Quel est votre nom, voyageur ?
Heureuse rencontre, Voyageur !
   

Pages : (7) « Première ... 5 6 [7]  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Épilogue : Involontaires apôtres
Écrit le : Mercredi 26 Juin 2019 à 22h21 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Ghaz

Très étonnamment, les gobs ne se soucièrent pas le moins du monde de l'orque. Comment ? Pourquoi ? Depuis la nuit des temps, les fils de Gruumsh écrasaient cette vermine à la moindre occasion, et pourtant, il semblait se baladait tranquillement dans cet immense campement. Rapidement, il remarqua que, bien que n'étant pas nombreux, il n'était pas le seul orque de cet horde. Son intellect légèrement plus développé que la norme de son peuple lui permit de se douter que ce serait peut-être bien eux les plus dangereux dans l'histoire.

La lance donc, n'était pas encore prêt à être trempée dans le sang.

Il ne comprenait rien à l'absurde langue des rakash, mais il pouvait peut-être en apprendre plus de la part de ses congénères. Rapidement en tout cas, il compris qu'il serait peut-être le plus tranquille ici. Pas de limitation dû à la limite temporelle d'un sort, ni de problème à s'intégrer à ce genre de culture. Il risquait moins l'erreur mortelle que ses congénères dit civilisés.

Il pouvait aller où il le désirait, mais de toute façon le camp se ressemblait. Alors, puisque la violence appelait la violence, il alla vérifier ce qu'il en était.

Traversant le camp, il était entouré par les gobelins. Une fois, un warg solitaire le renifla en grognant mais il n'y sentit rien d'autre que la sauvagerie propre à son sang. Peut-être, était il heureux qu'ils soient passés par la forêt pour effacer l'odeur de la ville.

Enfin, il arriva prêt des ateliers de sièges, et il compris. Ces gobelins étaient autrement trop ingénieux pour de simples gobelins. Devant lui s'affichaient plusieurs, certes rustiques mais fonctionnels, lourdes balistes et béliers. Et même, pensa t'il, l'un de ces énormes balanciers qu'il avait vu une fois dans un camp militaire... un trébuchay ? Et pourtant, ceux qui construisaient avaient l'air effectivement cons comme des briques sauf que... il y avait quelque chose d'étrange dans leur comportement, sans qu'il ne sut dire quoi.

Relevant la tête il remarqua la caverne sur élevée du chef. Y'avait peut-être un truc à tenter.



Circé et Neph

Alors que Circé restait à distance, le mage la rejoint, lui aussi dissimulé par l'illusion magique et très étonnamment... Ghaz ne rencontra aucun problème. Et alors qu'il s'arrêtait vilipendant, Neph tenta le tout pour le tout, prenant le heaume, il le posa sur sa tête...

Pour la tieffeline, rien ne changea vraiment. L'illusion dissimulait aussi le casque. Mais la magie de celui ci était suffisamment puissante pour faire briller les yeux de Néphegost le Gobelin d'une flamboyante lueur bleue.



Neph

¤ Entend moi magicien, tonna la voix désormais connu du casque dans l'esprit même du mage.

Immédiatement, l'halruéen avait compris. Un flot d'information lui était arrivé en image successive alors même que, pour l'instant au moins, l'artefact ne cherchait pas à le dominé comme il le craignait.

Guerre, magie, mort. Des images fantastiques de temps anciens emplir son cerveau à une vitesse impressionnante. Devant lui se déroulait d'immenses plaines verdoyantes et l'instant suivant, il était lui même sur ces plaines et une immenses ville flottante étendait son ombre pendant qu'autour de lui, des centaines de guerriers s'entrainaient à l'arme comme à la magie. Dans ses mains, les mains de Virlaond, tel était son nom, crépitait un sortilège de foudre.

Par delà les mémoires du casque, l'halruéen se souvenait de cette leçon si particulière, des années plus tôt, quand Maître Alarus, fierté et désir dans les yeux, leur avait partie du sortilège de Déplacement de montagne de l'archimage Proctiv, désormais interdit par les lois de la Dame des Mystères. Le mage n'aurait jamais cru le voir de ses yeux.

Puis une autre mémoire intervint, plus vieille, plus loin. Il sentait le corps plus âgé de celui dont il partageait les souvenirs. Dans la glace, dans le sang, dans le feu. Autour de lui ses hommes gisaient, carbonisés par un sortilège inimaginable. Devant lui se trouvait un mage, son ami, son maître. Akalan, haut mage du Nétheril, l'un des plus grands pyromancien de son temps. La horde orque elle aussi n'était plus mais le gigantesque flot de magma volant qu'avait invoqué son officier avait désintégrer la quasi totalité de son propre régiment, il ne devait sa survie qu'aux sortilèges placés par Akalan lui même sur son heaume. Le mage le regardait, le jaugeait, se demandait si oui ou non, il allait trahir. Il sortit son épée, Glacier, qui craquait sous la puissance de son affinité propre et se jeta sur lui. En un instant ce fut fini. Et dans l'enfer magique, son esprit se réfugia dans le heaume maudit.

Et il revint à lui. Une seconde, moins peut-être s'était passé. Mais il se sentait plus puissant, plus intelligent. Son esprit manipulait désormais d'autres langues et il se savait plus à même de comprendre ce qui l'entourait... Une fois qu'il se serait remis de l'expérience.


Circé

Circé ne remarqua pas grand chose d'autres du mage et retourna son intérêt vers le demi-orque. Il ne semblait pas craindre grand chose apparemment, et malgré ce qu'il désirait évidemment, n'en découdrait pas maintenant. Restait à savoir ce qu'il pouvait lui rapporter. Peut-être devrait ils le suivre...

Lancers...



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Samedi 06 Juillet 2019 à 15h42 par Ahuizotl
Quote Post
 
 

Les choses devenaient intéressantes aux yeux de Circé... loin d'en découdre avec les gobelins, Ghaz les avait finalement parfaitement infiltrés. Le demi-orque s'était rendu près des armes de siège, point névralgique du campement qu'ils avaient déjà songé à saboter à plus d'une reprise. L'occasion était belle de se trouver tous là-bas et de saboter l'artillerie ennemie... L'absence de Solia laissait présager le pire et, si elle avait été capturée et qu'elle était interrogée, il ne leur restait que peu de temps pour agir.

La tieffeline hésita un instant. Le moment de choisir était venu : fuir prudemment ou prendre le pari insensé de suivre Ghaz'?


¤ Par les Neuf Enfers, l'occasion est belle! Et mon illusion a plutôt bien fonctionné la première fois: retournons jeter un œil! ¤

Elle fit signe à Népheghost de le suivre. Il semblait avoir légèrement changé mais la tieffeline avait d'autres préoccupations. Imitant de son mieux la démarche d'un hobegobelin autoritaire et défiguré, elle traversa le camp et s'approcha de de Ghaz'. Faisant mine de le bousculer légèrement, elle chuchota à son oreille en commun:

- T'as un plan?

C'était un comble : une tieffeline audacieuse qui s'en référait à un demi-orque balourd! Mais la vie d'aventurier pouvait apporter son lot de situations absurdes, comme Circé ne le savait que trop bien...



Sorts niveau 0 : assistance divine, détection de la magie, lecture de la magie, détection du poison .
Sorts niveau 1 : soins légers, soins légers, compréhension des langages, déguisement [domaine].

PNJ : Ahuizotl, Galahad de Montléri
Autres PJ : Metzli Arnesen , Sahadeva, Reïlo

Fiche de Circé

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Jeudi 11 Juillet 2019 à 00h56 par Schninkel
Quote Post
 
 

Poussé par une raison obscure, Ghaz Arghur traversait finalement sans mal le camp gobelin qui s’étendait au milieu des éboulis de gros rochers. Malgré sa pleine détermination, il n’oubliait pas que le danger rôdait tout autour de lui. Il observait du coin de l’œil les couteaux acérés, les feux de camp et constatait à quel point, ils étaient fort nombreux. Le campement n’était que tumulte, on s’y poussait, s’y bousculait, au milieu de cris et de grondements innombrables. Tout en progressant, sans vraiment se soucier des deux autres qui le suivaient, le barbare laissa ses pensées vagabonder.

Cette soudaine coordination des hordes était clairement l’élément le plus perturbant. Il savait qu’aucun groupe de gobelin ne se rassemblait, car les minuscules créatures n’étaient que pure égoïsme et n’étaient dévoués à aucune cause plus grande que celle de l’accomplissement de leurs désirs primaires. Une fois le démon parti, ces maudits Rakashs retourneraient rapidement à leur nature chaotique. Nul n’avait besoin d’être magicien pour deviner cela.

Quelques instants après, alors qu’il longeait ce qui semblait être les ateliers de montage des armes de siège, il sentit soudainement une bousculade lui heurter légèrement le flanc. La rêverie s’estompa aussitôt des yeux du barbare et fit place à un regard méprisant. Il leva instinctivement sa main pour faire violemment place mais retint son geste en reconnaissant la démonnette sous les traits d’un hideux Hobgoblin.


- Mûkmauk, lui grogna-t-il durement d’un ton condescendant. T’as l’air perdu, p’tite.

Le barbare détacha son regard comme à la recherche d’un élément dans le décor caverneux.

- Ces rakashs marchent comme des pantins. (il leva son index pour désigner le chantier d’où émergeait un trébuchet) S’pas possible qu’ils bâtissent tel engin. S’louche. S’très louche.

Il poussa un grognement rauque et laissa quelques secondes s’écouler d’un air vaguement méditatif.

- J’vais vérifier que’que chose, ‘suite on r’tournera vers la chambre d’eul chef, s’tu veux. (il grinça des dents et reprit) Restez ici.

Il tourna les épaules et s’éloigna, sans attendre de consentement, et sans se soucier de la présence du second jeteur de sorts. Après quelques pas, il s’arrêta au bord de l’un des précipices duquel émanait des vapeurs de souffre, se tenant droit et raide, observant les parages d’un regard sans expression.

Il resta ainsi quelques secondes, laissant ses coéquipiers certainement circonspects.

Puis soudain, tel le grizzly penché sur une rivière poissonneuse, il s’élança vers un Gobelin isolé qui passait innocemment dans les parages. Trop petit pour être un soldat, une lueur d’intelligence trop intense pour n’être qu’un trouffion, Ghaz Arghur arriva sur lui à grand pas et tenta de le saisir à la gorge pour le serrer afin qu’aucune complainte ne puisse sortir de sa gorge. Mais le Gobelin choisi fit preuve de réflexes, malgré la surprise. Il se tortilla comme une anguille et poussa le barbare à s’y reprendre à plusieurs reprises.

La scène parut sans doute ridicule pour Circé et Népheghost. Ce n’était ni le temps, ni le lieu de se livrer à tels jeux d’enfants. Et pourtant…

Finalement, Ghaz Arghur parvint à mettre la main sur le malheureux. Celui-ci n’était qu’une poupée de chiffon entre les griffes d’une montagne de muscles. Il le souleva avec aisance et planta son regard noir dans ses grands yeux ronds. Vu de près, il ressemblait à un croisement entre une chauve-souris hypertrophiée et un crapaud des marais. Un avorton aux bras arachnéens et aux jambes arquées.

Il l’examina quelques secondes afin de déceler les signes d’une éventuelle possession mentale.

Un brin vexé, il s’en fallut de peu pour que le barbare ne perdre son sang-froid et ne le saisisse à la gorge afin de lui faire virer le visage au noir, étouffant ainsi, définitivement tout tremblement de peur. Le bougre se débattait comme une araignée au bout d’un bâton, bien plus que le barbare ne l’avait imaginé. Aussi, Ghaz Aghur dût mêler les paroles aux gestes pour imposer son autorité et tenter de calmer le gobelin.


On vwa, sombar d-wa, ccord orum'r graor raggraor da bwa, oraor. grwa, pramiara, c-aors qum'-sum' vwa, or fwa, ira ca qum'a ja sa dior. orwa, nor diorcum'sar – anfin sum' paum'x amassra daor crisiqum'aor conorsrum'csivaor, poum'rvum' qum'a sum' sombaor d-wa, ccord wa, vac moi. grwa, oraconda, c-aors qum'-j-wa, i horraum'r da pardra mon sampor. ori sum' ma rwa, gransior, ma consrwa, riaor oum' ma darwa, ngaor, sum' orwa, ior ca qum'i vwa, s-wa, rrivar ?

Menaces explicites dans l’abrupt langage des fils de Gruumsh-qu’un-œil. Des évidences selon le ton qu’il employait. Le guerrier métis inspira un bon coup, poussa un grognement belliqueux et serra le poing sur la hampe de sa lance pour achever de rendre la créature plus docile.

- Depuis combien d’temps vous campez ici ? Où est ton chef ? Où est l’ingénieur qui bâti ces machines ? Et combien d’ces armes vous avez encore à construire avant de sortir de votre trou puant ?

Cliquez ici pour dérouler le parchemin...



Ghaz Arghur Gro-gzor
Lance de Sang-de-Lune [hématophage] : Jauge de sang : 0/50

user posted image user posted image Réputation 10
 
 
   Top
PM
Écrit le : Vendredi 02 Août 2019 à 15h04 par Münggs
Quote Post
 
 

Ça n’avait duré qu’un instant… Mais les vagues de souvenirs envoyés par le casque magique dans l’esprit du jeune mage donnèrent la sensation à ce dernier que son esprit avait divagué des jours durant. Etourdi par la déferlante de sentiments qui parcouraient son être, Neph ne parvînt pas tout de suite à recouvrer ses esprits.

La crainte de l’affrontement pour la domination du casque (ou de son porteur) n’était pas passé et Neph savait parfaitement que l’artefact intelligent n’avait pas encore révélé toutes ses intentions. A cette crainte, se mêlait l’excitation intense d’avoir partagé des souvenirs directs de certains des plus puissants mage Nétheristes. Dans ce maelstrom de sentiments, la fierté avait également sa place tant le jeune homme était satisfait de détenir une relique aussi puissante. Une pointe d’arrogance avait également envahi son cœur, Néph étant convaincu que plus d’un mage de l’académie aurait tuée pour vivre l’expérience qu’il venait de traverser.

Le magicien n’avait qu’une seule envie, replonger dans les souvenirs distillés par le casque… Comme happé par une addiction puissante, il n’aspirait qu’à replonger dans ce tourbillon de connaissances. Mais cette envie irrépressible était peut-être justement liée à une tentative de domination du casque ? Neph devait absolument reprendre ses esprits. Pour cela, le mage pu compter sur une aide ridicule mais diablement efficace.

Sans réellement comprend comment lui et ses compagnons en étaient arrivées là, il contempla le spectacle pathétique de Ghaz se démenant comme un beau diable pour essayer de maîtriser un gobelin dont les spasmes frénétiques ne faisaient qu’ajouter au ridicule de la situation. La scène acheva définitivement de ramener le mage à la réalité.

Dans une demie surprise, Neph constata qu’il parvenait à comprendre le langage gutural de son compagnon barbare et de sa victime. Si depuis quelques jours le mage s’était lancé dans une analyse empirique pour essayer de décortiquer la langue des gobelins, il ne faisait aucun doute que le casque venait de lui donner un sérieux coup de pouce…

Sa confiance en lui gonflée à bloc, et étrangement sûr de ses connaissances sur la culture gobeline, Nepheghost s’approcha de l’interrogatoire et pris la parole à la suite de Ghaz, en gobelin bien évidement…


-Twui vzawa ntowuiwa ctondwuihirvet' za tton chvet'f mzahiwa zavzant twui vzawa ntowuiwa dhirvet' ttowuit cvet' qwui’hil fzawuit wazavtohir ptowuir ptowuivtohir l’zapprtochvet'r. Twui crhi, t’vet'wa mtort ! Twui pzarlvet'wa za qwuivet'lqwui’wuin d’zawuitrvet' qwuivet' ntowuiwa, t’vet'wa mtort ! Twui rvet'nhiflvet'wa, t’vet'wa mtort ! Twui trvet'mblvet'wa, t’vet'wa mtort ! vet't pzar mtort, j’vet'ntvet'ndwa wuinvet' mtort lvet'ntvet' vet't dtowuiltowuirvet'wuiwavet' dtont wavet'wuil mton zamhi hichi za lvet' wavet'crvet't. wuinvet' mtort za fzahirvet' pzalhir lza mtort vet'llvet'mvet'mvet' twui ctomprvet'ndwa ?

D’après, Neph, le peaux-vertes ne connaissaient que la loi du plus fort et la peur dictait la plupart du temps les relations sociales… Il était temps de vérifier si c’était vrai. Quant à l’avenir proche de ce gobelin, en l’état actuelle des choses, son sort était bien entre les mains de Ghaz…




Fiche Népheghost

PJ: Corvo / Népheghost
PNJ: Münggs

Sorts préparés RP:

Niv 0 = 5
Hébétement x2 + Rayon de givre + Lecture de la magie + Détection de la magie
Niv 1 = 5
Projectile magique + Charme personne + Incantation précise + Chambre froide de Darson + Armure de mage
Niv 2 = 1
Eclair solaire
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Jeudi 29 Août 2019 à 18h27 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

- Scrrriiii ! Scriiii !

Ceux qui ne comprenaient pas le gobelin entendaient à peu prêt ça de la bouche du gobelin. Pas fort, ne portant pas assez pour avertir les alliés du petit crétins, juste la preuve de sa propre terreur. Pour ceux qui comprenait l'idiome gobelinoïde par contre...

- Dzactor ! Dzactor ! Jvet' ttowuit dhirvet' ! Ttowuit ttowuit !

Ghaz relâcha légèrement l'étau pour lui permettre de parler.

- Chvet' pza ttowuit, chvet' pza ttowuit... Gzarzwuin za twuivet' lvet' Grtowa Gzalztowuin vet't hitoghwuiz lvet' wawuihit ctommvet' wuin pvet'thit chhivet'nchhivet'n... Ttowuit lmtondvet' fzahit cqwuivet' dhit Gzarzwuin. Twuivet' wuin chzamzan pzarcvet' khil fzahiwazahit pzawa. hitoghwuiz btowuiffvet' lvet'wa zawuitrvet'wa. vet't yza waton wavet'rpvet'nt lza. ton vza prvet'ndrvet' chitvet' dvet'wa hwuimzahinwa ! Gltohirvet' dvet'wa gtobwa ! Gltohirvet' dvet' Gzarzwuin ! Gltohirvet' lvet' Grzand Chvet'f !

Et il accepta de les conduire au chef. Est ce qu'il était à ce point terrorisé ? Ou est ce que son esprit stupide mais rusé se disait que Garzun le remercierait d'avoir emmené ces traîtres devant lui ?

Toujours était il que c'est sans encombre qu'après quelques minutes de marche, ils se retrouvaient à commencer à gravir les degrés de pierre qui les séparaient de ce qu'ils pensait être l'antre du chef...



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 03 Septembre 2019 à 10h55 par Ahuizotl
Quote Post
 
 

Circé avait failli pouffer en observant Ghaz prenant très péniblement le dessus sur un gobelin malingre. Cela ne s'accordait cependant pas avec l'identité qu'elle endossait et le visage de la tieffeline était aussi impassible qu'un masque de cire.

Les choses s'étaient ensuite très rapidement enchaînées. Ghaz semblait rompu aux interrogatoires musclés et aux rapports sociaux existant dans ce genre de sociétés brutales : il n'eut pas à prodiguer beaucoup d'efforts pour faire parler le gobelin qui leur livra quelques informations dignes d'intérêt et se proposa de les conduire devant Garzun.

Tout en le suivant, Circé était songeuse.


¤ Par Méphistophélès, quel sale guêpier... Impossible de savoir ce qui nous attend là-dedans, autant se jeter dans la gueule d'un loup. Au moins, lors de notre ambassade ratée auprès du roi de Yelter, nous étions acculés et n'avions pas d'autres choix... J'aurais mieux fait de descendre notre guide et de me tirer vite fait...¤

Il semblait cependant trop tard pour rebrousser chemin sans donner l'alerte aux gobelins. La disparition de Solia était également très inquiétante et il semblait probable qu'elle ait été capturée ou tuée, ce qui révélerait sa véritable nature aux combattants de la horde. La tieffeline estimait n'avoir d'autre choix que de continuer et d'improviser, n'ayant aucune idée de ce qu'elle trouverait dans la caverne...

Elle tenait fermement sa dague dans son poing faussement massif, prête à exécuter leur "guide" au moindre signe de trahison... ou s'il s'avérait finalement inutile.



Sorts niveau 0 : assistance divine, détection de la magie, lecture de la magie, détection du poison .
Sorts niveau 1 : soins légers, soins légers, compréhension des langages, déguisement [domaine].

PNJ : Ahuizotl, Galahad de Montléri
Autres PJ : Metzli Arnesen , Sahadeva, Reïlo

Fiche de Circé

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (7) « Première ... 5 6 [7]  Reply to this topicStart new topicStart Poll