Quel est votre nom, voyageur ?
Heureuse rencontre, Voyageur !
   

Pages : (9) « Première ... 7 8 [9]  Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Chapitre IV : Les Croisements Infinis, [Azur'ael, Alrion, Mjöllnir et Lahmee]
Écrit le : Jeudi 18 Octobre 2018 à 09h10 par Lähmee Tribäle
Quote Post
 
 

Les yeux écarquillés, Lähmee ne perdait pas une miette de ce qu’il pouvait voir et entendre. Si il lui était possible d’agrandir la fenêtre pour en voir plus il l’aurait fait. Un instant sa curiosité failli l’emporter et passer à travers cette face du cube pour voir la taille de ce dragon était très tentant. En effet, rien que la patte en disait long sur le reste de la bête. Une bien belle patte d’ailleurs aussi imposante qu’élégante ce que ne manqua pas de constater le Sy’Tel’Quessir. Mais il n’était pas l’heure de se laisser aller à la flatterie surtout pour un bout de patte aussi gigantesque soit-elle.

Non Phinéas semblait susciter l’attention du Sublime. L’attention et presque la compassion. Une souffrance plus qu’intense émanait du vieux mage. Son bras bien que soigné par un bandage runique semblait être atteint d’une infection plus qu’étrange. Pendant un instant le sauvageon pensa même qu’il était devenu un hybride. Il le détailla à nouveau. Ce n’était pas beau à voir. Il écouta le dialogue des deux acolytes qui semblaient très proche. Les dires de ce qui restait de l’humain semblait dérangeait le Sublime. Pourquoi n’avait-il pas jouer franc jeu et leur avoir dit qu’ils étaient qu’une « diversion ». Il répondit de manière plutôt humoristique voyant que le dragon se permettait de rire de certaine situation.


- Et bien Phinéas je ne vais pas vais venir te serrer la main aujourd’hui pour te saluer ? Les elfes ne font pas ça ! Mais qu’est-ce donc ? Je n’ai jamais vu une telle infection ! Ni une telle patte de dragon d’ailleurst mais cela doit être du à mon jeune âge, il est vrai ! Qui dois-je remercier de me rajeunir et me rappeler que je ne suis qu’un gamin elfe ? Ton ami aussi vieux soit-il a-t-il une idée du mal qui te ronge ? Et pour information, Vieux Dragon, je ne suis pas un héros, mes faux pas me collent la peau, je ne suis pas un héros faut pas croire ce que disent les mago, je ne suis pas un héros ! Je suis juste…

Le Sublime détailla l’œil du mage qui lui aussi était infecté. Ce dernier avait perdu toute malice de regard qu’on certain magicien malgré leur âge avancé. L’attention de Lähmee se reporta sur le corbeau blanc qui venait de se poser sur la tête. Le barde chercha à provoquer des réactions par ses propos :

- Une diversion ! Ton esprit est si déterminé qu’il en devient aveugle, regardes seul ton corbeau peut lui permettre de briller ! Nous sommes ignares, tout nous dépasse, nous avançons tant bien que mal et je suis moins sage qu’avant ! Une diversion, rien que ça ! Tu te rends compte que tu ne sembles même plus humain Phinéas, le vois-tu ? Alors parles Tethyrien avant qu’il ne soit trop tard !

Le ton semblait maintenant agacé. Sa voix était devenue irritable.

- Une diversion ! Tu veux que je te montre ce que c’est que de se divertir ! Tu oublis que c’est mon métier ? Esprit dérangé que tu es devenu ! Tu veux régler tes comptes avec Kelemvor, expliques moi…sinon je t’en empêcherais à ma manière…Tu ne peux rien contre la scrutation de ce cube et je pourrais m’immiscer dans ta petite entrevue que tu semblais vouloir garder si secrète !

Malgré son irritation, le barde avait écouté chaque parole avec attention. Il nota la dernière phrase prononcée qui évoquer de traverser physiquement la mer astrale. Qu’est ce que c’était donc que cela ? Pour aller où ? Pour rejoindre les royaumes lointains ou le chronomancien ? Effectivement il était encore trop tôt pour trouver un responsable de tout ces chamboulements mais le barde semblait intéresser par cette piste. Pour lui cela semblait plausible. Et si le fait de passer par ce cube enlever du temps pour renforcer la puissance d’un chronomancien ? Il leur laissa justement du temps pour répondre avant de terminer par :

- Hummmm, Et la mer astrale ? La chronomancie...



user posted image
 
 
   Top
PM
Écrit le : Mercredi 31 Octobre 2018 à 00h06 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 10
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Lähmée

- SILENCE !

Dans un accès de rage fugace, le vieux mage avait proféré son ordre envers Lähmée avec une voix de stentor. Mais cette perte de contrôle avait eu un coût immédiat. Quelque fut cette infection, elle avait soudain avancée, son œil maintenant intégralement recouvert de ce noir piqueté de blanc. Il ferma les yeux et sa main se crispa sur son bâton. Sur sa tête, le corbeau perdit une plume qui se dispersa dans une fumerolle étincelante. L'avancée était maintenant contenue.

- Les mortels... soupira le dragon.

- Ne fait pas comme si rien ne t'agaçait, antique tas d'écailles... , persifla le mage. Ne profère pas des menaces que tu serais incapable de tenir, barde. J'ai vu des idiots faire ça, partout, de toutes races, menacer d'autres idiots par jalousie, par méconnaissance, parce qu'ils ne supportaient pas de ne pas savoir, tu connais leur point commun à tous ? Ils ont mal finis.

Il se tut un instant, tournant la tête vers un point derrière la fenêtre. Un bruit mat, sismique, se fit entendre après que la patte du dragon ait disparue du champ de vision de Lähmée. Avant d'y revenir en toute tranquillité.

- Je suis l'un de ces idiots. Ceci est peut-être ma dernière idiotie.

- Mais quelle fabuleuse idiotie gamin !, s'amusait le dragon. Bien, j'utilise le temps qu'on me laisse pour parler, puisque les jeunes ne semblent plus vouloir respecter leurs ainés, dit le dragon avec une emphase mélodramatique toute ironique, je suis Mitnesvernisk, rapidement, Lähmée estima qu'on pourrait traduire son nom par "La Lumière au-dessus des Étoiles".

Avec un nom aussi flatteur et en compilant tout ce qu'il pouvait voir Lähmée ne put que se rendre à l'évidence. Il avait devant lui la race la plus mystérieuse et puissante de toute l'espèce draconique : les prismatiques. Des créatures de légende qui, si on ne croyait que le tiers des mythes, étaient les égaux des dieux sur bien des points. Nombre de savants doutaient d'ailleurs de leur existence puisque, si ceux ci étaient réels, pourquoi n'avaient ils pas boutés Tiamat, Bahamut et Sardior hors de leurs trônes ?


- Si les présentations et les gentillesses sont terminées, je vais te faire le plaisir de t'expliquer. Sans espérer que tu approuves ou comprenne, bien entendu. Écoute bien, quand Toril devra se trouver un coupable viable, je suis certain que tu pourras te faire un plaisir de m'utiliser...

Il y a un peu plus d'un siècle, j'étais pieux. Je n'étais pas un prêtre non, mais Mystra et Azouth profitaient régulièrement de mes offrandes. J'étais âgé, j'avais passé ma vie à libérer des esclaves, à me battre contre les intolérants et ceux qui les supportaient, pour le pardon, l'ingéniosité, la curiosité, l'égalité... Toutes ces valeurs qui, j'en était certains pourraient faire un univers plus juste. Pour tous, même pour ceux qui, disaient on, ne le méritaient pas.

Il s'interrompit et passa son bâton au dessus des bandes de runes. Celles ci se mouvèrent et s'agrandirent s'enroulant autour de son cou et d'une partie de son visage, désormais touchés.

- J'avais trois enfants. Un fils et une fille, issus de mes amours, et une fille adoptive. Après une longue réflexion, Ileon, mon fils, avait rejoint un courant de non-vénérant. Tout en reconnaissant leur réalité, il refusait désormais de vénérer les dieux. Bien que connaissant le sort qu'il encourait, je respectais son vœu. Mais ce ne fut pas le cas de tous. Des prêtres le firent assassiner, puis, pour éviter une "invasion de pensée", tuèrent mes filles, leurs amant et amantes, et leurs propres enfants, il contenait une effrayante colère en parlant. Des prêtres avaient tués mes enfants parce qu'ils refusaient de se soumettre aux dieux. Aux dieux que j'avais toujours respecté, que je croyais bon, ces dieux qui n'avaient pas empêchés le massacre, ces dieux qui, j'en pris conscience à ce moment, étaient coupables de tout ce qui avait put arriver de pire dans l'univers depuis le début des temps... J'ai supplié Kelemvor et Mystra d'épargner le mur et la damnation à mon fils, mais il n'ont jamais été entendus... Et cédant aux suppliques des prêtres mortuaires je sut ensuite que même mes filles avaient été damnés. Même Leyn, alors même que son âme devait revenir à Ellistraë.

Ces dieux qui, pour une raison ou une autre me laissèrent la vie, et mes pouvoirs.

J'avais alors plus de quatre-vingt ans, mais je décidais que les dieux paieraient pour leurs actes. Qu'ils cesseraient leur empire sur la vie et la mort des mortels.

Il fixa ce qui devait sans doute être l’Épine de Cristal au loin.

- Je m'arrangeais pour être maudit. Une malédiction horrible pour tout autre que moi, un nécromancien, que je tuais ensuite, verrouilla mon âme dans mon corps tant que mon fils serait enfermé dans le mur. J'étais donc virtuellement immortel. J'effaçais ensuite toute trace de mon existence. J'avais été l'amical opposant de Khelben, l'allié des Ménestrels, le confident des Dragons des Fleuves, le Libérateur... Tout cela je l'effaçais et j'agissais dans l'ombre. Dans les citadelles des devins et les mausolées je cherchais. Je cherchais une possibilité, un embranchement futur qui me permettrait, malgré ma faiblesse, de punir les dieux. Et je le trouvais. Ça, ce que nous vivons en ce moment, tout cela aurait dût être évité. Mais j'effaçais les minces prophéties qui auraient put permettre d'arrêter l'apocalypse, parce que tout portait à croire que cela affaiblirait suffisamment les dieux pour que je puisse passer à l'étape suivante...

Il avait dit ça avec un évident regret, quoique la détermination effaça vite ce sentiment.

- Et puis, je cherchais un moyen de libérer les mortels. Ça avait toujours été l'après-vie qui les avaient forcés à se soumettre. Un temps, j'avais admit la décision de Kelemvor que racontait les ouvrages quant aux jugements des Sans-Foi. Maintenant je l’honni. Il avait la possibilité de nous libérer mais il a abandonné son humanité pour se plier aux lois de divins imbéciles... Les mortels n'ont pas besoins de dieux, c'est eux qui ont besoin de nous. C'est pour cela qu'ils dirigent notre morts. Si nos âmes étaient libres, si notre mort était libre, tout devenait possible...

Alors, encore une fois je cherchais. Je cherchais dans ce que d'autres refusaient d'admettre. Je trouvais des alliés impossibles, il indiqua le dragon de son bâton, qui acceptèrent de m'apprendre les vérités du multivers plus vite que mon esprit n'était capable de l'accumuler.

L'avant dernière étape avant celle-ci, était de trouver l'arme. Je la trouvais. Cachée, recherchée par l'immonde Melauthaur, l'Ombre d'Ao. L'artefact le plus puissant de la création, l'unique erreur de l'Ultime. Intouchable par les dieux, je découvris qu'elle l'était par les mortels, à condition de se sacrifier, à terme. J'en arrachait un fragment et le conservait.

Et le voilà qui maintenant m'envahit, m'intime de rejoindre la trame du multivers pour mon sacrilège. Mais je l'utiliserais bien avant... Je fracasserais le mur et détruirait le Tribunal de la Mort...

Il donna un dernier regard lourd de sens à l'elfe avant de perdre celui ci à l'horizon. Des volutes de poussières commencèrent à s'élever ci et là.



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Vendredi 07 Décembre 2018 à 19h43 par Lähmee Tribäle
Quote Post
 
 

Le Sy’Tel’Quessir trouva la présentation et la répartie de Mitnesvernisk, "La Lumière au-dessus des Étoiles » excellentes. Il écouta attentivement. Le Sublime trouva l’histoire plutôt banale, du moins à son commencement : l’histoire d’un père qui n’avait pas su ou pu protéger sa progéniture au bon moment ou du moins qui n’était là quand il fallait et qui faisait porter le chapeau aux dieux alors que c’était lui le seul responsable. La suite était plutôt étonnante et prenait des proportions qui avaient largement dépasser la raison mettant en péril la vie de tous les enfants, de tous les plans et du multivers lui-même. Et c’était à nouveau Phineas le responsable de tout ce chamboulement.

Le sauvageon était mal placer pour juger. Ne venait-il pas lui aussi de relâcher la surveillance et l’éducation de sa fille en l’envoyant en Feerie, s’il il lui était arriver quoi que se soit en son absence qu’aurait-il fait ? Ne valait-il pas mieux se désintéresser de tout ça et profiter ensemble avec Azur du temps qu’il pouvait leur rester. Enfin bon est ce que ce monde pouvait encore leur offrir de quoi profiter, le barde douta au vue de ce que venait de lui annoncer Phineas.

Pourtant Lähmee n’était pas de ceux qui aimer mettre plus bas que terre les « coupables », il avait une certaine empathie et un bon cœur et il croyait dur comme fer qu’une personne ne pouvait être totalement irréprochable même si là ce magicien fleurté avec des artefacts interdits et devastateurs. Ce dernier avait un jolie passé que peu d’humain pouvait se targuer. Le Sublime préféra se concentrer sur ce souvenir et lorsque la poussière s’éleva, contre toute attente, la voix du barde en fit de même. Il ne pouvait certes plus les voir mais eux pouvaient encore l’entendre.

Sa voix était parfaitement harmonieuse et Lähmee utilisait le verbe de la création pour leur adresser ce qu’il avait sur le cœur, une dernière fois, peut-être !


- De l’ombre à la Lumière, Un pas et inversement
- En ce jours et lieu, peux tu retrouver la tienne ?
- Est-elle au-dessus des Étoiles, Comme Mitnesvernisk !
- Le prismatique pourrait voir ce que ton œil malade
- A cesser de voir...

Est ce que cela aller les inspirer vaillamment le Sublime ne savait pas trop ce qu’il allait entreprendre dans l’immédiat mais le barde espérait aussi les faire s’interroger sur leurs futurs actes. Il mit fin à la communication en prolongeant le chant plusieurs minutes. Il revint auprès de ses compagnons pour leur faire un résumé et leur expliquer ce qu'il avait fait en ce mettant face au cube de Serenna et Azur pour qu'elles puissent aussi en profiter.

Cliquez ici pour dérouler le parchemin...



user posted image
 
 
   Top
PM
Écrit le : Samedi 08 Décembre 2018 à 11h05 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 10
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Mjöllnir et Mirtzar

Mirtzar entra dans l'horizon, et ressorti immédiatement à côte de Mjöllnir. Un anneau autour de l'un de ses doigts semblait tourbillonner à toute vitesse (sans pourtant brûler la peau du maréchal). Il ralenti, puis s'arrêta.

Mirtzar ne savait pas exactement où il se trouvait. C'était un environnement extérieur, plein de poussière et de sable où régnait un silence de mort. Cinq comparses étaient réunis autour d'un étrange cube fait de la même énergie fluctuante que le portail qu'il venait de traverser.

Une énorme louve au pelage argenté, assise sur son arrière train un peu plus loin, accompagnée d'une jeune elfe.

Un guerrier, probablement un paladin, en armure trop lourde devant une autre face du cube.

Un elfe sauvage, l'air en détresse par ce qu'il venait d'apprendre et qui se dirigeait désormais vers la face devant laquelle était assise la louve.

Et Mjöllnir bien sûr, à côté de lui.



hrp.gif Vous pouvez tous entendre ce que va raconter Lähmée bien sûr. Je m'attends à ce qu'en temps que barde, il sache conter l'affaire avec détail, et vous pouvez donc vous reporter directement à mon dernier post.

Et un nain en plus ! (y'a jamais trop de nains !)



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Dimanche 09 Décembre 2018 à 19h36 par Azur'ael
Quote Post
 
 

La gardienne des mystères inspira fortement pour retrouver un esprit concentré, ce qui était plus que compliqué avec sa fille à quelques mètres d'elle. Elle mourrait d'envie de la tenir dans ses bras, mais elle savait que ce n'était pas possible car elle ne pourrait plus s'en détacher.

Les paroles de Serena étaient plein de bons sens, qu'elle partageait totalement. Il fallait se remettre à la recherche des dieux pour en savoir plus et prendre des instructions. Elle sentait bien que chaque voyage les menait vers l'origine de tout cela. Elle plissa le front écoutant son barde sublime lui relater ce qu'il se passait dans le plan de la Fugue, là où normalement aucun mortel ne peut pénétrer. Depuis le début, elle s'était méfiée de cet humain mage, qui manipulait des forces mystiques parfois interdites depuis des lustres. Pour autant, elle avait aussi de la compassion à son égard. Perdre ses enfants et savoir leurs âmes déchues pouvait conduire à la pire folie. Elle avait perdu un enfant et comprenait cette souffrance. Phineas n'était pas le responsable de la tragédie actuelle. Il en savait probablement plus qu'il en avait dit. Il fallait le raisonner, non pas pour sauver le dieu des morts mais pour sauver l'humanité.


- Lahmee, fais lui comprendre qu'il se comporte comme les dieux qu'il veut défaire. Il se trompe sur les croyants. Ce sont les idées et les valeurs que nous prions. Les dieux ne sont que leurs avatars. Tant qu'il y aura des âmes, il y aura des dieux. Qu'importe les prêtres et les avatars de leurs dieux, Phineas doit être fidèle et honorer ce à quoi croyaient ses enfants. Dis lui. Embrasse notre fille. Je vous aime très fort. Je vais reprendre les recherches. La Seldarine devrait pouvoir nous aider.

La gardienne souffla un dernier baiser virtuel à son elfe sauvage, avant de se retourner vers Serena.

- Serena, nous allons pouvoir tester la puissance du chevaucheur des vents. Prête à me suivre et à trouver les dieux de la Seldarine ?

Elle lui montra l'anneau de pouvoir qui leur avait été donné.




Que le sourire lunaire vous guide sur le chemin des mystères qui mène de la vie à la mort

Ma fiche

Compagnon divin : 1 sort de niveau 1 , 1 sort de niveau 2, 1 sort de niveau 3, sacrifiés en réserve d'énergie tous les jours

Sorts restants :Niv 0[6]Niv 1[4|8]Niv 2[5|7]Niv 3[6|7]Niv 4[4|5]

Sorts actifs : bouclier et héroisme
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Lundi 14 Janvier 2019 à 10h23 par Nelac
Quote Post
 
 

- Alrion, répondit simplement le colosse à la question en suspend. On me connait par endroit comme le dernier gardien. Et même si vous ne savez pas, vous ferez l’affaire, continua-t-il, n’ayant guère envie de discuter philosophie avec un être d’un autre lieu. Je voudrais savoir, si cela ne vous dérange pas, où vous vous trouvez, histoire de savoir où donne cette fenêtre. Et si vous pouviez me dire qui vous êtes, cela serait certainement pour le mieux.

Guère spécialiste, Alrion pensait avoir affaire à un esprit quelconque, pas un fantôme toutefois, dans le sens nécromantique du terme. Les restes d’un esprit vivant bloqué ailleurs, ou un esprit construit de toutes pièces, le colosse heaumite n’était pas capable de faire la différence, mais au moins, la créature n’avait pas l’air agressive. Pas franchement amicale non plus, juste neutre, mais curieuse, sans quoi elle ne se serait pas approchée plus que cela. En dire plus était au delà de ses capacités, sa magie avait toujours été intuitive et il n’en connaissait point les détails techniques, si ce n’était pour les choses les plus simples que Flavi lui avait appris il y avait ce qui semblait être une éternité, mais elle non plus n’était pas une spécialiste, et il ne s’agissait que des choses les plus basique que tous les magiciens connaissaient par cœur avant même de lancer leur premier tour de magie.



user posted image
Sorts actifs : Vol, Force du Taureau

Alrion - Moreta : BAF
 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 15 Janvier 2019 à 17h29 par Atlas
Quote Post
 
 

De la chronomancie, Mjöllnir n’y entendait absolument rien.
Il s’était toujours défié des Mages, de leur égo, de leur tendance à faire fi de toutes les lois ordonnant leur monde et à finir par se prendre par des dieux à créer, détruire, transformer et aller jusqu’à réveiller les morts. Il comprenait qu’il faille pouvoir faire face aux manipulateurs de la Toile, et maitriser ce pouvoir pour se faire, mais détestait cet état de fait. Les plus puissants l’étaient tant qu’ils se prenaient pour des dieux. Karsus ... son nom seul suffisait à l’expliquer.

Que Phinéas ait profité de la situation cataclysmique pour régler ses comptes avec un dieu aurait pu être le cœur d’une légende tellement l’événement était surréaliste aux yeux du Vigoureux. La simple idée de ne pas vénérer les dieux était déjà inconcevable pour lui, par héritage, que la colère pousse au blasphème était compréhensible, certains dieux pouvaient faire preuve d’une cruauté abominable aussi –rien que d’y penser et malgré tout ce qu’il avait déjà traversé, Mjöllnir tressaillit juste d’y penser- mais vouloir détrôner les dieux pour les erreurs de mortels ? Il partageait parfaitement le sentiment d’Azur’ael, même s’il ne se dessinait pas de la même manière dont son esprit plein de rigueur.


- C’sont des prêtres qui ont tué les proches de Phinéas, les dieux ont ‘juste’ choisi de ne pas écouter sa requête. Ont-ils la responsabilité de ces morts ? C’la dit, il ne m’en aurait pas fallu autant pour perdre la raison. En gros, il aurait pu éviter ces morts innombrables et au nom de son ‘grand dessein’, il a tout fait pour que ça arrive. Donc il SAIT ce qui arrive. Et il ne nous a pas tout dit pour avoir le temps de cette confrontation avec Kelemvor. Comme s’il avait eu le choix !

Mjöllnir était abasourdi. Il visualisait les morts et la ... cause de celle-ci : la certitude qu’il fallait libérer les mortels des dieux. Mais au nom de quoi ? Qui était-il pour faire ce choix ? Il pleurait une poignée de morts, des milliers de fois plus avaient suivi.

- Azur’ ! Attends-nous ! On doit les trouver comme tu dis et je deviendrai fou dans c’désert avant qu’tu sois d’retour, quelle que soit ta vitesse. Alrion cherche à savoir c’qui s’trouve sur une des autres faces mais la piste de Pharos, Memnon et Calim me semble la meilleure et ce sont tes dieux qui peuvent nous aider à en savoir plus. Le Seigneur Corellon et Fenmarel.



PG Mjöllnir “Poing-de-Cendres” Noirmarteau du Monastère des 9 Portes - Moine Nain Phrénique - niv 7 (FP9) {FICHE}

MJ Atlas - Oeil du Dragon, Antre des Brumes
PJ Gaerlhach'dhin - Rôdeur-Druide Demi-elfe - niv 2 {FICHE}
PJ Arzhaelig Tenedor de la Main des Mystères - Barde Humain Demi-fée - niv 7 (FP9){FICHE}
PNJ Kiirmyeti - Main des Mystères, Explorateur du Surnaturel

user posted image Réputation 9
 
 
   Top
PMEmail PosterUsers Website
Écrit le : Mardi 15 Janvier 2019 à 20h15 par Phineas
Quote Post
 
L'Aède
Chambre 10
5 gemmes
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

hrp.gif Il faut que je réponde à Alrion pour continuer avant toute choses.

Alrion

- Le dernier gardien ? Non, je ne vois pas Monsieur Alrion.

Alors que la créature parlait, une voix masculine retentit quelque part autour de lui.

- Rafalin ! TU VAS M'APPORTER CE FOUTU CRISTAL D’ÉQUILIBRE OUI ?! TU VEUX DEVENIR LE CENT QUARANTIÈME ?!

Un instant silencieux, la créature, Rafalin sans doute, répondit à ce qui était sans doute son maître. Quelques instants plus tard un "pop" indiqua que quelque chose, ou plus sûrement quelqu'un, venait d'apparaître à côté de lui.

- Inutile de crier Monsieur, je me dois de vous stipuler que nous sommes reliés par télépathie. Tu devrais être encore plus poli Rafalin, dit le nouvel arrivant en grognant.

L'homme passa devant et Nelac découvrit un homme sans âge, chauve, les yeux noirs et une moustache rousse tirant sur le rouge particulièrement impressionnante de circonvolutions. A travers son monocle en écaille de quelque chose, il regarda le heaumite quelques instants.


- Ah ! C'est ça. Qu'à demandé Alrion de Sembie, Rafalin ? A quelle âge il va mourir ? Non, j'en doute, trop humble pour ça.

- Notre position Monsieur.

- Ah. Et bien, Alrion le Heaumite, vous êtes tout seul en ce moment n'est ce pas ? Alrion l'Unique donc, je crois que nous sommes quelque part au dessus du Kara-Tur en ce moment, attendez...

Il se déplaça dans de couloir "derrière" l'horizon et donc hors de la vue d'Alrion. Avant de revenir.

- Plus exactement au large de la baie de Fukama a priori. Et vous Alrion, hum, laissez moi deviner... Non mieux, voir !

L'homme passa sa tête par la fenêtre sans que le heaumite n'ait le temps de l'arrêter. Étonnamment, des étincelles indigos entourèrent son cou en contact avec la magie.



Faërie

- Ah oui ! L'est de la Faërie ! Moche.il tourna la tête, ah, la louve, Mjöllnir, Lähmée... Ou est votre femme déjà ? Je ne sais plus... Et bien, vous allez vous amuser !

Et la tête disparut à nouveau dans l'horizon.



Alrion

De l'autre côté, l'homme secoua la tête.

- Étonnante sensation. Enfin ! Je suis désolé Alrion mais je ne saurais vous aider ! Je n'arriverait pas... au bon moment... il regarda l'être magique et éclata de rire pendant que celui ci restait complètement stoïque, alors que l'humain lui tapait sur le dos, LE BON MOMENT, tu l'as Rafalin ! UH UH UH !

- Je l'ai Monsieur, je l'ai.



Vole Oeil-des-Vents, vole Corbeau Blanc, collecte le savoir qui ravira l'histoire !

PJ : Shamar, Serana
 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Pages : (9) « Première ... 7 8 [9]  Reply to this topicStart new topicStart Poll

 



   


open