Quel est votre nom, voyageur ?
Heureuse rencontre, Voyageur !
   

Pages : (3) 1 2 [3]  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Au coin du feu, Refaire le monde autour du monde
Écrit le : Samedi 06 Juillet 2019 à 21h00 par Ahuizotl
Quote Post
 
 

Quelque part sur la Côte des Epées, à la tombée de la nuit

Metzli raviva le feu qui menaçait de s'éteindre. Jubel, Janisson et Tzotzil semblaient étonnement calmes pour une nuit qu'ils passeraient en pleine nature. Se fiant à l'instinct de ses compagnons à quatre pattes, Metzli se détendit à son tour et prit le temps de contempler la voûte étoilée...

La jeune femme se remémora le voyage qu'elle avait effectué dans les cieux quelques mois plus tôt. Il avait définitivement changé la perception qu'elle avait des étoiles. Jusqu'alors, elle les avait en effet considérées comme un point d'ancrage, aussi beau que stable, qu'elle avait pu contempler où que l'aient menée ses aventures. Mais ce périple mémorable lui avait montré leur véritable nature.

Elle raviva une nouvelle fois le foyer.

Le spectacle qu'elle avait contemplé là-haut était simplement magnifique, c'était incontestable, et jamais elle ne regretterait d'avoir entrepris semblable odyssée. Mais ce qu'ils avaient découvert là-haut n'avait rien de différent de ce qu'elle connaissait sur terre: esclavagisme et cruauté gratuite. Tout ce contre quoi elle s'était toujours battue, dès qu'elle avait appris à le faire. La seule différence étaient que, dans les cieux, les ennemis étaient nettement plus coriaces encore. Elle se souvint avoir eu l'impression de n'être qu'un insecte face au puissant vaisseau des flagelleurs mentaux... Les résultats de leur expédition avaient d'ailleurs été pratiquement nuls: un vaisseau néogi détruit et la découverte de nouveaux espaces mais combien de vies avaient-elles été perdues pour cela?

L'ensorceleuse poussa un soupir.

Les mauvais souvenirs ne devaient cependant pas effacer les bons. Elle avait pu retrouver son vieil ami Arzhaelig et s'en faire de nouveaux. Jamais elle n'oublierai le jeune et courageux Tijak, l'autoritaire Serana, Hermine en quête de son foyer, Vibhishana venu de l'Orient lointain, Granit le bosco et tant d'autres... Autant de visages qu'elle aimerait revoir et que ses pas l'amèneraient à recroiser.

Et, même si les fruits de l'expédition étaient maigres, Metzli avait le sentiment d'avoir muri.


¤ Tirer parti de chacune de ses expériences, quels qu'en soient les résultats, n'est-ce pas cela grandir? ¤

Sur cette pensée, l'amnienne jeta un nouveau regard au ciel scintillant de milliers d'étoiles, plus songeuse que jamais...



Fiche de Metzli Arnesen

« Laisse la Dame Tymora guider tes pas… »

PNJ : Ahuizotl, Galahad de Montléri

Autres PJ : Sahadeva, Circé, Reïlo

user posted image
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Lundi 08 Juillet 2019 à 15h21 par Phineas
Quote Post
 
 

La neige la recouvrait presque entièrement, comme une couette crissante mais agréable. Elle ne comprenait toujours pas vraiment comment elle avait fini là, mais elle pensait qu'une créature ailée, qu'elle qu'elle soit, l'avait déposée ici. Après qu'elle soit passée par dessus bord alors que le Protecteur décrochait, et qu'elle tentait d'aider un marin à rester sur le pont.

Elle était là depuis des heures, des jours. Les tourbillons blancs tournaient autour d'eux et elle ne s'était toujours pas décidée à se lever. Elle attendait, attendait. Elle savait qu'à force de faire corps avec l'environnement, elle aurait plus de chances de passer outre les prédateurs, et de définir où elle se trouvait. Tout sens tendus, enfin, elle captait maintenant les environs alors que les nuages s'affinaient.

Des pics, trop haut pour des montagnes basses, suffisamment émoussés pour témoigner d'un vieux mont. Le vent qui serpente dans des vallées, loin.


¤ La moitié des sommets du nord en somme... Et encore... Je pourrais bien être du mauvais côté du monde... Bon, au moins, il reste une carte inviolable...¤

Roulant sur elle même avec un grognement elle s'extirpa de la neige et se redressa sur ses pieds. L'environnement était bien trop hostile et son premier réflexe fut de dégainer son épée. Plissant les yeux, elle tentait de comprendre où elle était.
C'était une sorte de petit cirque rocailleux. Elle distinguait des falaises brunes un peu plus loin, brillantes, les quelques zones où la neige était absente était patinée par le temps. La pluie glacée se calmait et bientôt elle pourrait être sûre.

Avisant une falaise un peu plus escarpée, elle la rejoint avant de gravir ses quelques mètres, manquant de déraper une ou deux fois. Malgré le tapis neigeux, elle avait quelques blessures ça et là. Elle ne repérait aucune faune, ni d'ailleurs aucune flore, ce qui ne la rassurait pas vraiment. Non qu'elle veuille affronter de nouvelles horreurs, mais là où on ne trouvait même pas le pire de la création, mieux valait ne pas s'aventurer non plus.


¤ Putain, même moi j'ai froid... Attends... Merde... ¤

Ce qu'elle avait pris pendant des heures pour des nuages n'en était pas. C'était une sorte de brume, qu'elle ne s'expliquait pas au premier abord. Les nuages elle les voyaient maintenant, très loin en contrebas. Elle, elle était dedans. Et vu l'épaisseur qu'elle envisageait, le nombre de lieux possible se réduisait à une inquiétante peau de chagrin.

Et un nouveau problème. Accéder à sa carte, désormais, devenait un défi d'autant plus grand.


¤ Ce qui m'a déposé là est soit un sacré connard, soit c'était un hasard complet... Gageons la seconde réponse... Qu'est ce que..?¤

Un sifflement se fit entendre au loin, se rapprochant d'elle à toute vitesse. Sans trop se poser de questions, elle plongea dans la neige et s'y enfonça à nouveau. Une ombre gigantesque provoqua un arrêt localisé dans la chute de neige et de glace avant de disparaître au loin.

Des sueurs froides, et mêmes glacées sur l'ensemble du corps, elle se releva et continua sa route. Enfin, sa route, sa bataille contre la montagne.

Enfin, elle atteint le pic qu'elle avait avisé plus loin. Pendant de longues dizaines de minutes, elle gravi le pic jusqu'à en atteindre le sommet ou, enfin, elle trouva sa carte.

Au dessus d'elle, la voûte céleste allait lui dire où elle était. Ou au moins, où elle n'était pas.


¤ Bon... Alors... Où est... ¤

Elle trouva rapidement l’Étoile du Marin, la bien nommée en l’occurrence. Vu sa position, elle était très, très au nord. Ça, elle s'en doutait déjà un peu. Plissant les yeux elle chercha, chercha. Ici, elle voyait des étoiles qu'elle n'avait jamais aperçu tant le ciel était pur de tout. Enfin, rassurée, elle fini par trouver la Couronne.

- Mystra soit louée...

Elle s'assit dans la neige, maintenant certaine qu'elle se trouvait quelque part sur un sommet de l’Épine. Il fallait redescendre, mais au moins, il n'y avait pas de désert, ni d'océan à traverser. Avec un peu de chance, elle trouverait des galeries naines ou cyclopéennes quelque part.

En route.




 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 07 Août 2019 à 15h55 par Stor Mousseracie
Quote Post
 
 

Hovdène, Thétyr, fin d'après-midi

Voila quelques jours déjà que Jakelm était revenu dans son village natal et il commençait déjà à s'y ennuyer fermement. Passés les instants de liesse familiale qui avaient suivi son retour, la vie de ce petit hameau de pêcheurs lui semblait vraiment monotone. L'émerveillement béât de sa fratrie à l'annonce de ses aventures avait bien avantageusement flatté l'orgueil du jeune mousse mais il avait fini par s'estomper face à la routine du quotidien et la nécessité de poursuivre les activités habituelles.

Maintenant, nonchalamment allongé sur le sable, l'adolescent laissait le soleil déclinant chauffer son torse nu. Après une journée passée en mer avec son père et ses frères, il laissait son esprit vagabonder. Comment trouver un intérêt à ces simples activités de pêche lorsqu'on avait eu la chance de tutoyer les étoiles ? Comment prendre plaisir à relever des filets chargés d'un poisson ordinaire lorsqu'on avait eu l'occasion de harponner une baleine solaire ? Tout l'appelait, en fait, à repartir à l'aventure en dépit de l'affection sincère qu'il avait pour les siens.

Se secouant, Jakelm se remit rapidement sur ses pieds et rejoignit sa maison où sa mère et sa sœur préparait le repas du soir. Assis à l'extérieur, les hommes de la famille reprisaient les filets mis à mal par la pêche du jour. Tout était normal et calme dans ce village reculé. Demain, le garçon irait en forêt où il espérait retrouver les militaires qui y patrouillaient. En particulier, il avait hâte de pouvoir raconter ses aventures récentes à celui qui l'avait tant fait rêver ces dernières années. Il était impatient de lui faire admirer son gilet bleu nuit, symbole de son appartenance à l'équipage du Protecteur, ainsi que la hachette finement ciselée, cadeau de son copain Hadozee. Impatient aussi, et plutôt fier, de montrer à ce rude soldat, ce que le chétif fils de pêcheur était devenu. Pas un grand guerrier, c'est sûr, du moins pas encore, mais déjà presque un homme, ayant élargi son horizon et découvert que le monde ne s'arrêtait pas aux lisières d'Hovdène.

Encore quelques jours et Jakelm reprendrait la route. Dans un premier temps, il irait certainement à Vélen pour s'embarquer sur un nouveau navire mais, qui sait, peut-être ne finirait-il pas sa vie en tant que matelot pour peu que l'aventure ne frappe à nouveau à sa porte et ne l'entraîne dans d'autres directions.



 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (3) 1 2 [3]  Reply to this topicStart new topicStart Poll