Quel est votre nom, voyageur ?
Flammerige (VII) 1373, 2ᵉ chevauchée
   

Pages : (9) « Première ... 7 8 [9]  Closed TopicStart new topicStart Poll

> Chapitre IV : Faits comme des rats, Sahadeva, Vieltal, Hermine
écrit le : Jeudi 17 Octobre 2019 à 12h53 par Atlas
Quote Post
 
Maître des Exilés
Chambre 13
1 gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

user posted image

Le Sourire du Kraken, Chapitre IV : Faits comme des rats
14ème jour de Chess, 1373


Grazen fut marri de répondre à Hermine par la négative. Non, les égouts n’étaient pas navigables. Les déchets flottant, des fluides trop épais et d’autres dangers s’y cachaient, beaucoup plus dangereux que de parcourir les allées glissantes. Les aventuriers n’eurent pas besoin de beaucoup d’imagination pour visualiser les créatures amphibies qui pouvaient s’y cacher, l’environnement était assez oppressant...

L’équipage d’Opale avait construit un brancard de fortune pour y poser la dépouille d’Edward, ils l’utiliseraient pour le porter jusqu’à la mer, c’était le seul endroit qui convenait pour offrir au jeune marin de rejoindre Valkur –ou Séluné, il leur faudrait encore un peu de temps pour en être sûr- loin de ce miasme immonde.

L’entreprise de Sahadeva et du barde fut relativement simple, la parfaite connaissance des souterrains de leur guide les y aidant grandement par l’emprunt de voies plus étroites, dont certaines n’apparaissaient même pas sur leur carte et leur assurait de ne croiser aucune des factions qu’ils craignaient à juste titre. Ils évitèrent ainsi leur lieu de rencontre avec la nuée de rats, évitant au Hin de voir ses ‘amis’ défaits et de réveiller les blessures en soulignant leur responsable involontaire. A aucun moment, ils n’eurent la moindre raison de craindre de suivre leur guide. La dangerosité des lieux leur était de moins en moins évidente, certains purent même se surprendre de trouver la construction des tunnels astucieuse, d’y reconnaitre un certain talent et esprit pratique sur un ouvrage qui couvrait une superficie gigantesque, même sans parler des étages inférieurs. Ils marquaient des poses, pour s’assurer que le groupe suive ou éviter le passage d’autre chose, comme ils l’auraient fait en visitant un palais ou une cité. L’égoutier était fier de son travail, sa vision des lieux était complètement différente et contagieuse.

Quand ils furent revenus à leur point d’entrée dans les égouts, il y eut un flottement, comme si la séparation inévitable pour la réussite de leur plan leur coutait plus que ce qu’ils avaient imaginé. L’état de Vieltal était inquiétant, certes, mais ils avaient surtout appris à pouvoir compter les uns sur les autres. Dans cette cité aux milles dangers, ils se quittaient peut-être pour toujours …


VIELTAL & SAHADEVA

Devant le Danseur de Jade, Aimeric les rejoint. Il avait compris que ce serait le point de chute idéal pour les retrouver au besoin et avait complété parfaitement les demandes d’Hermine en la matière. Les aventuriers empestaient tant qu’ils s’en dégoutaient eux-mêmes.

¤ Mes respects Sahadeva. Vous m’excuserez, mais notre établissement ne pourrait accueillir les hôtes que vous êtes dans ces conditions. ¤

Sahadeva reconnut immédiatement Selcharoon Nrim, à la … voix ? qui raisonnait directement dans son esprit. Bienveillant et accueillant, le guerrier pouvait facilement imaginer que le Chuchoteur, Cathalishaera ou qui que ce soit des précieux alliés qu’ils avaient trouvé sur place avaient pu l’informer des tenants et aboutissants de leur quête. Sans qu’ils se rendirent compte d’être la cible d’un sortilège, leurs tenues ne portaient plus aucune trace de l’attaque des rats, leur peau et cheveux étaient aussi frais que s’ils sortaient d’un bain parfumé. En un instant, leur fatigue s’envola leur offrant la conscience des bienfaits d’être propres.

Rapidement, le Maquar reprit le chemin du temple de Séluné et de l’aide dont ils avaient plus que jamais besoin tandis que les bardes se lançaient dans leur liste de courses.



SAHADEVA
A la Maison de la Lune

L’accueil qu’il reçut à la Maison de la Lune était très différent de celui reçu à leur première arrivée. Le Chevalier l’accueillit comme un vieil ami, l’invitant à le rejoindre tandis qu’il discutait avec quelqu’un qu’il avait déjà aperçu avant de partir vers le Fort de la Dague : le scribe de l’Ordre de la Conscience Solaire.

Sahadeva comprit vite, il savait que Séluné était une des divinités adorées par l’Ordre Solaire, que les deux hommes se connaissaient et qu’ils avaient pris soin de s’informer l’un l’autre des connaissances qu’ils avaient pu obtenir.


- Il est navrant que vous n’ayez pas pris le temps de nous informer de tout ça à votre retour ! Nous aurions trouvé un moyen de vous aider à apporter la Lumière d’Amaunathor dans les entrailles de la Cité, mais je vous félicite pour vos découvertes, même sans celle-ci. Nous aimerions vous aider, nous aussi, dans l’entreprise d’amener à la déesse ses enfants perdus.

Le réseau du temple et du monastère conjoint offrait des perspectives inédites, il eut été inconcevable qu’ils ne puissent trouver une réponse à leur requête. Le Chevalier poursuivit à la suite du scribe.

- Aucun capitaine ne fera l’impasse sur les festivités mais dès celles-ci terminées, nous en connaissons fort bien un qui serait ravi d’accueillir un équipage compétent et qui ne se souciera pas du tout de leur apparence. Avoir lui-même une apparence simiesque pousse à laisser les préjugés physiques sur le côté. Il se nomme Bansh Cuivrefeuille, vous ne pourrez pas vous tromper.

Un rendez-vous fut fixé, le lendemain du jour des festivités, dans le hameau - T’Quession- qui servait d’intermédiaire commercial pour la vente de perles récoltées par les Sirènes dans lequel ils pourraient se cacher en attendant la chaloupe de pèche qui les mènerait au navire en lui-même. Ils devraient se présenter avant, sans que les créatures garous ne soient visibles pour qu’ils ne craignent pas être confrontés à une attaque des Rats d’Eauprofonde, mais c’était jouable, un d’eux –et tous dans le hameau le savaient- était frappé du même mal et se trouvait enchainé à chaque pleine lune pour laisser passer l’appel de la Bête.

HERMINE

La suite du parcours fut sans encombre pour la guerrière et sa suite bestiale. Un tel nombre constituait certainement une protection contre les plus téméraires s’ils prenaient soin d’éviter les points critiques de chacun des groupuscules. Les accès vers Port-au-Crâne devaient être éviter à tout prix si bien qu’ils ne prirent pas exactement le même chemin.
Ils arrivèrent cependant à la grille par laquelle Opale et les siens avaient pénétré dans les égouts et chacun apprécia le sentiment de se nettoyer des égouts malgré le froid mordant.

Grazen les laissa-là, leur souhaitant bonne chance pour leur entreprise à venir et Hermine s’en vient à penser qu’elle avait peut-être rêvé trouver dans le regard du Hin la moindre malice ou trace d’un danger latent.

L’équipage semblait ne pas souffrir de cette eau qui se révéla moins froide que l’eau de mer grâce aux matières en décomposition. Ils nageaient avec toute la facilité de l’animal dont ils avaient reçu les traits.

Quand ils eurent atteint la plage, sans éveiller la moindre réaction d’un garde marin ou de la surface et qu’Hermine ne reçut aucune réponse à son appel, ils entonnèrent un chant aussi profond que triste, pendant que deux d’entre eux menait le brancard dans l’eau plus profonde, jusqu’à ce qu’Hermine les perde de vue.

Ils installèrent alors le campement qui leur permettrait de passer cette première nuit hors des égouts -depuis combien de temps déjà ?- et la guerrière put se réchauffer au petit feu qu’ils allumèrent très vite.


user posted image

TOUS

Une bonne heure plus tard, les aventuriers se retrouvèrent. La mule qui leur avait déjà tant servi tirait la charrette du matériel rassemblé.
L’aube succéda à la nuit, la curieuse troupe avait déjà repris la route vers le hameau.


15ème jour de Chess, 1373

La rencontre des marchands humains de T’Quession passa très vite de la suspicion à une volonté franche de soutient des pauvres hères. En dehors des échanges commerciaux, les visiteurs du hameau étaient extrêmement rares, plus personne ne vint interrompre leur quiétude après la visite de courtoisie du Moine qui avait proposé ce lieu de retraite dans l’attente de remonter la Dessarin à bord du Feuille-et-Cuivre.

user posted image

Ici se termine la campagne du Sourire du Kraken.
Les aventuriers peuvent à loisir occuper les quinze jours qui les séparent des festivités de fin de Ches ou quitter les lieux plus tôt s’ils le souhaitent.



" Par delà les brumes "
 
 
   Top
PMEmail Poster
  écrit le : Vendredi 18 Octobre 2019 à 14h00 par Hermine
Quote Post
 
 

andis que navire Feuille De Cuivre s'éloigne vers l'horizon ...
... Le soleil se couche doucement, et la lune monte lentement au firmament ...

... ... Fondu au noir ...

... Mais parce que ce serait trop dommage de se quitter comme ça, ...
Lançons une dernière fois la musique, et allons-y pour un bon vieux ...


QUOTE
Le Sourire du Kraken vous a été concocté et amoureusement présenté par le grand, que dis-je ? Le géant Atlas.
Avec, par ordre d'apparition :
..........
Azur’Ael OmbreluneTeu’tel’atria
Meritid ArchneieGrand Trident
¯\_(ツ)_/¯Le Chevalier-Chuchoteur
CélestiaCélestia
MarionMarion
Cameron Johnson-BrownLa vieille veuve
Selcharoon NrimL'homme invisible, nettoyage à sec 24/24
Khalou MazestarLe moulin à rumeurs
Stran DucribHabitant d'Eauprofonde n°3638
Menzac GrezGarde d'Eauprofonde n°27
SahadevaSahadeva, fils de Bûna
NakulaNakula, cimeterre de Sahadeva
StevianLe tenancier de la «Sirène Bleue»
VieltalVieltal 'Vuurdan
Gren KalenLe patron du «Voyageur Fatigué»
Charles-Henri-Gilles Poitou de la Salle, de la Comédie FrançaiseAssassin silencieux
Scribus ScribouillardScribe de la Conscience Solaire
Hanor KichavoHaut prêtre de la Conscience Solaire
Braz’ah As’HyarsL'homme-lézard le plus classe du monde
Shurkul, Supgugh, Urbul, Zornaraugh, Podagog et HagobOrcs d'Ilneval
Eth'tonok, baron infernal du Sixième (en congé sabbatique dans le plan matériel)Le patron du relais
Ingrid TablïevskiSa femme en tablier
NaïrodTùrambar
EnwelAimeric Huecòr
BistanBistan
EdwardLe rat-garou peu discret (RIP)
OpaleCapitaine férale
GerominotGarde du Gué n°3
Jacquot Le FrenierPalefrenier
FlorianL'indispensable guide
Dorkim LaughingashMarchand d'esclaves retors
WondeEsclave n°1
R'braEsclave n°2
TholvarMaître de la Forge Cromach
MurielHermine
AliceMère de Dayn
GustafMaître des docks
BiscotteMustélidé de combat
Luna, Bella, Oliver, Leo, Lola, Lily, Charlie, Cléo, Milo, Max, Jax, Loki, Simba, Nala et KaliLes greffiers
ThrozokGuerrier Griffes Blanches
QroaclCadavre n°1
Crixo'aCadavre n°2
Chax'lCadavre n°3
La Conque d'OpaleLe navire échoué
O̝̪̹̲͝ọ͑ͫ̒͊̋ç͙̙̺͎͙̲̑h̩̳̰͗͠i̦͔̭̣͍ͭͦ̚e̺̣̳̖̳̾ ̈̆ͣ̔̚͜P̟͖͎̄̾o̱͈̳̺̻̥̮ͪͩ̒̊ͬ͢o̷̬̖̍̄ͫ̄c̼̘̲̿ͬ͛̽́͗̊h̸̺̗͐ͤ̊͐̽̓̾i̛̲ë̗̣͕Terreur aboleth
Madame PointueLa Dague du destin
ChirnikkiChamane Griffes Blanches
Mickael J. Dundee (voix)Crocodile nounou
La marmailleEnfants-lézards crômeugnons
UmberlieDans son propre rôle
TorlethPatron des «Trésors de Torleth»
WolfieCompagnon animal un peu trop gourmand
ÉrikEnnemi récurrent
Plumes BleuesJuré homme-lézard n°1
Souffle NoirJuré homme-lézard n°2
Pwyll CripuissantDuc du Gué de la Dague
Une belle inconnue trempéeSirèlfne des Mers
Jannaxil SerpentilGérant des «Livres et Ouvrages Serpentil»
Monsieur QuenotteIndic' rat d'égout
Mimi, Minnie, Choco, Noisette, Mickey, Yuki, Fromage, Grisouille, Remi, Speedy, Caline, Canelle, ... et les 288 autresLa nuée de rats
Grazen MeciselJoueur de flûte de Hamelin
Damon Albarn (voix)Bansh Cuivrefeuille


Hermine est habillée par Yeth Saint Gob'Lent
Sahadeva est habillé par Francisco Labanane
Vieltal est habillé par Guccxxiphu

Aucun animal ou presque n'a été blessé pendant le tournage de cette chronique.
Toute ressemblance avec des faits réels ne serait que pure coincidence -quoique.

Dépôt légal n°713705, OIMJA (Organisation Internationale des MJ Associés), 42 rue de la Vierge, Eauprofonde, Féerune

Merci, merci, merci ! wavey.gif




Fiches d'Hermine et de Biscotte
Chronologie RP: 0 1 2 | 3 | 4 | 5 6 7 8 | 9 | 10 11 12 | 13 14 15 | 16
 
 
   Top
PM
écrit le : Dimanche 20 Octobre 2019 à 21h39 par Ahuizotl
Quote Post
 
 

Sahadeva observa, fier et songeur, les rats rejoindre Bansh Cuivrefeuille à bord de son navire. Il avait le sentiment du devoir accompli : avec l'aide de ses compagnons, il avait partiellement déjoué les projets de maléfiques aboleths, apaisé pour un temps les tensions entre hommes-lézards et humains du Fort, secouru et redonné espoir à un équipage contaminé par une horrible affliction. Autant de hauts faits qui étaient en plein accord avec les préceptes de l'Adama.

Le Maquar songea aux paroles du prêtre de Séluné qui avait suggéré qu'en servant sa déesse, il servait Lucha et l'Adama. C'était là une profonde vérité. Mais restait à savoir s'il servait la divinité ou si c'était elle qui s'était servie de lui, comme d'un pion qu'elle avait déplacé à sa guise, depuis Chavyondath jusqu'à Eauprofonde pour contrer les plans de ces abominations et venir en aide à de malheureux rats-garous. Après tout les hommes n'étaient que de simples pions et, les dieux, des rouages permettant à l'Adama de régler le fonctionnement de l'univers. Quel avait été l'impact de ses choix, qu'est-ce qui était écrit à l'avance? Autant de questions qui lui traversèrent l'esprit alors que ses protégés s'embarquaient. Il n'était théologien mais le fait de savoir qu'il servait une cause plus grande donnait du sens à ses actes et sa vie.

Il repensa aux enseignements de Yudhisthira : "celui qui croit ce qu'on lui dit sans se poser de questions vivra heureux mais agira, au mieux, comme un imbécile ; au pire, comme un fanatique". Ces paroles avaient impressionné le jeune adolescent qu'il était mais les récents événements lui avaient permis de mieux comprendre cet enseignement quelque peu subversif.

Le souvenir de son vieux maître l'amena à réfléchir à la suite des événements. Rentrerait-il en Estagund? Sahadeva se sentait désormais plus sûr de lui. Son long périple l'avait fait mûrir et son aventure à Eauprofonde lui avait donné plus d'assurance et de confiance en lui. Il n'était plus le jeune Maquar qui avait fui son pays et il se sentait prêt à répondre de ses actes et à défendre sa cause. Il était sûr de pouvoir se faire entendre, de réparer ses erreurs et d'être capable de se rendre utile.

Mais était-ce le moment? Son regard se posa sur Hermine, puis sur Vieltal. Le guerrier d'Estagund avait trouvé là des compagnons fidèles, capables des plus grandes prouesses... des individus comme il en existait peu. A leurs côtés, il pouvait réaliser de grandes choses au service de l'Adama, de plus grandes choses sans doute que s'il regagnait, seul, sa terre natale.

Le Maquar se promit de réfléchir à la question. Pour l'heure, il regagnerait le Danseur de jade. Il y passerait certainement quelques jours, le temps de s'équiper plus complètement et de reprendre des forces : dormir et traiter sérieusement les blessures subies au cours des dernières semaines ne serait certainement pas inutile. Poursuivre son entraînement avec Hermine non plus, d'ailleurs...

Cette pause bienvenue lui permettrait aussi de finaliser le courrier qu'il destinait aux autorités aquafondiennes. Le Seigneurs Masqués pourraient être intéressés par les rapports entre aboleths, culte d'Umberlie et égoutiers. C'était là un problème à leur mesure... et cela permettrait de mettre un terme, au moins provisoire, à toute cette histoire.

Une fois ces quelques jours écoulés, il déciderait de la suite... qui restait à écrire...


hrp.gif THE END hrp.gif



Fiche de Sahadeva

« Lutte contre ce qui est contraire à l’Adama »

PNJ : Ahuizotl,Galahad de Montléri
Autres PJ : Metzli Arnesen, Circé, Reïlo

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (9) « Première ... 7 8 [9]  Closed TopicStart new topicStart Poll