Quel est votre nom, voyageur ?
Sillonnez les couloirs de la Taverne !
   

Closed TopicStart new topicStart Poll

> Gnarmik, L'histoire d'un nain de la Grande Faille
  Écrit le : Lundi 11 Juillet 2005 à 22h07 par Gnarmik
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

- Thalorn à vous, frères. Mon maître Frolamin m'a mandé de me présenter et de vous conter mon histoire. Pour mes compagons, et pour tous ceux qui veulent la connaître,

Gnarmik invite tout le monde à s'asseoir autour de la table pour l'écouter conter sa vie, une bière à la main.

- Je crois que je vais commencer par mon enfance, une période assez tumultueuse de ma vie... Né de père et de mère nains, comment aurait-il pu en être autrement, dans la région de la Grande Faille, plus précisément à quelques kilomètres de Basseloge, dans un petit hameau, je me suis retrouvé à l'âge de 19 ans sous la tutelle de mon grand-père, mes parents ayant été assassinés par une bande d'orques, sous mes yeux, à peine à quelques mètres de moi, alors que je les suivaient en tant que samman ou porte-bouclier si vous préférez... Bref tout cela m'a laissé un souvenir impérissable qui me hante depuis cette époque chaque jours et chaque nuits.

- Mon grand-père étant à présent seul, en effet Grand-mère était morte l'an précédent, la vieillesse ayant eu raison d'elle, je n'ai pas eu d'autre choix que d’assumer seul les tâches de la maison. Cependant, ce n'était pas ce dont je rêvais, les déceptions de le vie se faisaient fréquentes et je m'étais juré de parvenir au moins à me rendre utile, afin qu'aucun autre enfant de mon clan ne subisse le même sort que moi.

- Alors, un matin, j'ai demandé à mon aiëul chasseur, et ancien guerrier :

¤- Grand-père?
- Oui, me répondit-il
- Pourrais-tu m'apprendre à me battre?
- La bagarre n'apporte rien de bon mon garçon tu sais, pourquoi vouloir subir le même sort que tes parents? Ce que tu as vu ne t'as-t-il pas suffit pour te rendre compte des horreurs de la guerre et des conflits?
- Mais il n'est pas question de jouer à la bagarre Grand-père, tu sais je suis grand à présent, j'ai bientôt 26 ans et je ne connais rien de la vie telle qu'elle est ailleurs, j'ai toujours vécu soit ici, dans cette forêt, soit à la maison avec père et mère, dans une mine sombre et crasseuse. Je veux connaître le goût de l'aventure, il n'est pas question pour moi de rester cloîtrer ici jusqu'à ma mort! Père et mère furent assassinées parce qu'ils étaient dans l'incapacité de se défendre, eux non plus ne savaient pas se battre ! C'est pour cela qu'ils sont morts !dis-je en sentant l'émotion que je réprimais emplir ma voix.
- Laisse moi juste te dire quelque chose mon petit Garion, j'ai été aventurier, un très bon guerrier, et je puis t'assurer que rien ne t'attend à l'extérieur, la misère, la pauvreté, les manants, et les brics, tous ces vices que tu ne connais pas ici, pays de l'innocence!¤ Dit-il d'un ton sans réplique. ¤Tes parents auraient pu survivre si ils avaient eue la décence de fuir devant le danger et de ne point faire les braves à essayer de bouter leurs meurtriers malfaisants hors de leurs terres. Alors, je ne t'empêcherai point de me quitter, je saurais me débrouiller seul, mais laisse moi te donner un conseil, la bataille, la véritable bataille, c'est juste de faire les bons choix aussi difficiles soient-ils à faire, tu as beau être brave, ce dont je ne doute pas, mais si la mort te guette, fuis!
- Dois-je comprendre que je peux m'en aller si je le souhaite?¤ Demandais-je d'un ton hésitant.
¤- Mais tu aurais pu le faire depuis longtemps, tu n'as jamais été prisonnier que je saches?¤ Dit-il conchié"

C'est ainsi que notre discussion pris fin, et que quelques heures plus tard, après avoir fait mes adieux à grand-père, je me retrouvais seul, à la merci des bêtes affamées de la forêt, et je me rendais compte que je ne savais même pas par où sortir de la forêt. Bien sûr il n'était pas question de retourner voir mon tuteur pour lui demander par où je devais partir, alors je décidai de prendre un petit sentier qui paraissait mener hors de la forêt.
Voici où se fini mon enfance, selon moi, puisque c'est à partir de ce moment que je du me débrouiller comme un adulte.

Gnarmik finit sa bière puis reprit.

Voici maintenant comment se sont passés les premiers jours de ma vie d'aventuriers. Après deux semaines à errer dans le bois, je voyais enfin la lisière de la forêt, je ne distinguais presque plus les formes, affamé, et ma bouche était sèche, le dernier ruisseau que j'avais vu était la veille au soir, cela faisait plus d'un jour que je n'avais pas bu une goutte d'eau, et dans la forêt, l'argent de mon grand-père ne servait à rien.

Je continuais le long de la route qui longeais le bois et c'est alors qu'une charrette, tirée par deux magnifiques chevaux blanc s'arrêta à côté de moi, sans doute son cocher avait remarqué ma démarche fatiguée, les bras pendant.

- Holà l'ami! Que fais-tu ici à pied? Demanda-t-il avec un large sourire aux lèvres que j'eus peine à discerner
- ........Faim.........Soif.........s'il vous plait...
Ce fut les seuls mots que je réussis à prononcer avant de m'évanouir sous la chaleur du soleil.

A mon réveil, je me trouvais allongé sur un lit, et une personne me parlait, je ne savais pas de qui il s'agissait, mais il tenait un repas tout fumant encore à côté de mon lit, étrangement son visage me semblait familier. Avant même avoir fait les présentation je me jetais sur le repas, tandis que l'homme souriait, et semblait éprouver un certain plaisir à me voir manger aussi vite que je le pouvais. Après cette francherepue, je puis le remercier pour ce repas et ce lit, et c'est alors qu'il me dit qu'il était le cocher et qu'il m'avait plus ou moins sauvé la vie. Je lui expliquais ce que je faisais à la lisière du bois et il garda ses yeux braqués sur moi, comme si j'étais une sorte de bête étrange, puis il rigola derechef.

Après lui avoir parlé de l'altercation insignifiante entre mon grand père et moi, il s'enquit de m'apprendre les rudiments du combat à l'épée.

Après moult jours d'entraînement acharné, je commençais à maîtriser l'art de la bataille, et mes mouvements commençaient à ressembler à quelque chose. Alors, Tazdru, le cocher me proposa de l'accompagner au fil de ses voyages, et c'est ainsi que je devins ce que je suis à présent, un vagabond, au même titre que mon ami Tazdru, avec qui je parcours les terres de ce monde depuis maintenant plus de 8 mois. Etant donné ma vie changée, je décidais également de changer de nom, les noms étant des sortes de costumes que l'on se donne afin qu'ils conviennent le mieux possible à la situation, aussi je décidais de m'appeler Gnarmik : le nain qui vit deux fois.

Voici pourquoi je suis ici à présent, je vagabonde encore et toujours, à la recherche de quelques aventures ou amis qui porraient me retenir quelque part dans ce bas monde.

Gnarmik se lève et toise tout le monde, toutes les personnes qui avaient écouter son histoire commençaient à retourner à leurs occupations, puis il sortit silencieusement de l'auberge, la tête haute, et toujours ce même regard mélancolique, pour retourner en ville à la recherche de Tazdru qui avait des affaires en cours.


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mardi 12 Juillet 2005 à 21h39 par Gnarmik
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Il faisait à présent nuit, et Gnarmik entra dans l'auberge, il était devenu un conteur hors pair, et il aimait raconter ses histoires, peu importait que l'on cru ou non au récit de sa vie, il était écouté, attentivement, et cela lui plaisait.

- Bonsoir belle compagnie !

Il s'assit à une table, et commanda un pinte de bière comme à son habitude, il avait décider de rester en ville, alors que Tazdru était repartit pour les affaires, il était temps selon lui que leurs chemins se séparent; rien que d'y penser, Gnarmik frémissait, il avait perdu le seul ami qu'il avait jamais eu, il se sentait effroyablement seul.

- Il est l'heure pour moi de vous conter une autre de mes histoire, savez-vous pour quelle raison je suis si loin de chez moi ? Je suppose que vous pensez que c'est parce que j'ai suivi Tazdru, mais vous vous trompez... Si je suis ici, c'est que j'ai quelque chose à y faire, chaque fois que je me retrouve dans une ville, un hameau, ou peu importe le lieu, j'y apporte quelque chose, tout comme vous, chacun ici présent à un rôle à jouer, en bien ou en mal, dans son entourage.

- Durant mon voyage, j'ai rencontré moult personnes, et chacune a façonné l'être qui est en moi. Un homme, lorsque j'étais en Sespech, à la cité de Elbulder, le grand magicien Gavilon Jostins m'appris à penser. Attention non pas à penser parce que je ne savais pas le faire, mais à penser d'une autre manière : pourquoi tout ce qui m'arrivait m'arrivait, et pourquoi est-ce que je me retrouvais à Elbulder en ce moment précis ?
Je mis quelques temps à trouver la réponse, c'était non pas parce que Tazdru devait acheter du sel, mais parce que je devais rencontrer Gavilon, et il devait m'indiquer la voie de la pensée.

Gnarmik marqua un temps de pose, regarda autour de lui le monde présent, siropta un peu sa bière, puis se remit à parler.

- Cet homme, d'une certaine manière influença mon avenir, si je ne lui avais pas parlé, je ne serais peut-être pas ici, je ne serais peut-être plus vagabond depuis longtemps, mais j'ai décidé de me laisser porter par les flots des forces que nous ne pouvons pas comprendre, partout où le vent me mène, j'y vais. Récemment, le souffle de ce vent ne fut pas assez fort pour m'emporter avec Tazdru, aussi nous sommes-nous séparés...

Gnarmik sentit sa gorge se nouer à l'évocation de son bienfaiteur, puis repris son récit.

- C'est pourquoi je suis ici, dès qu'une chose, une idée me percute l'esprit, il y à une raison à cela, donc je suis mon intuition. Voilà un mot bien bizarre... Serait-ce l'intuition qui m'a mené ici ? Ou bien le fruit de mon imagination ? Quoi qu'il en soit, ma présence ici est justifiée, et si Heaum à l'oeil qui voit tout, décide que je dois être là en ce moment à vous parler, c'est que au moins un personne aura compris le pourquoi de me présence en ces lieux...

Le nain toujours aussi mystérieux et plein de secret finit sa bière, se leva, souhaita une bonne soirée à tous, et partit, sans un bruit, dans le silence le plus total. Il était fier de lui, car une fois de plus, il avait fait profiter de ses talents de conteurs.


 
 
   Top
PMEmail Poster
Écrit le : Mercredi 13 Juillet 2005 à 22h01 par Gnarmik
Quote Post
 
Aventurier
Aucune chambre
Aucune gemme
 Il n'y a pas d'objets
Haut
Bas
 
 

Une fois de plus, Gnarmik était au rendez-vous, il venait conter une autre de ses histoires, cette fois-ci il ne prit même pas la peine de commander se pinte de bière, il s'assit, et attendit, quoi personne ne le saura jamais, il avait le regard perdu dans le vide, puis il eut un frisson, cela sembla le réveiller, il se dirigea vers le bar puis commanda sa chopine habituelle.

¤Thalorn à vous frères !! Aujourd'hui place aux dieux !! Vous ai-je raconté pourquoi je vénère Heaum et non Moradin ? Eh bien voici l'explication...¤

Gnarmik se nettoya la gorge avec une gorgée de bière puis se mit à parler :

¤Il y a quelques temps, après avoir rencontré Gavilon, je me suis mis à faire des drôles de rêves, rêves où je distinguais une main, vêtue d'un gantelet. Le plus étonnat c'est que cette main semblait me parler, avez vous déjà entendu une main vous parler vous ?¤

Gnarmik esquissa un sourire, se demandant pourquoi il leur racontait ça...puis le récit reprit son cours...

¤Eh bien je puis vous assurer que oui, cette main portait un nom qui plus est, elle s'appelle Heaum... Heaum me dit que je devait écouter se que me disait mon intuition, parce que c'était lui qui parlait en réalité. Il me guide, chaque pas que je fais, je lui dois... Maintenant, je vous explique mon choix : certes ceci n'est qu'un rêve,mais il y avait une part de vérité dans ses paroles, il m'avait dis de ne pas m'accrocher à Tazdru parce que un jour ou l'autre nous serions séparés, je le savais, mais je ne pouvais m'astreindre à ce fait. Or, il n'est plus à mes côtés.

Je suis un paladin, en tant que tel je me dois de protéger toute vie humaine ou humanoïde du moins, même au prix de ma vie, Moradin est protecteur certes, mais il est seulement le protecteur des nains, et je ne puis laisser pourrir une créature d'une race différente à la mienne sous prétexte que ce n'est pas un nain, contrairement à Heaum qui protège la vie tout court.

De plus je me dois d'accomplir les missions dont je suis investit, et seul Heaum me permet d'arriver à terme de mes quêtes, que ce soit un femme, naine ou pas, si elle entrave une de mes quêtes, j'ai pour devoir de la traiter comme il se doit : si elle m'empêche de sauver une vie, je l'assomme, qu'elle soit homme ou femme, naine ou pas. Le paladin n'est pas là pour donner la mort, il est garant de la vie, mais rien ne peut le faire reculer face à son devoir.¤

Le paladin sentait sa gorge sèche, il parlait beaucoup dans un silence pesant, tout le monde semblait boire ses paroles, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Il bu encore un peu de son liquide alcolisé, puis finit son récit:

¤La mission dont j'ai été investi est de sauver les gens qui le mérite et de chatier les autres... Il est certes très difficile porter le dernier jugement sur une créature quelle qu'elle soit, mais cela est nécessaire... Alors Heaum me guide dans ces moments, contrairement à Moradin qui ne s'est jamais montré devant moi, et par conséquent sui n'a jamais eu besoin de moi. Le dieu des dieux me parle, je m'exécute, il ne s'agit pas là de fanatisme, mais simplement de sauvetages périlleux, et il s'avère que lorsque Heaum me dit qu'une créature attend qu'on lui porte secours, peu de temps après j'entends qu'il y a eu une personne innocente d'enlevée, pure coincidence ? A vous d'en juger....¤

Gnarmik vida sa choppe, et se leva de toute sa grandeur. Il se dirigea vers la porte laissant encore une question sans réponse, un nouveau mystère, qui n'aura jamais de réponse. Serait-ce cela dont il parlait hier, au sujet des forces que nous ne pouvons comprendre ? Serait-ce le vent qui le porte ?


 
 
   Top
PMEmail Poster

Topic Options Closed TopicStart new topicStart Poll