Quel est votre nom, voyageur ?
Heureuse rencontre, Voyageur !
   

Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Cartes, notes, etc...
Écrit le : Jeudi 15 Juin 2017 à 15h29 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Le Cormyr


Lois et châtiments :

Le Cormyr a une particularité très importante pour les voleurs et autres assassins : ses lois sont très bien fixées, et c'est le seul état des Royaumes à compter une cour de justice.

Bien que tous ne connaissent pas leur droit, on trouve toujours un notaire louche pour en savoir plus.

Cliquez ici pour dérouler le parchemin...


Cliquez ici pour dérouler le parchemin...



Suzail

Suzail est la capitale du Cormyr et le lieu de la plupart des pérégrinations des personnages. Bien que la loi et l'ordre y règnent, rien n'empêche le crime de prospérer sous la surface.

La carte suivante indique les zones dominées par les différents gangs et organisation en plus des lieux intéressants.

user posted image


Cliquez ici pour dérouler le parchemin...


Cliquez ici pour dérouler le parchemin...


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 05 Décembre 2017 à 01h33 par Phineas
Quote Post
 
Oeil de l'Ombre
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Noblesse



L'Etiquette et le rang

Le lore canon ne fait pas tellement cas de titres de noblesse au Cormyr, mais peu m'importe.

Le Cormyr est dirigé depuis sa naissance (ou presque) par les Orbaskyr et toute une clique de noble. Au fur et à mesure des traditions, des titres et des us se sont développés et une étiquette allant de mise. Une partie est inscrite dans la loi : le fait que le commun doive se montrer respectueux envers la noblesse. Les rapports entre les nobles sont moins connus.

La particule "de" dans les noms de la noblesse est une habitude qu'on abandonné les grandes familles marquant leur attachement à la terre. Récemment, nombre de nobles dit "de terre" (n'ayant pas de propriété à Suzail mais ailleurs dans le royaume) ont repris leur particule pour marquer cet attachement.

Il n'existe pas de hiérarchie légale de la noblesse, bien qu'une échelle existe dans les faits. Il y a cependant des suzerains et des vassaux. Les derniers doivent le respects aux premiers comme les roturiers aux aristocrates et ceci est marqué par une déférence plus ou moins subtile dans le ton. Pour le reste, c'est le Jeu et la position actuelle de chacun qui décide de qui doit respect à qui. La marque de respect la plus commune est d'utiliser le prédicat lié au titre de celui à qui l'on s'adresse. Selon les cas cela peut cependant être considéré comme du sarcasme. Lorsqu'il n'y a pas de prédicat particulier on use indifféremment de Monsieur/Madame quoique ceux-ci se soient également répandus comme simple politesse dans le peuple.

Une hiérarchie de fait donc, existe. Elle n'est pas inscrite dans les annales (à cette exceptions des rois et des princes) mais les caractéristiques associées aux titres ont finis par en créer une de facto. Et un étiquette particulière correspond à chaque rang. Ce manque de discipline est d'ailleurs décrit comme paradoxal dans un pays où l'organisation sociale est par ailleurs extrêmement codée. Dans l'ordre du plus au moins puissant la hiérarchie se présente ainsi :

  • Reine/Roi (prédicat : Votre/Sa Majesté) :
    Rois et reines sont en vérité des titres honorifiques. Ce sont en fait les premiers princes, dirigeant en exercice du pays. Légalement, seuls les Orbaskyr peuvent monter sur le trône et par conséquent seuls ceux-ci peuvent, théoriquement porter ce titre. Les rois d'autres pays, si ils n'ont pas de prédicat particulier son désignés par le qualificatif "Sa Majesté ... Roi/Reine de ...". L'étiquette implique qu'on adresse pas la parole au monarque avant qu'il ou elle ne l'autorise et qu'on ne bouge pas d'un pouce tant que l'on y est pas autorisé.

  • Princesse/Prince (prédicat : Votre/Son Altesse Royale) :
    Prince est donc de fait le premier vrai titre nobiliaire. Seuls les héritiers du premier et deuxième degré portent le titre. Techniquement, les Orbaskyr sont les seuls à avoir des princes, mais il arrive que les branches royales du second degré comme les Chassargent soit autorisé à proposer des princes. La régente actuelle, Alusair, est Princesse régente du Royaume, son prédicat est donc celui des princes. L'apostropher par "Votre Majesté" est considéré comme une offense pour l'héritier, et un aveu de soutien à la régente de fer.

  • Duchesse/Duc (prédicat : Votre/Sa Grâce) :
    Le titre de duc ou de duchesse est alloué aux nobles proches de la famille royale. Ils DOIVENT avoir des terres hors de la capitale et qui ne soit pas une simple régence de terres de la Couronne. Il est généralement admis que les duchés sont des territoires particulièrement grands, mais ce n'est pas une généralité. Il arrive également que des duchés recouvrent des comtés, quoique ce soit une rareté qui soit plus à même d'éveiller des tensions qu'autre chose. Les ducs sont de fait parmi les nobles les plus proche en ligne de succession dans l'éventualité d'une disparition des Orbaskyr.

  • Marquise/Marquis (prédicat : Votre/Sa Magnificence) :
    Les marquis et marquises sont des nobles particuliers. Le fait est que, que ce soit dans la populace ou dans la noblesse, ils sont considérés comme les égaux des ducs en terme de puissance et de renom tout en étant un peu à l'écart de cette hiérarchie. Ils sont avant tout les seigneurs des terres frontalières du royaume. Ils jouissent par conséquent d'une grande renommée car sont considérés comme les seigneurs protecteurs du pays, et sont parmi les aristocrates les plus appréciés de la plèbe. Chez les nobles il est de bon aloi de pouvoir être leur vassal et quoique les seigneurs des marquisats ne soient que rarement richissimes (entretenir murailles et garnisons coute cher) ils sont vus comme étant d'excellents partis.

  • Comtesse/Comte (prédicat : Votre/Sa Grandeur) :
    Comtes et comtesses sont les seigneurs de terres de tailles réduites. En fonction de leur propriété, ils peuvent être extrêmement riches comme l'inverse, et certains peuvent se permettre d'être complètement libres quand d'autre n'ont d'autre choix que de s'en remettre à la suzeraineté d'un duc ou d'un marquis.

  • Vicomtesse/Vicomte (prédicat : Votre/Son Excellence) :
    Ils sont d'abord les premiers officiers des comtes, comme le sous-entend leur nom. Il arrive cependant que des vicomtes particulièrement fidèles ou perfides réussissent à devenir les dirigeants de facto d'une partie d'un comté jusqu'à finir par en obtenir la régence officielle. Souvent, les héritiers des vicomtes ayant réussi devienne des comtes.

  • Baronne/Baron (prédicat : Illustre)
    Barons et baronnes sont des nobles (ou des roturiers adoubés) ayant généralement accompli un haut-fait et récompensé directement par le monarque ou un prince. Ils dirigent souvent de petits fiefs et il est considéré comme déshonorable de chercher avec insistance à les prendre pour vassaux. Ce sont souvent des héros de guerre qui cumulent leur titre avec un haut rang militaire. Nombre de barons prêtent volontiers allégeance aux marquis lorsque leur position géographique le permet.

  • Banneresse/Banneret
    Ce sont là des nobles, souvent des chevaliers particulièrement expérimentés, de renom, ayant acquis l’allégeance de certains de leurs pairs par leur actes. Ils sont donc capable de réunir de petits régiments de chevaliers et d'écuyers appelés bans. On "sonne les bans" lorsque l'ont réunis ses fidèles. Nombre de bannerets n'ont pas de terres mais ils sont de ceux qui cherchent à se distinguer par des hauts-faits. Nombreux également sont ceux qui porte se titre par préférence alors qu'il en porte un autre par ailleurs. Ce titre est réellement un titre de fait car il n'offre aucun avantage et les fidèle d'une banneresse ne sont pas réellement ses vassaux. C'est un signe de respect lorsque les pairs commencent à considérer que vous êtes dignes de sonner les bans.

  • Chevalière/Chevalier (prédicat : Sir/Dame, le terme Ser est acceptable mais considéré comme désuet)
    Les chevaliers sont les nobles ayant terminés leurs classes. Tant qu'ils n'ont pas de fiefs ils servent souvent comme officiers et prennent des écuyers sous leurs ailes. Nombre de Dragons Pourpres et quelques mages de guerre sont aussi des chevaliers. Un roturier adoubé pour l'honneur est souvent fait simple chevalier, tout en recevant une dot ou parfois un petit fief.

  • Écuyère/Écuyer
    Les écuyers et écuyères sont de la plus basse caste de la noblesse. Serviteurs des chevaliers (et parfois d'autres) ce sont des "dignes" en devenir. Le passage par ce rang est considéré par les nobles les plus humbles et les historiens comme une volonté de faire comprendre le labeur et la servitude à une classe sociale par ailleurs des plus favorisée.


Par ailleurs, lorsque l'on souhaite être particulièrement respectueux envers un noble ou un dignitaire étranger n'ayant pas de prédicat particulier, on utilise le prédicat Sérénissime. Les juges et magistrats sont affublés de Honorable, on utilise le grade d'un officier et les prédicats de son église pour un prélat religieux.



Le Jeu

Il est bien difficile de comprendre le Jeu pour ceux qui n'y participent pas, plus encore pour ceux qui y participent.

C'est à peu prêt ainsi que l'on définit habituellement le jeu. Par ce nom l'on définit en fait un ensemble de règle d'étiquette et d'us par lesquels les nobles montrent leur respect les uns aux autres. Mais c'est en vérité un exercice d'équilibriste particulièrement risqué qui peut détruire la dignité d'un aristocrate en une phrase ou deux. L'information, la réaction et l'intelligence sont les grands mots du Jeu. Puisque la hiérarchie n'est pas officielle, c'est pas le Jeu que se distingue chacun. Qui mérite le respect, qui le dédain ? Celui ci est peut-être un Duc mais qu'à t'il fait ? Ce Comte, blessé à la guerre ne mérite t'il pas plus de révérence ?

Absolument tout est analysé dans le Jeu, surtout par ses joueurs les plus doués. Une révérence plus appuyé, l'usage d'un terme plutôt qu'un autre, un sourire, une fleur, une couleur particulière... Tout peut-être une offense, tout un hommage.

Le Jeu est considéré comme une norme sociale écrasante par de nombreuses familles. Car pour être en tête au Jeu, il est nécessaire d'être tout le temps au Palais, à Suzail, sans quoi on ne risque pas de gagner la parti. Ceux qui décide de ne pas y jouer ne sont pas mis à l'écart, mais ils ne s'attireront que difficilement la gloire.


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 02 Octobre 2018 à 18h55 par Virgile
Quote Post
 
 

user posted image



L'eau qui dort fait plus de dégâts qu'un chien qui aboie mais ne mord pas..
user posted image
Virgile Lukadnua
 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
Écrit le : Mardi 14 Mai 2019 à 14h22 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

ocuments pour le lore :

je vous met ici les docs que j'utilise pour tout ce qui est noblesse, armées, etc...

Tout ce qui concerne le Cormyr (un petit Ctrl+F) dans le Traveler's Notebook de la Candlekeep Library > http://www.candlekeep.com/library/notebook.htm

ATTENTION : certaine entrée concerne la 2e. Je considère comme viable seulement celles concernant la 3e et la 3.5e.

Pour la noblesse, je rajoute ceci : http://www.davisconcepts.com/adnd/frlm/Cor...ity.htm#Alamber


Notez que tout ceci n'est pas exhaustif. Vos antagonistes ou alliés principaux (Genre les de Lième ou les de Sarrière) ne sont pas canon. Ça me laisse plus de liberté. De même la particule "de" n'existe pas de base. Considérez qu'il faut la rajouter lorsqu'un noble est propriétaire terrien depuis plus d'une génération (il est "issu" d'un territoire ou d'une longue lignée), que beaucoup l'ont abandonné et qu'elle devient aujourd'hui un marqueur des nobles de terre, ceux qui vivent hors de la capitale. Pour les noms qui nécessiterait des traductions, on gardera la plus élégante des propositions si il y a lieu smile.gif



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Reply to this topicStart new topicStart Poll