Quel est votre nom, voyageur ?
Heureuse rencontre, Voyageur !
   

Closed TopicStart new topicStart Poll

> Le Cri des Songes, [Mjollnir]
  écrit le : Jeudi 30 Juin 2016 à 15h27 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Cliquez ici pour dérouler le parchemin...


Les songes d'un être aux capacités psychiques si élevées sont évidemment très différent de ceux du commun des mortels. Mjöllnir l'avait appris dès sa prime jeunesse, mais ses rêves avaient rarement été aussi violents que cette nuit là.

Son esprit s'était égaré dans les plans, comme ça lui arrivait parfois. Il tirait sur la frontière entre Toril et l'extérieur, tentant d'y voir autre chose. Jamais il n'avait vraiment réussi. Mais cet état onirique lui conférait une sensibilité à l'entropie comme il était rarement capable d'en avoir en était de veille. Et, c'est alors que son esprit voguait qu'il fut transpercé d'une vague de chaos sans nom. Il n'aurait pas vraiment pu savoir d'où cela venait exactement ou ce qui en était la cause, mais c'était là.

Il se réveilla sur le sol de sa chambre, trempé de sueur comme il ne l'avait pu été depuis des décennies. Le chaos s'évacua peu à peu de son être et sa conception de l'espace et du temps revint à la normal. Le lointain brouhaha de la vie des lunargentais lui indiqua que midi ne devait pas encore être passé. Il entendait les entrainements se dérouler comme à l'accoutumé dans la cour du monastère sans que rien ne semble troubler le lieu saint.
Mjöllnir mit plusieurs heures à évacuer complètement le sentiment de malaise qui engourdissait les tréfonds de son psychisme. Il alla rejoindre Mithral et resta longtemps avec la dragonne, en tentant de trouver une explication. Malgré la mémoire héréditaire de la créature et le savoir de Mjöllnir, ils ne surent comprendre d'où venait ce puissant sentiment.

Mjöllnir continua sa journée, il s'affaira ci et là, entraîna les disciples et passa une grande partie de la journée à méditer. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas quitté le monastère. La rumeur voulait qu'Alustriel ai disparu. Lui savait qu'elle se cachait parmi les moines de Château-Suif. Mais en l'absence de leur puissante dirigeante, la confédération des Marches semblait quelque peu perdue. Il n'avait jamais vraiment revu ses anciens amis et rares étaient ceux qui venaient troubler la paix du monastère pour demander de l'aide au nain.

Mais c'est alors qu'il dinait avec les autres moines que sa destinée pris un nouveau tournant. Il sentit d'abord une formidable puissance psionique autour de lui sans que son esprit ne soit pourtant attaqué, suivi du puissant impact d'un objet massif atterrissant dans la cour. Puis c'est le grondement sourd de la dragonne qui finit de l'alerter. Accompagné de plusieurs de ses disciples, il se rua à l'extérieur et ce qu'il découvrit le laissa pantois. D'ailleurs sa surprise elle même était surprenante tant il était habitué à canaliser ses émotions.

Devant les portes closes du monastères se dressait un gigantesque dragon. Ses écailles de cristal brillait comme autant de joyaux à la lueur de la lune levante et des torches ornant les colonnes qui entourait la cour. Le dragon semblait paisible et il n'y avait aucun doute que la puissance psychique émanait de la créature. Le grondement de Mithral était plus craintif qu'agressif tant leur différence de puissance était évidente. Mais rien ne semblait mauvais dans le regard infini de la créature. Mjöllnir avait entendu une rumeur comme quoi un dragon blanc aurait disputé - et pris - une cime aux dragons bleus résidant les Montagnes du Nether qui entourait Lunargent. Il fallait croire que la rumeur était fondée, à ceci prêt que c'était un dragon cristallin. De ce qu'il savait, le dragon était loin de sa taille finale, mais il était déjà des plus imposant. Lorsque la dragon - ou la dragonne - pris la parole, tout doute sur sa bonté fut écartée.



Elundel


Salutation amis moines. Je m'excuse pour avoir troublé votre repas, mais je crains que ce qui m'amène ne soit plus urgents que nos appétits à tous. Je vous propose le nom que mes amis bipèdes me donnent plutôt que celui qu'on rugit, Elundel.

Maître Mjöllnir, je pense que vous vous doutez de ce dont je veux parler. Si nous pouvions trouver un lieu où parler à l'abri des oreilles indiscrètes ou trop téméraires, je vous en serez grée.

Oh. Oui, mieux vaudrait probablement que je prenne une forme plus adaptée au lieu !, dit elle en riant.


--------------------
C'est un puissant dragon cristallin qui se dresse devant vous. A l'évident tranchant de ses lames se mêle celui de son esprit, aussi bon qu'acéré.


Le rire, très étrange de la dragonne se mua progressivement en un rire moins tapageur mais tout aussi cristallin à mesure que le reptile géant se métamorphosait en une elfe aux cheveux argentés portant un corset de cuir ainsi qu'une jupe faite du même matériau et une cape semblant faite d'une sorte de cristal liquide ainsi qu'une couronnes de cristaux flottants tranquillement autour de son front. Elle attendit patiemment la réponse du nain, les mains dans le dos, se balançant légèrement dans le vent pendant que ses pieds nus appréciaient la pierre polie sous ses pieds.



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mercredi 13 Juillet 2016 à 14h44 par Atlas
Quote Post
 
 

L’entropie, puissance infinie grandissant sans cesse, balayant toutes les règles de l’univers et des plans quel qu’ils soient. Mjöllnir y opposait une rigueur nanesque et une discipline monastique sans faille, comme un rocher immobile au milieu du flot tumultueux d’un torrent.

Si ce n’est que cette fois, le courant augmenta tant qu’elle submergea le roc qui lui servait de refuge, s’infiltrant dans son esprit au point de le faire douter de ses capacités à résister … ou à être réduit à une poignée de sable anthracite.


¤ Par tous les dieux … ¤

Le Morndinsamman ne suffisait pas, le Nain se devait d’englober plus de divinités à témoigner de l’instant. Ce n’était pas le premier Grand Ver blanc que Mjöllnir croisait, la dernière Dracorage, cent ans plus tôt, en avait fait tombé plus d’un … mais aucun n’était doué d’une telle puissance psychique. A sa connaissance, seul les dragons gemmes étaient doués de telles capacités, les autres étant beaucoup plus enclin à perfectionner leur maitrise de l’Art que de s’abandonner à l’Art Etrange...

¤ Un dragon de Cristal … Fabuleuse puissance chaotique … ¤

- Oï Elundel, bienvenue au Monastère des Neuf Portes. Mes talents de devin sont émoussés mais pas ceux d’écoute et mes disciples ont parfois ce genre de tendance, c’est vrai. Suis-moi, nous serons plus à l'aise.

Mjöllnir sourit, se gratta la barbe, et d’un mouvement de bras, invita la dragonne à le suivre au-devant du lieu qui portait jadis le nom de Grotte Interdite et était devenu, par la force des choses et le temps, les quartiers du temple de l’ouverture de l’Esprit de la Racine du Sycomore.

- Merci, non qu’i’ n’soit bon qu’nos disciples travaillent leur corps dans la construction, j’t’ remercie de laisser nos bâtiments dans l’meilleur état possible. On apprécie l’Ordre par ici, beaucoup moins les gravats.

Et le Maitre de se mettre à rire à son tour.



PG Mjöllnir “Poing-de-Cendres” Noirmarteau du Monastère des 9 Portes - Moine Nain Phrénique - niv 7 (FP9) {FICHE}

MJ Atlas - Oeil du Dragon, Antre des Brumes
PJ Gaerlhach'dhin - Rôdeur-Druide Demi-elfe - niv 2 {FICHE}
PJ Arzhaelig Tenedor de la Main des Mystères - Barde Humain Demi-fée - niv 7 (FP9){FICHE}
PNJ Kiirmyeti - Main des Mystères, Explorateur du Surnaturel

user posted image Réputation 9
 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
écrit le : Samedi 16 Juillet 2016 à 14h07 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

La dragonne métamorphosée l'accompagna dans son rire. Le nain pu remarquer l'émoi que le corps elfique de la créature provoquait chez certains de ses plus jeunes novices, symptomatique d'une discipline encore bien trop faible. Une fois rendus dans le bureau, et le rire passé, un silence s'instaura quelques instants entre les deux êtres. Quelques instants suffisants, cependant, pour que le phrénique, l'un des plus grands maître mortel de l'Art Étrange, puisse évaluer l'esprit de son interlocutrice.

Mjöllnir avait déjà rencontré des psioniques ayant choisi la voie de l'entropie, bien entendu, mais rarement des dragons de gemmes. Quasi légendaires, puisqu'ils avaient tous eu la présence de disparaître pendant la Rage des Dragons, tout ce qu'il en savait vraiment était ce qu'il se disait. Et l'esprit qu'il avait en face de lui était... étonnant. Le nain exerçait un art discipliné, à force d'entrainement, son esprit était entouré d'un rempart presque inébranlable, comme une forteresse parés de murs de mithril et d'adamantine. Les psioniques ayant choisi le chaos comme mode de vie avait généralement tendance à noyer leurs adversaires sous leurs pensées, puis à exercer leur art de manière aussi brutale que désordonnée. Il en était tout autre pour la dragonne. Ses protections psychiques étaient aussi subtiles qu'originales. Lorsque la psyché du nain tenta par habitude de sonder les limite de l'esprit du dragon il fut attiré par une spirale d'euphorie, au bord de son esprit, une musique aussi céleste que mystérieuse s'élevait. Comme si une fine limite éthérée le séparait d'une citée emplie d'une joie éternelle, diverses et à jamais agréable. Un chaos étrange, et ce qu'il pouvait en imaginer le plus proche était une fête nocturne célébrant Lliira à laquelle il avait assisté des années plus tôt. Pourtant, loin au fond de ce fourmillement, il semblait se trouver un abîme de sérénité et de calme, comme l’œil d'une tempête. Mais le plus remarquable, et aussi ce qui semblait être une imprudence gigantesque, était que le nain semblait être invité a observer cet esprit, à ses risques et périls néanmoins.

La dragonne quant a elle, semblait avoir un respect immense pour son temple mental. Il senti son esprit frôler sa forteresse mentale comme le léger frimas d'une heureuse matinée hivernale, puis, après en avoir fait le tour, la présence disparue. En tout état de cause, ces quelques instants ressemblaient à des salutations entre deux savants qui s'estiment. Gracieusement, l'elfe s'assit sur ce qu'on lui proposait et croisa ses jambes en tailleur. Ses gestes relevait de la présence mystique des dragons, mais loin de l'intimidante pose d'un dragon noir ou du charisme sans commune mesure d'un dragon d'or, c'était une séduction étrange et toute en douceur que dégageait Elundel. La couronne de cristaux flottant autour de sa tête projetait une lueur hypnotique sur les murs. Enfin, elle prit la parole.


Elundel
Vous avez fait un travail remarquable ici Maître Nain. Votre peuple ne produit pas beaucoup de praticiens de l'Art Étrange, mais ils sont des plus étonnants. Vos disciples semblent prometteurs, et la voie de vos esprits - si elle est différente de la mienne - est des plus honorables. commença t-elle.

Votre compagne argentée est également des plus épatantes. Il lui arrive de tourner non loin de mes cimes, et si elle est quelque peu téméraire, on ne peut lui enlever une grande dose de courage. Les sales vers bleuissant qui planent là-haut ne sont pas des plus amicaux, continua elle avec un ton de dédain en évoquant les dragons bleus qui hantaient les montagnes environnantes.

Mais trêve de politesses, j'ai été réveillé ce matin par un choc tel que j'en ai rarement ressenti. Un chaos dégoutant et corrompu, aussi funestes que puissant. Je ne suis pas sur de son origine mais ce n'est pas dans les environs immédiats. Je ne sais pas qui ou quoi en est à l'origine, pas plus que ce qu'il pourrait provoquer. Mais c'est une menace redoutable, pour vous comme pour moi.

Si vous l'acceptez, je vous propose d'enquêter ensemble sur ces évènements. J'ai peut-être des contacts, elle sourit un instant, qui pourrait nous aider, comme je ne doute pas que votre réseau pourrait également être utile.

--------------------
L'elfe à quelque chose d'étonnant, comme si une brise permanente de joie et de fête emplissait les environs dès qu'une parole sortait de sa bouche.



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mardi 19 Juillet 2016 à 16h12 par Atlas
Quote Post
 
 

Sa ‘compagne argenté’, la formulation fit sourire le moine. De la bouche d’un humain, le sous-entendu aurait été évident comme celle d’une relation fort différente que celle qu’entretenaient les deux êtres. Mjöllnir avait trouvé l’œuf dont elle était sortie, il l’avait regardée grandir sous sa forme reptilienne, la protégeant avant que ses écailles n’obtiennent la résistance du métal dont elle semblait faite. Aujourd’hui, après cent ans, elle apparaissait toujours comme une jeune fille quand elle prenait une forme humanoïde alors que de nombreux fils de neige se mêlaient à l’or de la barbe du Nain.

Ils étaient père et fille, plus encore que mentor et disciple, et Mjöllnir l’aimait profondément comme tel. En bon père protecteur, il l’avait de même protégée de toutes les avances que ses disciples auraient eu loisir de lui faire, toute dragonne qu’elle fut, et de tous ces regards, si proches de ceux qu’ils avaient eu l’outrecuidance de porter à l’instant sur sa visiteuse.

S’il avait déjà eu le plaisir d’une telle rencontre, en la personne d’Alustriel par exemple, elle faisait figure d’exception et jamais il n’avait ressenti la certitude d’une telle compréhension mutuelle. Il était question d’Art Etrange, pas de la manipulation de la Toile. D’Esprit à Esprit, de perceptions fabuleuses des Forces en présence, de découverte de ce qu’il y avait de plus intime dans l’autre mais sans jamais tenter de s’imposer ni de franchir de portes closes. Ils auraient pu rester là des années, dans cette découverte réciproque, dans un échange qui dépassait de loin ce que les sens permettaient … s’il n’y avait eu la raison de sa présence.


- Merci. Nous faisons de notre mieux pour accompagner l’acquisition du Pouvoir de rigueur pour qu’aucun ne le laisse devenir son maitre. Je ne connais que celle-là.

Son approche était tellement différente et pourtant … bienfaisante ! Jamais le Nain n’avait associé le Chaos à quelque chose de fondamentalement bon. Son esprit luttait contre cette idée qui remettait en cause trop d’éléments dans sa façon d’appréhender le monde. L’entropie ne pouvait mener qu’à la destruction… ou pas ?

- Nous avons partagé ce réveil … une puissance bien trop grande pour moi et pour tout ce que je connais. Même le Temps des Troubles n’a pas dû avoir cet effet.

¤ Un dieu ? ¤

- La menace est évidente. Tu peux compter sur moi, sois-en sur. En effet, il y a quelques personnes qui mérite d’être informées et qui pourraient nous y aider.



PG Mjöllnir “Poing-de-Cendres” Noirmarteau du Monastère des 9 Portes - Moine Nain Phrénique - niv 7 (FP9) {FICHE}

MJ Atlas - Oeil du Dragon, Antre des Brumes
PJ Gaerlhach'dhin - Rôdeur-Druide Demi-elfe - niv 2 {FICHE}
PJ Arzhaelig Tenedor de la Main des Mystères - Barde Humain Demi-fée - niv 7 (FP9){FICHE}
PNJ Kiirmyeti - Main des Mystères, Explorateur du Surnaturel

user posted image Réputation 9
 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
écrit le : Mardi 19 Juillet 2016 à 22h28 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

La dragonne sourit. Puis sembla oublier le nain pendant quelques instants, perdue dans ses pensées. Mjöllnir senti son esprit vagabonder autour d'elle, découvrir des rongeurs troglodytes dans les parois ou apprécier les essences de minéraux qui composaient la pierre. C'était comme une biche qui sautait de pierre en pierre au dessus d'une rivière nouvelle. Puis l'elfe (d’apparence du moins) revint vers lui.


Elundel
Je vais être honnête londrin, dit elle en utilisant le mot nanique pour désigner les amis, je suis... terrorisée par ce que pourrait être cette chose.
Depuis que le Dragon de Platine m'a permis de venir au monde, je n'ai pas ressenti de tel bouleversement. Pas même quand le Noir Tiamat est revenu, pas même quand les dieux se sont battus... Ce qui se passe en ce moment, je ne suis pas certain de pouvoir en trouver la cause.

Je vais aller consulter des connaissances. Une partie de vos savants mortels semblent avoir disparus ces dernières années, aussi vais-je allez consulter des amis plus... écailleux, elle sourit. Je sais néanmoins de source sûre - car j'ai une excellente raison d'y garder un œil - qu'une étrange alliance se forme dans le Sud. Dans une ancienne forteresse naine.

Elle échangea mentalement avec Mjöllnir sa connaissance de l'emplacement suscité.

C'est un homme aussi discret que puissant qui tente de circonscrire l'impact de cet évènement et...

--------------------
L'elfe à quelque chose d'étonnant, comme si une brise permanente de joie et de fête emplissait les environs dès qu'une parole sortait de sa bouche.


Soudain, une nouvelle rafale de chaos les frappa tout les deux. Chacun à leur manière, les deux maîtres réussirent à se battre contre la puissance étrangère. En état de veille, Mjöllnir pu d'autant plus considérer la gigantesque puissance qui s'éveillait. Et malgré son peu de connaissances dans l'Art de la Toile, il était persuadé que cette force n'était pas simplement psionique. Autour de lui, il senti les esprits de quelques uns de ses disciples plongés en état de méditation défaillir, sans pour autant disparaître.


Elundel
Le temps presse Ami de l'Esprit. Contactez vos amis, mettez en garde vos disciples, et rejoignez les Halles de la Hache Chasseresse. Je vous laisse ceci pour me contacter, décrochant l'un des cristaux qui tourbillonnait autour de sa tête et le posant sur son bureau, je ne doute pas que vous comprendrez son utilisation. Je vous transmettrais au plus vite ce que je découvrirais.

Que Bahamut vous protège !

--------------------
L'elfe à quelque chose d'étonnant, comme si une brise permanente de joie et de fête emplissait les environs dès qu'une parole sortait de sa bouche.


Ses yeux s'illuminèrent soudain d'un bleu presque brûlant puis elle disparu. Mjöllnir reconnu sans mal une technique de manipulation de la réalité de haut niveau qui permettait de se déplacer instantanément vers un point éloigné. La présence de la dragonne avait disparue. La vague de chaos disparaissait elle aussi, et il sentait ses novices et ses disciples se remettrent de leurs émotions.

---

Cristal de communication : permet de communiquer discrètement et télépathiquement avec la dragonne si les deux interlocuteurs se trouvent sur le même plan.



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Mercredi 10 Août 2016 à 12h44 par Atlas
Quote Post
 
 

De « savant disparu », l’image de la dame de Lunargent lui apparut aussitôt. Par réflexe plus que par crainte d’être épié, les protections du Monastère restant exceptionnelles en la matière, il l’associa aussitôt en pensée au sentiment de perte et de tristesse qu’on pouvait attendre de qui que ce soit pensant réellement qu’elle avait bel et bien disparu.

Une visite de courtoisie au Gardien des Ecrits, à Château-Suif -Ulraunt était-il toujours en place ?- semblait s’imposer. Peut-être les Prédictions d’Alaundo pourraient-elles apporter un éclairage quelconque sur ce qui arrivait à l’instant, peut-être les Voix du Nord, Est et Sud pourraient-ils apporter leur support également. Quoi qu’il en serait, une telle visite serait perçue par Alustriel qui pourrait prendre la mesure de l’importance de l’instant et faire le choix de revenir sur le devant de la scène.

Sa vie monastique l’avait, semblait-il, gardé trop longtemps en dehors du reste du monde. Par quel jeu de puissances les « savants mortels » qui auraient pu les aider à dénouer cette intrigue avaient-ils disparu ? Quel rôle joueraient les dragons dans les évènements qui se dessinaient dans ces déferlantes de puissance chaotique ?

Les Halles de la Hache Chasseresse, forteresse perdue de Delzoun des milliers d’années au pare avant dont il ne restait que les Halles en question et un pont de pierre. Qu’y avait-il donc d’assez d’intérêt pour que la Dragonne et cet homme aussi discret que puissant y soient attentifs et y organisent une alliance ?

Mjöllnir laissa la paix intérieure organiser ses pensées avant de revenir à ses disciples, soucieux de leur état après qu’ils aient défailli face à l’improbable puissance. Réunissant en Conseil les Maitres de chaque Branche, il les mit en garde sur ce qu’ils venaient tous de ressentir comme d’un Pouvoir qui les dépassait par trop que pour espérer l’affronter . Chacun devrait prendre à cœur de s’entrainer à renforcer leur forteresse intérieure et se fermer à toute intrusion quelle que soit la forme qu’elle prendrait.

Il laisserait sa fille adoptive se charger des contacts divers et partirait sans délai, profitant d’une caravane astrale pour réduire à rien la distance qui le séparait de la Forteresse du Sud.



PG Mjöllnir “Poing-de-Cendres” Noirmarteau du Monastère des 9 Portes - Moine Nain Phrénique - niv 7 (FP9) {FICHE}

MJ Atlas - Oeil du Dragon, Antre des Brumes
PJ Gaerlhach'dhin - Rôdeur-Druide Demi-elfe - niv 2 {FICHE}
PJ Arzhaelig Tenedor de la Main des Mystères - Barde Humain Demi-fée - niv 7 (FP9){FICHE}
PNJ Kiirmyeti - Main des Mystères, Explorateur du Surnaturel

user posted image Réputation 9
 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
écrit le : Mercredi 10 Août 2016 à 19h17 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Pour un personnage de son importance, trouver une caravane vers Eauprofonde n'avait rien de bien compliqué. Sur le marché de Lunargent les caravaniers se pressèrent presque pour proposer leurs services. Il dû choisir entre deux caravanes de cirque, un marchand de métaux, trois orfèvres et un menuisier. C'est ce dernier qui eu sa préférence. Humain, il voyageait avec sa fille et son apprenti - un jeune nain qui avait préféré la vivacité du bois à la robustesse de la pierre. A la porte d'Eauprofonde, ils furent rejoint par deux cavaliers habillés à la manière des forestiers mais arborant une broche d'argent bleu d'un motif qu'il ne connaissait pas : un souffle de vent stylisé barré verticalement d'un estramaçon de platine dont la pointe bloquait le fermoir.

user posted image


Il en sut vite plus, les deux hommes se présentèrent comme étant des agent de l'Ordre du Vent de l'Ouest, un ordre shaundakulite ayant pris de l'ampleur sur les routes. Ils craignaient des perturbations, aussi assuraient ils exceptionnellement gratuitement la sécurité sur les grandes routes.

Le trajet se déroula calmement, ses compagnons étaient tous de nature agréable. Jean, le menuisier, dans la force de l'âge parlait avec passion de son métier ainsi que de sa famille. Eliane, la jeune fille semblait surtout là pour le voyage mais ne rechignait pas à la tâche quand elle se faisait nécessaire. Obreg, le jeune apprenti, avait d'abord été intimidé par Mjöllnir. Il appris ensuite que ses parents nains n'avait pas tellement apprécié qu'il quitte l'affaire familiale pour faire un "travail d'elfe". Orban et Talisar, leurs deux protecteurs étaient de fameux rigolards qui passèrent leur temps à s'échanger des blagues et à parler d'aventures. Tout les deux lieues environs, l'un deux quittaient la route pour aller observer les environs avant de graver un symbole ou un autre dans l'écorce d'un arbre sur le bord de la route.

Ils mirent trois jours à atteindre Triverrat. L'humeur y était plutôt étrange. En effet, devant les frontières de la ville, un camp militaire était dressé. Des bannières arborant les armes de Lathandre et de Kelemvor flottaient au vent. Mais Mjöllnir n'en sut guère plus. Ils repartirent à l'aube, et après quelques lieues vers le Sud, ils bifurquèrent vers l'Est. La caravane le déposa non loin d'un petit village fluvial. Aussi étonnant que ce fut, l'un des deux agent de la Main Secourable l'accompagna. Mieux, il lui prêta son cheval de rechange. Ils chevauchèrent quelques dizaines de minutes dans le calme, passant non loin d'un village paisible au bord de la Dessarin. En l'observant, le nain remarqua que Talisar avait bien - en accord avec son prénom - quelque chose de léonin. Des cheveux pareils à une crinière, tout en muscle doué d'un charisme palpable. Alors qu'ils arrivèrent à quelques centaines de mètres de l'antique Pont de Pierre qui permettait de traverser le fleuve, il expliqua enfin à Mjöllnir pourquoi il l'avait accompagné :


Talisar
Maître Nain, je ne vous cacherait pas que nous n'étions pas là uniquement pour escorter la caravane...

--------------------
Talisar est un humain du genre armoire à glace. Sa barbe rousse fournie et sa largeur d'épaule aurait pu le faire passer pour un nain, en lui enlevant au moins cinquante centimètres.


Il s'interrompit, ils arrêtèrent brutalement leur deux chevaux alors qu'une escouade de cinq cavaliers traversaient en trombe le sentier. Au loin, ils virent un nuage d'une caravane. Talisar les salua de la main.

Talisar
Voilà. On nous avait informé qu'un Maître Psion allait venir de Lunargent pour rejoindre les Halles, dit il en reprenant son chemin. Et cela nous concerne au plus haut point. Notre ordre à en effet récupéré la ruine, en accord avec les Seigneurs locaux, et les héritiers du Royaume de Delzoun. En échange d'une dératisation en bonne et due forme bien entendu !, dit il en riant.
Je ris, mais on à failli perdre des hommes dans la bataille. Vous savez que notre église, dans son ensemble, n'a guère de place forte. Excepté le Temple de Myth Drannor, dont l'accès ne nous est pas toujours facile, peut-être. Notre Dame à donc décider d'en établir un ici, afin d'en faire un relais, une place forte, et une zone neutre pour quiconque cherche secours. Entre autre chose, la bâtisse est des plus grande, et d'autant plus avec les travaux.

Il se trouve qu'on s'est retrouvés engagé dans un conflit que je ne suis pas sur de comprendre... Si bien qu'on fait aussi quartier général en ce moment.

--------------------
Talisar est un humain du genre armoire à glace. Sa barbe rousse fournie et sa largeur d'épaule aurait pu le faire passer pour un nain, en lui enlevant au moins cinquante centimètres.


Laissant Mjöllnir répondre à ce propos ils continuèrent vers le nord, longeant la forêt, puis pénétrant dans une forêt plus jeune au milieu de la route, qui n'était probablement pas là quelques années auparavant. Des arches végétales formait un tunnel sur plusieurs centaines de mètres, probablement de facture druidique. Bientôt, des bruits de constructions se firent entendre, et au dessus des arbres, Mjöllnir eu sa première vue sur le temple reconquit de l'ancien empire nain.


user posted image


Des bannières de l'Ordre flottaient sur les murs en reconstruction. Alors qu'ils passaient la lisière de la forêt, ils virent que la forteresse était encore un peu plus loin. Devant eux s'étendait une immense clairière sur laquelle campait de nombreux groupe. Là ce qui semblait être un régiment de disciple de Tyr, plus loin une compagnie marchande, de l'autre coté s'étalait sur plusieurs centaines de mètres ce qui semblait être des compagnies mercenaires. Plus loin encore, non loin des rives du fleuve camouflé par les arbres, s'étendaient des champs. La situation était plus qu'étonnante, alors qu'il commençait à remonter la route il lui semblait voir côte à côte des guerriers déshonorables, et des paladins d'ordres renommés.

Alors qu'il avançait vers la forteresse, le soleil atteint son zénith.



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
écrit le : Lundi 29 Août 2016 à 15h37 par Atlas
Quote Post
 
 

Mjöllnir n’avait pas quitté le Monastère que l’idée d’utiliser une caravane astrale l’avait quitté. L’homme qui aurait dû l’emporter gisait, inconscient, balayé par la décharge psionique qui avait manqué briser ses propres protections. Même court, un tel voyage aurait été bien trop dangereux.

La voie terrestre s’annonça bien plus intéressante à tout point de vue, riche de rencontres et de nouvelles sur un monde que la vie monastique gardait lointain et perçu au travers d’histoires et d’interprétations. Il avait pris le temps de discuter plus longtemps que jamais avec Obreg, commençant sur le ton de la rigolade par lui faire remarquer qu’il avait lui-même fait le choix de se battre à mains nues en développant son esprit plutôt que de développer le talent des siens à se battre à l’aide d’une hache qu’il aurait forgé lui-même, enfoncé dans une armure le rendant plus immobile que la montagne qu’il avait quitté pour un monastère en surface.
Rares étaient les Nains à offrir aux leurs de pouvoir vivre comme bon leur semblait, bien trop rares. Presqu’aussi rares que ceux qui pouvaient se lier d’amitié avec une Elfe des Mers, une Dragonne, ou une Génasi.

Orban et Talisar méritaient à eux seuls la longueur du trajet et Mjöllnir les jalousait de s’être trouvés tous les deux. Un tel partenaire, un égal, lui manquait, Kuan n’avait tenu cette place que trop peu de temps et c’était … cent ans plus tôt.

Les bannières avaient changé le ton du voyage, le rendant plus grave et solennel.
Mjöllnir avait toujours développé une connaissance pointue des dieux, où qu’ils furent adorés, et trouver côte à côte le Seigneur du Matin et le Seigneur des Morts avait quelque chose de … dérangeant … autant que son guide ressemblait à un Talisid dont il portait presque le nom et qui se disait Shaundakulite.

Il brisa son propre mutisme quand ils arrivèrent en vue des Halles de la Hache Chasseresse. Si l’édifice était loin d’avoir retrouvé le prestige de la période de Delzoun, il était facile pour un Nain de se l’imaginer et de s’émerveiller du talent de ses ancêtres.


- Oï l’ami, il est rare qu’nous connaissions les vraies raisons de nos combats. Même si … ça, ça mérite d’y mettre un coup, pour sûr ! Votre Dame ne manque pas d’ressources pour rassembler une telle armée et j’en viens à m’demander c’que j’fais là avec autant de troupes. Quel idiot a bien pu s’faire autant d’ennemis ? Quel autre dieu ou Puissance pour en motiver autant ?



PG Mjöllnir “Poing-de-Cendres” Noirmarteau du Monastère des 9 Portes - Moine Nain Phrénique - niv 7 (FP9) {FICHE}

MJ Atlas - Oeil du Dragon, Antre des Brumes
PJ Gaerlhach'dhin - Rôdeur-Druide Demi-elfe - niv 2 {FICHE}
PJ Arzhaelig Tenedor de la Main des Mystères - Barde Humain Demi-fée - niv 7 (FP9){FICHE}
PNJ Kiirmyeti - Main des Mystères, Explorateur du Surnaturel

user posted image Réputation 9
 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
écrit le : Lundi 29 Août 2016 à 21h25 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 8
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Talisar soupira, les yeux soudain emplis de tristesse. Ils traversaient le camp, s'approchant des rempart des Halles. Pendant le moment de silence qui accompagna la réflexion du rôdeur, Mjöllnir pu analyser de plus prêt ce qui l'entourait. Certes, cette réunion de forces éparses était un coup de force dont les précédents étaient probablement assez rares, mais l'armée en elle même n'était pas si exceptionnelle. Si des ordres puissants s'y distinguaient, chaque contingent était assez réduit, pas plus d'une centaine d'individus, excepté pour Tyr et Torm qui - à la vue du nombre de tentes - devaient tourner autour des quatre cents âmes. Mais plus important, l'association de temps de philosophies différentes demandait sans doute un effort de diplomatie hors du commun. Placé derrière les tentes de mercenaires arborant une carpe d'émeraude comme blason flottait la tête de Sunie. Plus loin, juste sous les remparts, le petit camp des Dragons Pourpre connus pour leur discipline sans faille se trouvait en face d'un lieu étrange où fleurs et arbustes poussaient de façon débridée. Des druides et des rôdeurs tenaient un conciliabule au milieu de ce bosquet.

Les rempart, d'ailleurs, avaient dû être le premier morceau à être reconstruit. Là où les hauts murs de pierres avaient été crevés, des briques de granit étaient venus boucher les trous. Des plateformes arrondissaient régulièrement le rempart sur lequel patrouillaient des archers portant la même cape que Talisar. Il s'arrêta à la porte - qui ne comportait pas de herse - et salua le garde. Enfin, alors qu'ils s’apprêtaient à entrer, il répondit au nain.


Talisar
Pour dire la vérité mon ami, je ne crois pas que plus de deux ou trois personnes sachent vraiment contre quoi on se bat. Tout ce que je sais, c'est que pour ce qui concerne mon ordre, le combat à déjà commencé depuis plusieurs années. C'était avant que l'ordre ne gagne en prestige, en puissance et en richesse. La Dame d'Aurore n'était pas encore connue, et n'était encore qu'une vagabonde. Je ne suis pas un de ses intimes, et ce que je sais restent des rumeurs, probablement fondée, mais pas complètement justes.

Il semble qu'elle soit tombé sur une très vieille prophétie alors qu'elle explorait des ruines calishites. Quelque chose contre laquelle djinn et efrits se seraient alliés pour garder le contrôle du territoire... Elle y a cru, et a redoubler d'efforts pour augmenter la force de l'ordre. Les caravanes se sont multipliés, nous avons établis des relations avec tout les grands pays et les marchands, parfois vaincu des plaies. La moitié des grands commerçants et nobles de ce monde ont aujourd'hui une dette envers nous. Une partie de cette petite... armée est le fruit de ces dettes. Mais certains, comme les Dragons sont aussi là par loyauté. Il semble que notre Dame les aient côtoyés un certain temps. Les servants de Torm sont arrivés il y a peu. Ils n'avaient pas voulu prendre en compte nos avertissements, mais ils semblent qu'ils aient envoyés des éclaireurs voir de leur propre yeux la situation.

Le fait est donc, Mjöllnir, que nous ne savons pas contre quoi nous nous battons. Mais une chose est sur. Depuis que ça s'est réveillé, nous avons déjà perdu plus de deux cents hommes.

--------------------
Talisar est un humain du genre armoire à glace. Sa barbe rousse fournie et sa largeur d'épaule aurait pu le faire passer pour un nain, en lui enlevant au moins cinquante centimètres.


Sur ces révélations, ils passèrent la porte. L'intérieur de la forteresse ressemblait à une petite bourgade. Un étrange autel dédié semblait ils à presque tout les dieux bons - y compris monstrueux - s'élevait au centre de la place. Autour des forgerons, des menuisiers et des maçons travaillaient d'arrache-pied pour remettre le fort en état. A droite, une grande auberge était adossé au rempart et plus loin, des maisons-dortoirs étaient en construction. L'Ordre ne dérogeait pas à sa foi : il était là pour donner aux voyageurs un lieu sûr. Il traversèrent la place dont les vieux pavés avaient été récurés et pénétrèrent, enfin, dans les Halles à proprement parler. La première pièce était si grande que les écuries y étaient installées. Ils y laissèrent leurs chevaux. Talisar conduit ensuite Mjöllnir dans un premier Hall. C'était en fait l'accueil de la forteresse. Des escaliers montaient et descendaient autour de la pièce elle même pleine à craquer de dignitaires. En quelque minutes le nain entendit de l'elfe, du nain, du gnome et même d'autres langues plus exotiques. Utilisant sa carrure, le rôdeur se fraya un chemin et mena le psion dans une autres salle. Celle ci était de taille plus modeste. Elle était chaleureuse meublés de fauteuils confortables. Une fenêtre donnait sur l'extérieur, où le nain pouvait apercevoir tout ce qu'il venait de traverser. Mais le calme fut de courte durée. Ils traversèrent une porte au fond de la pièce et arrivèrent - après un couloir sinueux - dans un autres Hall. Celui ci était plus impressionnant encore. Ils étaient sur un balcon qui faisait le tour de la pièce. En bas, une très longue table - encore vide à l'exception d'une jeune femme assise à l'un des coins - occupait le centre de la pièce. En lieu et place de piliers pour soutenir le balcon était posté des statues figurant d'anciens rois nains. Bien que gardant les traces de l'âge, elles avaient elles aussi été fraichement rénovées. Au fond, une statue - neuve elle - de Shaundakul s'élevait derrière le fauteuil qui occupait le bout de la salle.

Talisar
Bienvenue dans le Halles des Sceaux. Des représentants de chaque délégations vont s'y réunir ce soir pour sceller un pacte d'entraide... Je pense que ce sera des plus intéressants. Celui qui vous a fait chercher est absent jusqu'à ce soir, il est allé chercher l'une des autres personne qu'il voulait recruté... Je ne connais rien de son plan mais vous êtes loin d'être n'importe qui, et j'imagine qu'on ne vient que rarement à vous sans que la situation soit intenable...

--------------------
Talisar est un humain du genre armoire à glace. Sa barbe rousse fournie et sa largeur d'épaule aurait pu le faire passer pour un nain, en lui enlevant au moins cinquante centimètres.


Alors que Talisar parlait, une porte de l'autre coté de la salle, à la hauteur des balcons s'ouvrit et...




Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Closed TopicStart new topicStart Poll