.

A toi de décider si dans le cas de ton perso, c'est justifié ou pas.



Oraisons: Création d'eau, Détection de la magie, Détection du poison
Niveau 1: Endurance aux énergies destructives, Injonction + Protection contre le mal
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 20 Mars 2019 à 06h50 par Hermine
Quote Post
 
 

arde quand-même à l'esprit que ce qu'on te dit là sont des simplifications, des généralisations, des stéréotypes. Tout est possible dans les royaumes.
Les orques n'affrontent pas les humains partout, tout le temps. Dans les régions où les deux races vivent côte à côte, il peut y avoir de nombreuses relations qui ne tournent pas automatiquement au jet d'initiative. De plus, tout le monde ne croit pas automatiquement les stéréotypes. Dans ces situations, les demi-orques, sans êtres forcément courants, peuvent toutefois ne pas faire hausser le sourcil.

Prends les demi-orques et les demi-elfes. Ils sont avant tout des métis, et sont en conséquence avant tout définis par leur éducation : le demi-orque ne sera pas automatiquement brutal, le demi-elfe ne vivra pas forcément une vie semée de pétales de roses. Loin de là. Ces deux «races» (au sens D&D du terme) ont bien plus en commun qu'on ne le croit : elles ont toutes les deux le potentiel de produire des exclus, des rebelles, des parangons de vertu ou de cruauté, ou n'importe quelle nuance de la psyché. Et, accessoirement, un demi-elfe et un demi-orque qui se cotoient régulièrement, en particulier des aventuriers, peuvent se trouver énormément de points communs, et d'affinités.

Concernant l'interfécondité des races, elle n'est pas vraiment spécifiée : dans la pluart des cas, l'enfant est de la race d'un des deux parents. Hormis dans le cas d'un enfant demi-elfe, demi-orque ou demi-wtf (cf Savage Species, si mes souvenirs sont bons). Dans le cas particulier de l'enfant d'un demi-elfe et d'un demi-orque, il sera donc de l'une de ces deux races, au choix du joueur.

Rappelons aussi que tout personnage peut avoir des caractéristiques d'autres races, tant que cela ne lui apporte aucun avantage mécanique. Si j'ai envie que ma magicienne humaine ait de longs cheveux lisses d'argent, ou des oreilles légèrement pointues, en héritage de son arrière-arrière-arrière-...arrière-grand-mère elfe, je peux. Si je veux qu'elle ait des canines inférieures légèrement prognathes, ou des oreilles légèrement pointues, en héritage de son arrière-arrière-arrière-...arrière-grand-mêre orque, je peux aussi.
Elle peut aussi avoir l'une ou l'autre de ces caractéristiques suite à une malédiction, ou à l'absorption d'une potion magique périmée, sans que son ascendance n'ait rien à voir là-dedans.

Les Royaumes sont un monde médiéval fantastique, où la magie imprègne le monde et où la génétique ne suit pas les règles auxquels nous sommes habitués. Et, avant tout, c'est un jeu.
Donc, tant que tu restes à peu près dans les clous fixés par ton MJ, tu fais ce que tu veux.


bl_paw.gif



Fiches d'Hermine et de Biscotte
RP passés: 0 1 2 | 3 | 4 | 5 6 7 8 9 .............. RP actuel: Le Sourire du Kraken
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (3) 1 2 [3]  Reply to this topicStart new topicStart Poll